Education | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 06/09/2016
Réagir Par

Réajustement de rentrée en Val-de-Marne : trente ouvertures de classes

Réajustement de rentrée en Val-de-Marne :  trente ouvertures de classes
Publicité

Trente ouvertures, 17 en maternelle et 13 en élémentaire, et deux confirmations de fermetures de classe, tel est le bilan du Comité technique spécial départemental qui se tenait hier à Créteil pour ajuster les effectifs d’enseignements quelques jours après la rentrée des classes et le comptage effectif des élèves. 

Des mesures exceptionnelles alors que la rentrée s’annonçait chaude en Val-de-Marne, avec des blocages d’école dès le premier jour. Devant l’Inspection, enseignants et parents d’élèves s’étaient rassemblés pour venir détailler chaque situation. Alors qu’initialement, l’Inspection avait fait savoir qu’aucune délégation ne serait reçue, toutes les écoles qui étaient représentées ont finalement pu monter exposer leurs problèmes en plusieurs petits groupes.

« On doit s’occuper de 2500 enfants, à nous deux. On n’a plus de médecin scolaire et, quand on en trouve un, il a 10500 enfants à charge » regrette Annie, psychologue de l’un des réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficulté (RASED) qui maillent Champigny-sur-Marne, venue avec Béatrice, maître E du même RASED.  « On nous explique que les RASED ont été renforcés… Nous étions 5 dans le notre l’année dernière, et nous ne sommes plus que 2 » , ajoute Béatrice. Avec quelques enseignants et parents d’élèves de l’école Joliot-Curie, les deux membres du RASED demandent l’ouverture d’une classe supplémentaire à Joliot-Curie, classée REP (Réseau d’éducation prioritaire).

« L’année dernière, nous avions 10 classes : c’était la première fois, dans ma carrière, que j’enseignais à des classes comptant moins de 25 élèves » , indique une enseignante de la maternelle Jean-Moulin de Vitry-sur-Seine, qui accueille 226 élèves et 18 « tout petits », scolarisés dès l’âge de 2 ans et demi. « 2 ou 3 enfants de moins par classe, dans une école classée REP, au milieu d’un quartier qui rencontre de nombreuses difficultés de tout ordre, ça fait une vraie différence au quotidien, renchérit sa collègue. Mais une classe a été fermée cet été : on demande sa réouverture. De même, nous accueillons des enfants handicapés dans l’école, et sommes censés disposer de 7 auxiliaires de vie scolaire, coordonnés par un cadre, qui ne s’est toujours pas présenté à l’école et dont nous n’avons pas les coordonnées. Sans ce cadre, les AVS ne peuvent pas travailler dans l’école…« 

Du côté de Gentilly, dans l’école Gustave Courbet, le RASED pose aussi problème. « Notre RASED, qui couvre 9 écoles de la circonscription, est d’ores et déjà complet. Seuls les CP/CE1 pourront en profiter jusqu’à la fin de l’année, et puis, à partir de janvier, uniquement les CP. On nous demande donc de faire des choix parmi les élèves les plus en difficulté… C’est compliqué » , soupire Fabienne, qui manifeste pour obtenir la réouverture d’une classe, fermée pendant l’été, qui permettait d’éviter les doubles-niveaux. « Seuls les CP et les CM2 conservent deux classes entières, toutes les autres sections en comptent une en double-niveau. Avec une classe de plus, on remet la prise en charge individuelle au cœur du système éducatif. C’est essentiel, notamment dans les REP, comme l’est l’école Gustave-Courbet. Les habitants de ce quartier ont encore plus besoin d’accompagnement qu’ailleurs » , estime Fabienne.

Particulièrement mobilisés, les enseignants et les parents d’élèves du groupe scolaire Victor-Hugo, à Choisy-le-Roi, sont venus en force. « On veut deux ouvertures de classes : l’une en maternelle, l’autre en élémentaire » , précise une enseignante de CM1. « A Victor-Hugo, certaines classes, notamment les CM1, comptent 34 élèves par classe. Située en REP, l’école Victor-Hugo ne devrait pas compter plus de 25 élèves par classe. L’école élémentaire accueille également 12 élèves handicapés en CLIS (classe pour l’inclusion scolaire), qui alternent entre apprentissages spécifiques et cours traditionnels, avec les autres élèves. Ces élèves ont besoin d’une attention particulière, sinon les CLIS n’ont plus aucun sens. Les classes traditionnelles doivent être allégées, dans l’intérêt de tous : les élèves, les élèves en CLIS, les enseignants, … » , estime Marina, qui encadre la classe CLIS de Victor-Hugo. « L’école élémentaire comptepour sa part 340 inscrits, soit 50 enfants de plus que l’année dernière, alors que le nombre de classes est passée de 9 à 8. Mathématiquement, ça ne tient pas : on nous supprime une classe, quand on devrait en ouvrir deux de plus » , calcule une collègue de Marina.

Finalement, 30 ouvertures de classe ont été accordées et deux fermetures ont été confirmées, détail par ville ci-dessous : A noter que Choisy et Limeil obtiennent chacune 4 ouvertures de classe. « C’est incontestablement une belle avancée, on sent qu’ils veulent désamorcer un mouvement de protestation qui avait démarré fort. Il faut comprendre que les enseignants qui font grève ne le font pas par plaisir,  ils perdent à chaque fois une journée de salaire, mais parce que les situations sont vraiment compliquées. Dans le Val-de-Marne, il y a encore une bonne dizaine de situations difficiles, comme par exemple à la maternelle Lebon de Villejuif, classée REP, mais qui compte 26 élèves en moyenne par classe. Nous appelons donc les écoles qui n’ont pas eu satisfaction à venir manifester devant le ministère mercredi » , commente Luc Bénizeau, délégué SnudiFo.

« Pour rappel, 67 nouveaux postes ont été alloués au département du Val-de-Marne. Depuis la rentrée scolaire 2013, ce sont 372 postes supplémentaires qui ont été créés dans le 1er degré dans le département du Val-de-Marne. Les mesures proposées s’inscrivent dans la mise en oeuvre de la loi de Refondation de l’école, en portant une attention particulière aux élèves de l’éducation prioritaire , aux élèves en situation de handicap, aux élèves allophones, à l’implantation des dispositifs « Plus de Maîtres que de Classes », à la scolarisation des moins de 3 ans (dans et hors pôle), à la formation continue des professeurs des écoles et aux moyens de remplacement« , précise de son côté l’Inspection académique, dans un communiqué listant les 30 ouvertures de classe.

Détail par ville

Alfortville
Maternelle Etienne Dolet (1 ouverture)
Maternelle Pauline Kergomard (1 ouverture)

Arcueil
Maternelle Jules Ferry (1 ouverture)

Boissy-Saint-Léger
Elémentaire du Bois Clary (1 ouverture)

Bonneuil-sur-Marne
Maternelle Casanova (1 ouverture)

Bry-sur-Marne
Elémentaire Henri Cahn (1 fermeture)

Champigny-sur-Marne
Maternelle Léon Frapié (1 ouverture)
Elémentaire Joliot-Curie (1 ouverture)

Choisy-le-Roi
Maternelle Victor Hugo (1 ouverture)
Maternelle Langevin (2 ouvertures)
Elémentaire Victor Hugo (1 ouverture)

Créteil
Elémentaire Albert Camus (1 ouverture)

Fontenay-sous-Bois
Maternelle Mot (1 ouverture)
Maternelle Pasteur (1 ouverture)

Fresnes
Elémentaire Pasteur (1 ouverture)

Gentilly
Maternelle Lamartine (1 ouverture)
Elémentaire Lamartine (1 ouverture)

Ivry-sur-Seine
Maternelle Henri Barbusse (1 ouverture)
Maternelle Rosalind Franklin (1 ouverture)
Elémentaire Rosalind Franklin (1 ouverture)

Le Kremlin-Bicêtre
Maternelle Pauline Kergomard (1 fermeture)

Limeil-Brévannes
Elémentaire Jean-Louis Marquèze (1 ouverture)
Elémentaire Martine Soulié (1 ouverture)
Elémentaire Pasteur (2 ouvertures)

L’Haÿ-les-Roses
Maternelle du Centre – Roseraie (1 ouverture)

La Queue-en-Brie
Elémentaire Jean Jaurès (1 ouverture)

Valenton
Maternelle Paul Eluard (1 ouverture)

Villeneuve-Saint-Georges
Maternelle Paul-Bert (1 ouverture)

Vitry-sur-Seine
Elémentaire Makarenko B (1 ouverture)
Elémentaire Marcel Cachin (1 ouverture)

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Réajustement de rentrée en Val-de-Marne : trente ouvertures de classes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi