Culture | Accueil Val de Marne (94) L'haÿ-les-Roses | 26/05/2016
Réagir Par

Parfums de musique 2016: entretien avec Didier Sendra

Parfums de musique 2016: entretien avec Didier Sendra © Adiam94

Pour sa 14ème édition, qui se tient les deux premiers weekends de juin, le festival de musique Parfums de Musiques à la Roseraie de l’Haÿ-les-Roses a décidé d’inviter des artistes aux cultures très différentes : une rencontre entre la Bretagne et le Mali, un duo réunissant l’Arménie et la Turquie ou encore un concert liant l’Iran et le Sénégal. Des musiciens choisis avec passion par le directeur du festival Didier Sendra. Entretien.

A lire aussi : Focus sur  la programmation 2016 du festival

Comment Parfums de musique innove-t-il cette année ?

Didier Sendra : Pour cette édition j’ai voulu prendre le contre-pied d’un de mes préjugés. J’avais un peu de réserve par rapport aux projets artistiques de fusion qui abondent en ce moment et qui parfois me semblent artificiels : on met des artistes ensemble sur scène, ils jouent pendant trois jours et se quittent. Moi, je voulais être respectueux de ce qui fait l’identité des traditions musicales. Mais j’y accorde une plus grande légitimité lorsque ces projets viennent des artistes eux-mêmes : cela correspond à la manière dont les musiques se sont toujours développées, elles ont toujours évolué de part la provenance de personnes différentes. Dans ce cas précis, les artistes ont envie de travailler sur les liens possibles entre des esthétiques différentes.

Comment avez-vous découvert ces collaborations ?

Il y a des projets qui existent déjà depuis plusieurs années et que j’ai pu découvrir lors de concerts. J’avais repéré un certain nombre de projets et je me suis dit, cette année on va creuser ce sillon des rencontres musicales. Là, les artistes se connaissent déjà bien et on peut ressentir leur complicité sur scène.

Quels seront les temps forts ?

Notre festival place ces six groupes sur un plan d’égalité. Les deux weekends seront équilibrés. A travers cette thématique globale, il y a des choses qui se répondent en miroir : par exemple les deux samedis seront marqués par les rencontres avec les musiciens bretons. Pour ce qui est de la programmation, le premier week-end célébrera les rencontres autour de la Turquie, le second réunira les groupes de musiques mandingues.

Toutes les rencontres sont assez exceptionnelles et tous les projets me plaisent. Mais on peut parler de la rencontre Arménie / Turquie. Dans ce cas, nous ne sommes pas dans une rencontre improbable au niveau des esthétiques, car ces deux cultures sont communes, là c’est l’Histoire qui a créé cette rupture entre ces deux musiciens qui ont voulu passer outre ce clivage historique, ils se sont dit qu’ils peuvent retisser des choses sur la base d’une culture ancestrale. Le clin d’œil de ce concert, ce sont les deux musiciens belges qui les accompagnent : l’un est flamand et l’autre wallon.

Proposerez-vous des activités en lien avec Parfums de Musiques ?

Avec l’association Ethnomusika, nous avons prévu plusieurs ateliers. Il y aura une courte conférence le 1er juin à Villejuif sur l’héritage culturel. Nous organisons également pour les musiciens plus expérimentés, un atelier d’initiation à la musique persane et indienne. Enfin, les curieux pourront assister à une master class le 7 juin, autour de la musique mandingue et de son instrument, la kora.

Pas de festival sans la Roseraie ?

C’est un lieu magnifique. Nous jouons à l’intérieur de ce très grand parc, au Théâtre de la verdure. L’année dernière 3500 personnes sont venues écouter nos concerts. Une bâche a été conçue sur mesure en cas de pluie : l’acoustique ne change pas et les spectateurs peuvent écouter leur concert dans de bonnes conditions.

Festival Parfums de musiques
4,5 Juin et 11,12 Juin à La Roseraie de L’Haÿ-les-Roses
Roseraie du Val-de-Marne
Théâtre de verdure
Rue Albert Watel
94 240 L’Haÿ-les-Roses
Espace couvert par temps de pluie

Tarifs :
Gratuit le premier week-end (en raison des Rendez-vous aux jardins)
Puis 3euros 10 (1euro 55 en tarif réduit) le second week-end. Le prix d’entrée à la Roseraie.

Voir le détail de la programmation

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags , Parfums de musique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi