Education | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 22/09/2016
Réagir Par

Premiers secours au collège: les élèves enthousiastes

Premiers secours au collège: les élèves enthousiastes
Publicité

Travaux pratiques pour Najat Vallaud-Belkacem ce mercredi à Créteil. La ministre de l’Education nationale assistait  à une séance d’initiation aux premiers secours au collège Laplace de Créteil, illustrant son objectif de former plus de 800000 élèves de 3ème aux gestes qui sauvent.

« C’était important de faire cette mise à jour du PSC1« , lance Founda, scolarisée en 3ème, après avoir sauvé la vie de son mannequin en arrêt cardio-respiratoire,  sous les yeux de la minsitre. Comme des dizaines d’autres élèves de l’établissement, Founda a suivi la formation premiers secours (PSC1), qui s’étale sur 7 heures, lors de son année de 5ème. Avec cette remise à niveau de 2 heures, elle se sent plus tranquille. « On devrait même la faire à chaque rentrée ! » , pense Raya. « C’est surtout tous les élèves qui devraient avoir le PSC1… » , estime Monisa, qui partage son mannequin avec Sandra. Si aucune des collégiennes n’a eu à utiliser ses talents de secouriste, toutes se disent prêtes à affronter les situations tendues. « Bien sûr, on ne saura jamais avant que ça arrive. Mais, même si on a peur, on sera obligé d’intervenir : on peut sauver une personne, c’est plus qu’important« , insiste Sarah.

Associer les élèves

Si les formations aux premiers secours sont dispensées aux professionnels volontaires dans l’Académie de Créteil depuis 1998, la formation des élèves reste relativement récente. « Dans mon établissement, où l’on compte 4 formateurs (deux professeurs d’éducation physique et sportive (EPS), une infirmière et un conseiller principal d’éducation (CPE), on était un peu réticent à cette idée au départ. Et puis, après quelques minutes de formation, on a compris qu’il était absolument nécessaire d’associer les élèves« , témoigne Diana Simoes, prof d’EPS au collège Elsa-Triolet, à Champigny-sur-Marne. « Dans nos échanges avec eux, on a compris que le besoin était réel. Dorénavant, ils savent quoi faire en cas de situations exceptionnelles. Même s’il ne s’agit que d’appeler les secours et de le faire correctement : ils l’ont travaillé et peuvent s’emparer de la situation. C’est valorisant pour eux-mêmes, pour leur famille et pour leurs amis. C’est quelque chose qu’il leur est facile d’apprendre, car cela a du sens.« 

Objectif affiché du ministère : former au moins 50% des élèves de troisième au PSC1 dès la fin de l’année scolaire et jusqu’à 70% en 2019. Tous les élèves bénéficieront également d’une initiation de deux heures aux « gestes qui sauvent » , dans la continuité d’une campagne initiée après les attentats de novembre 2015 et portée notamment par la Croix-Rouge. Enfin, les 400 000 élèves ayant un mandat (délégué de classe, élus au conseil de la vie lycéenne, …) bénéficieront de cette formation PSC1 ou de l’initiation, en fonction des modules dispensés dans l’établissement. « On doit développer une culture commune de la sécurité, savoir quels gestes adopter », motive la ministre.

D’ici la fin de l’année scolaire, 1,2 millions d’élèves seront donc initiés ou formés aux premiers secours. Du côté du personnel éducatif et encadrants, qui compte déjà 7000 formateurs, dont 517 dans le Val-de-Marne, l’objectif est d’atteindre 10000, et d’avoir également 300 formateurs de formateurs (contre 200 actuellement) pendant l’année scolaire. C’est d’ailleurs sur eux que repose le dispositif. Les événements qui ont frappé la France depuis le mois de janvier 2015 ont incité la multiplication de ce genre d’initiatives, dans toutes les structures accueillant du public.

Najat-Vallaud-Belkacem-Créteil-premiers-secours (1)

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

7 commentaires pour Premiers secours au collège: les élèves enthousiastes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi