Transports | Val-de-Marne | 08/04/2016
Réagir Par

Pas de retard pour le Grand Paris Express dans le Val-de-Marne

Pas de retard pour le Grand Paris Express dans le Val-de-Marne © Gare Grand Paris Express Villejuif Louis Aragon Philippe Gazeau

Le chantier du Grand Paris Express, métro périphérique qui doit relier les villes de proche couronne d’ici à 2022, va bon train dans le Val-de-Marne. Les travaux préparatoires ont démarré dans 9 des 10 gares de la ligne 15 Sud du département,

à savoir Arcueil-Cachan, Villejuif IGR, Villejuif Aragon, Vitry Centre, Vitry Ardoines, Le Vert de Maisons, Créteil l’Echat, Saint-Maur-Créteil et Champigny centre. Il ne reste que Bry-Villiers-Champigny, avant dernière gare de la ligne avant le terminus de Noisy-Champs, dont les premiers coups de pioche doivent commencer dans les jours qui viennent. Objectif : une mise service dès 2022, si aucun retard n’est pris. « Pour l’instant, nous sommes dans le bon tempo, tous les chantiers  ont démarré dans les temps et suivent leur cours« , indique Christian Garcia, directeur des relations territoriales de la Société du Grand Paris (SGP), l’établissement public maître d’ouvrage du projet.

Au total, la ligne 15 Sud comptera 16 gares, du Pont de Sèvres à Noisy-Champs, dont 9 dans le département, sur un tracé qui a repris les propositions d’Orbival, l’association d’élus locaux de tous bords qui avaient défendu un projet de métro cheminant dans les villes du Val-de-Marne, avant que le projet de Grand Paris Express n’existe.  « Ce projet est la plus belle réussite du département. L’intuition d’Orbival a été merveilleuse. C’est un très beau dossier« , s’est réjoui le préfet du département, Thierry, Leleu, lors d’un point presse cette semaine, précisant qu’il n’y avait également aucun retard à prévoir dans les procédures.

Voir les projets architecturaux des gares de la ligne 15 Sud

32 permis de démolir ont été accordés ou en cours d’instruction et un premier permis de construire a été délivré le 25 février 2016. Il s’agit de l’infrastructure souterraine de la gare de Vitry-Centre. Les permis des infrastructures sont en effet délivrés par l’Etat, ceux des gares qui seront posées au-dessus seront ensuite délivrés par les villes, dans un second temps. Le permis d’infrastructure de la gare de Bry-Villiers-Champigny a été déposé, lui, le 4 avril. Trois autres permis sont également en cours d’instruction, ceux de Verts de Maison (Maisons-Alfort- Alfortville), Villejuif Louis Aragon et le site de maintenance de Champigny-sur-Marne. Les 7 autres permis doivent être déposés d’ici la fin 1er semestre. Les enquêtes parcellaires sur les tréfonds (sous-sol où passeront les métros) se poursuivent également, avec une sixième en mai 2016 (Maisons-Alfort, Alfortville, Créteil, Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Vitry-sur-Seine) et une septième en octobre 2016  (Créteil, Cachan).

10 000 nouveaux logements autour de la 15 Sud en Val-de-Marne

Pour l’instant, les premiers travaux ont concerné les dévoiements de réseau et des premières démolitions de bâtiments. Les travaux de génie civil pour créer les infrastructures souterraines démarreront d’ici la fin de l’année 2016. En parallèle, les réflexions sont en cours avec les villes pour développer les projets au-dessus des gares. 10 000 nouveaux logements et 1,4 millions de m2 de commerces et bureaux accompagneront en effet la construction de cette ligne, rien que dans le Val-de-Marne.

A suivre : la 14 Sud

A partir du mois de juin, ce-sont les travaux préparatoires de la ligne 14 Sud, à savoir le prolongement de la ligne 14, dont le terminus est actuellement à Olympiades (Paris 13), jusqu’à l’aéroport d’Orly, en passant par Maison blanche (Paris 13), Le Kremlin-Bicêtre hôpital, Villejuif IGR (interconnecté avec la 15 sud), Chevilly-L’Haÿ 3 communes, MIN porte de Thiais et Pont de Rungis. Les travaux commenceront par la création d’un puits de ventilation au Kremlin tandis que les fouilles archéologiques de la gare des trois communes démarreront en juillet. Si tout va bien, la ligne 14 Sud sera entièrement opérationnelle d’ici 2024, prête pour accompagner les Jeux Olympiques… Dans le département, le prolongement de cette ligne devrait être accompagné de la construction de 5 500 logements et 474 000 m2 de commerces et bureaux.

Puis la 15 Est

La troisième ligne du Grand Paris Express qui passera dans le département est la 15 Est, dont la mise en service est actuellement prévue en 2025. Cette ligne permettra de compléter la boucle Est de proche couronne entre Champigny Centre et Saint-Denis Pleyel. Dans le Val-de-Marne, elle suivra le tracé du RER E avec des stops à Champigny Centre, Nogent-Le Perreux et Val-de-Fontenay (puis Rosny, Bondy…). Ce tronçon s’accompagnera de la construction de 400 logements et 252 000 m2 de commerces et bureaux.

Le Grand Paris Express en bref

Au total, le Grand Paris Express complètera l’actuel réseau de métros et RER d’une boucle autour de Paris, en proche couronne (ligne 15), complétée d’une demi-boucle élargie à l’Est (ligne 16) et d’une demi-boucle très élargie au sud-ouest (ligne 18), ainsi que des liaisons vers les deux aéroports (ligne 14 Sud vers Orly et ligne 17 vers Roissy). L’ensemble devrait être mis en service à l’horizon 2030. Ce projet colossal représente un investissement de 22,6 milliards d’euros. A la clef : 200 km de voies de métro nouvelles et 69 gares, pour un trafic attendu de 2 millions de voyageurs par jour.

Voir les projets architecturaux des gares de la ligne 15 Sud

carte grand paris express

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags
18 commentaires pour Pas de retard pour le Grand Paris Express dans le Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi