Publicité
Publicité : Fête des solidarités
Emploi | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 01/09/2016
Réagir Par

Réparer la confiance en soi des chômeurs : le défi de Visemploi

Réparer la confiance en soi des chômeurs : le défi de Visemploi
Publicité

Dur de conserver sa confiance en soi lorsque s’accumulent les lettres de refus poli à chaque réponse aux offres d’emploi. Mauvais ciblage ? Manque de conviction ? Besoin d’élargir son horizon ? Pour aider les demandeurs d’emploi à mieux estimer leurs compétences, se trouver, développer leur réseau, et tout simplement retrouver l’estime d’eux-mêmes,

l’association Visemploi organise des parrainages par des professionnels bénévoles. Des parrains et marraines aux parcours personnels variés, certains venant des ressources humaines, d’autres du caoching ou de l’entrepreneuriat, retraités ou actifs, qui rencontre les personnes en recherche d’emploi de manière régulière, pour les accompagner dans leur retour professionel.

« La moitié des gens qui viennent nous voir nous sont adressés par Pôle Emploi« , explique Catherine Thibaux, responsable de l’équipe Val-de-Marne.« Une de mes premières filleules avait 56 ans, elle avait travaillé dans deux sociétés d’immobilier dans l’administratif et le commercial et avait fait une belle carrière avant deux licenciements économiques. Je l’ai rencontrée la première fois après 18 mois de chômage, vivant seule et très découragée. En se remotivant, elle a retrouvé plusieurs CDD dont un de longue durée dans une banque », se souvient la bénévole. De  quoi lui permettre d’aller jusqu’à l’âge de la retraite, sans forcément retrouver de CDI. « Il ne s’agit pas de faire de miracle mais de retrouver la confiance en soi, un emploi même en CDD pour retrouver recouvrer ses droits aux chômage, toutes ces petites choses qui font que l’on existe. Il ne faut pas attendre pour se faire accompagner. Du côté du parrain, nous travaillons sur l’écoute, l’empathie, le questionnement, et utilisons les outils classiques comme les bilans de compétence. »

La technique des réalisations probantes

Parmi les techniques éprouvées, celle des réalisations probantes. « Nous faisons raconter des expériences de la vie qui témoignent de compétences, comme par exemple avoir créé une association, organisé un événement… Idéalement, on s’appuie sur 25-30 réalisations probantes qui permettent de synthétiser les compétences et de voir comment elles peuvent se transférer dans des postes ou des secteurs. Cela permet aussi de se reconstruire, de se réapproprier son histoire », explique Catherine Thibaux.

 

 

L’association qui compte une quinzaine de parrains,  tient une permanence sans RDV  les mardi et mercredi après midi de 14h à 17h, au 4 rue du maréchal vaillant, à Nogent-sur-Marne, et sera présente au forum des associations de la ville ce dimanche 5 septembre.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi