Education | Limeil-Brévannes | 11/05/2016
Réagir Par

Parents et enseignants pétitionnent pour réclamer des ouvertures de classe à Limeil-Brévannes

C’est une double problématique à laquelle est confrontée Limeil-Brévannes en raison de la forte progression de sa population et du nombre toujours croissant d’élèves qu’elle doit accueillir à chaque nouvelle rentrée des classes. D’un côté, la ville doit pousser les murs pour faire de la place. De l’autre, enseignants et parents d’élèves réclament des ouvertures de postes et de classes supplémentaires pour éviter des classes en surnombre. 

C’est dans ce contexte que trois syndicats enseignants (SnudFo, Se-Unsa, Snuipp) et trois associations de parents d’élèves (Fcpe, Peep et Gipe) des écoles Martine Soulié et Pasteur ont lancé une pétition pour réclamer non pas deux, mais cinq nouvelles ouvertures de classes à la rentrée 2016.

« Selon les derniers chiffres annoncés par les directrices, les écoles Pasteur et Martine Soulié accueilleront 127 élèves de plus l’an prochaine (869 contre 742 cette année)! Sans compter les nouvelles inscriptions qui ne manqueront pas de se faire d’ici septembre 2016. Avec seulement deux ouvertures de classes, l’Inspection académique n’a pas apprécié la gravité de la situation », s’alarment enseignants et parents. Selon les calculs des syndicats et associations de parents, la moyenne des effectifs, avec deux enseignants supplémentaires, sera de 27,15 élèves par classe, au lieu des 23,5 prévus, en raison du classement en REP (Réseau d’éducation prioritaire) des écoles. Voir la pétition.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *