Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 29/06/2016
Réagir Par

Passe d’armes droite-gauche sur l’activité du Conseil départemental

Passe d’armes droite-gauche sur l’activité du Conseil départemental
Publicité

Le Conseil départemental du Val-de-Marne a approuvé ce lundi 27 juin son rapport sur l’activité de ses services et la gestion de sa dette en 2015, après avoir approuvé le compte administratif 2015 au mois de mai. Un point fait consensus : le travail des agents, félicités par chaque élu en préambule de chaque intervention. Pour le reste, les clivages droite-gauche n’ont pas manqué de nourrir le débat de cette longue séance.

Sur le bilan de l’année, l’opposition n’était pas venue les mains vides. Le groupe LR et apparentés avait concocté son propre rapport d’une vingtaine de pages pour présenter les actions de ses élus et dénoncer les points de désaccord avec la majorité, dont plusieurs furent rappelés en séance. Dominique Le Bideau, présidente du groupe centriste, a également rappelé son désaccord de fond sur la politique départementale. « Nous votons certes 50% des rapports avec vous, mais ce n’est pas pour autant que nous soutenons votre politique, notamment culturelle. »

Un taux de réalisation des investissements de 96,8%

Concernant les investissements, le président PCF du Conseil départemental, Christian Favier, s’est félicité d’un taux d’exécution du budget investissement de 96,8%, avec une charge nette passée d’environ 220 millions à 240 millions d’euros. Et de citer l’achèvement et réhabilitation de plusieurs collèges (voir ci-dessous), la création de 4 nouveaux Ehpad (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes) et l’augmentation de 719 places en Ehpad entre 2014 et 2015,  le programme de mise en accessibilité de 276 établissements, la valorisation écologique des parcs, l’achèvement de la rénovation du pont de Joinville, les travaux en cours au pont du Port à l’Anglais, les travaux préparatoires du Grand Paris Express…

Collèges

Concrètement, 2015 a vu l’achèvement du collège Monod à Vitry-sur-Seine, la seconde phase du collège Liberté à Chevilly-Larue, la réhabilitation-extension de Jules Vallès à Choisy-le-Roi et de Romain Rolland à Ivry-sur-Seine, tandis qu’étaient lancés les chantiers de Aubrac à Champigny-sur-Marne, Desnos à Orly, Decroly à Saint-Mandé, et qu’était adopté un programme d’accessibilité. De son côté, Olivier Capitanio, président du groupe LR et apparentés, s’est inquiété des deux collèges en suspens en raison de la pollution des sols à Ivry Confluences et Vitry-sur-Seine tandis que Dominique Le Bideau, présidente du groupe centriste, venait aux nouvelles concernant la construction du collège Saint-Exupéry à Vincennes. Olivier Capitanio a également rappelé sa demande d’une portée à connaissance de l’intégralité du patrimoine départemental. 16 000 ordinateurs ont été distribués aux élèves de 6e et aux professeurs de collège dans le cadre de l’opération Ordival . Sur ce sujet, Déborah Münzer, conseillère départementale de Nogent-sur-Marne, a demandé à ce que les professeurs des collèges privésbénéficient également de ce dispositif. Les élèves du privé en bénéficient déjà. Côté cantine, 13 132 collégiens ont bénéficié de l’aide à la demi-pension.

 

 

Imagin’R

80 238 jeunes de moins de 25 ans ont bénéficié du remboursement de 50% de leur carte Imagin’R en 2015, soit 10 000 de plus qu’en 2014.

Crèches

De son côté, Paul Bazin, conseiller départemental LR du Perreux-sur-Marne, s’est inquiété des 479 personnels de crèche absents. Une question qui avait déjà fait l’objet d’un débat en commission. Marie Kennedy, vice-présidente PCF en charge de la petite enfance, avait alors expliqué les difficultés de recrutement du personnel, en pénurie au niveau national, les maladies du personnel en contact avec les enfants et l’augmentation du coût de remplacement par des intérimaires. L’élue avait indiqué que seraient expérimentés à partir de septembre des accueils de 2 à 3 jours par semaine dans 14 crèches départementales. Paul Bazin a également demandé une réunion technique pour ajuster le système de réservation de places en ligne, afin de mieux coordonner les réponses émanant du département et des communes.

Dette

En 2015, la dette du Val-de-Marne est passée de 736 millions à 792 millions d’euros, soit une progression de 7,5%, allongeant la capacité de désendettement de 7,7 à 12,5 ans et la part de l’annuité de la dette dans les dépenses de fonctionnement de 3,6 % à 4 %. « C’est raisonnable compte tenu des investissements réalisés, et l’ensemble de la dette reste classée au plus bas de l’échelle de risque de la Charte Gisler« , a insisté Christian Favier. Olivier Capitanio s’est au contraire inquiété de cette augmentation de la dette, en progression de 83% de 2008 à 2015.

RSA

Pour réduire la dette, le groupe LR préconise une réduction des frais de personnel, une réduction de moitié du budget dédié aux collectivités étrangères et une chasse à la fraude au RSA, c’est ce qu’il a présenté dans son document de synthèse d’activité. Sur ce point, Gilles Saint-Gal, vice-président en charge des questions sociales, a vivement réagi, indiquant que 6 postes d’agents étaient consacrés aux recours, remises de dettes et abus, et que le département avait récupéré, 2,39 millions d’euros. « Nous ne sommes pas laxistes, il existe des outils de contrôle« , et d’ajouter que 30% des bénéficiaires du RSA ne le demandent pas.

Action internationale

Sur le plan de la coopération internationale, Christian Favier a annoncé, lors de son point presse d’avant Conseil départemental, qu’il souhaitait y associer davantage les habitants du département en s’appuyant sur le tissus associatif existant qui travaille déjà sur la dimension internationale. Ceci passera notamment par la création d’une plate-forme numérique. Une initiative pourrait voir le jour à l’occasion de la Journée mondiale de la paix, le 21 septembre.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi