Publicité
Publicité : Orbival 94
Sécurité | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 06/03/2016
Réagir Par

Sequana 2016 : le Val-de-Marne se prépare à la crue du siècle

Sequana 2016 : le Val-de-Marne se prépare à la crue du siècle
Publicité

Et si  la Seine et ses affluents (Marne et Yonne) sortaient de leur lit ? Si l’Île-de-France connaissait au 21 e siècle une inondation comme celle de 1910 ? Comment évacuer les personnes sinistrées, rétablir le courant, purifier l’eau potable, prendre en charge les blessés, déblayer le réseau routier et métropolitain, mobiliser les compétences de tous ? Pour anticiper une telle crise dans une agglomération nettement plus dense et peuplée qu’il y a cent ans, un exercice géant, UE Séquana 2016, se tient pendant une dizaine de jours, sous l’égide de la préfecture de police de Paris.

Durant toute cette semaine, sera simulée la montée des eaux, avant la décrue la semaine prochaine. Les relevés de hauteur du niveau d’eau théoriques seront ainsi de 5,50 mètres à Paris-Austerlitz le lundi 7 mars, 7,13 mètres le jeudi 10 mars et jusqu’à 8,13 mètres le weekend des 12 et 13 mars, pic de la crue. La décrue sera ensuite simulée du 15 au 18 mars 2016.

Pour mener à bien cette opération, tous les services concernés vont être mobilisés : l’Union européenne  via son mécanisme européen de protection civile, le Centre interministériel de crise (CIC) piloté par le ministère de l’Intérieur, l’ensemble des services de l’État dont les préfectures concernées par le risque inondation qui activeront leur Centre opérationnel départemental (COD), les collectivités territoriales (villes, départements), les opérateurs de réseaux d’électricité, d’eau, les hôpitaux, des associations… L’objectif est de travailler sur la concertation entre tous ces acteurs pour coordonner au mieux les actions de chacun et gagner en efficacité en évitant la cacophonie d’initiatives dans tous les sens.

L’enjeu est de taille. Selon une étude de l’OCDE réalisée en 2013, une crue centennale de la Seine (une chance sur 100 de se produire chaque année) occasionnerait 5 millions de personnes sinistrées, affecterait 400 000 emplois, provoquerait 30 milliards d’euros de dommages matériel et laisserait 1,5 millions de personnes sans électricité et 1,3 millions et la coupure d’accès à l’eau potable pour 1,3 millions sans eau. Au confluent de la Seine et de la Marne, le Val-de-Marne serait un des territoires les plus fortement touchés avec un quart de sa population directement concernée, notamment dans des communes comme Alfortville qui seraient quasi intégralement inondée. Le département, qui organise déjà des exercices de prévention depuis 2007, sera partie prenante de Sequana 2016 avec des premiers exercices dès le 3 mars. Concrètement, les opérations consistent en des fermetures de brèches, tests de vannes et motopompes, protection des équipements d’assainissement, évacuations, mais aussi démontage d’un carrefour à feux, transferts de postes de commande… Voir ci-dessous l’agenda des opérations en Val-de-Marne.

L’exercice le plus spectaculaire aura lieu à Valenton le samedi 12 mars. Le parc départemental de la Plage bleue sera virtuellement inondé de 8h à 14h donnant lieu à l’évacuation d’une maison de retraite par hélicoptères et embarcations, la recherche de personnes disparues avec des chiens, l’ installation d’une unité de traitement de l’eau,  d’un camp et d’un poste médical avancé… D’autre simulations auront lieu au Canal de Saint-Denis (93), au Port de Limay (78), au Port de Gennevilliers (92), au camp de gendarmerie de Beynes (78), au bassin de la Villette et au Champ de Mars, à Paris.

A lire aussi : 
Inondations : le point dans le Val-de-Marne
Un millier d’habitants invités à évacuer à Villeneuve-Saint-Georges (et désormais Villeneuve-le-Roi)
Pluie et inondations : l’Yerres, le Réveillon et le Morbras sont sortis de leur lit
Inondations : la région débloque 1 million € d’urgence
Crue centennale : spectaculaire exercice d’évacuation

Pour un avant-goût virtuel des conséquences d’une telle inondation en Val-de-Marne, la préfecture de police a réalisé une vidéo très explicite, voir ci-dessous.

[embed]https://www.youtube.com/watch?v=_tR2R4VqJW0[/embed]

Voir aussi le documentaire de la ville d’Alfortville sur la crue de 1910.

Agenda des opérations en Val-de-Marne

Jeudi 3 mars : fermeture des brèches à Ablon-sur-Seine – Villeneuve-le-Roi et test des vannes et motopompes
Lundi 7 mars : fermeture des brèches à Choisy-le-Roi
Mardi 8 mars : fermeture des brèches au niveau des murettes anti-crue à Joinville-le-Pont / Saint Maur-des-Fossés
Mardi 8 mars 2016 : transfert du Poste de commande central
Mercredi 9 mars : démontage d’un carrefour à feux
Mercredi 9 mars : simulation de l’évacuation du site de DSEA-Mesly à Maisons-Alfort
Mercredi 9 mars : démontage des points de mesure (mesures conservatoires – équipements sensibles) à Saint-Maur-des-Fossés et Vitry-sur-Seine
Samedi 12 mars : grande opération terrain au Parc départemental de la Plage-Bleue : simulation d’évacuation d’une maison de retraite par hélicoptères et embarcations ;
d’évacuation d’îlots par moyens héliportés et embarcations ; de recherches de personnes disparues au moyen d’équipes cynotechniques ; d’installation d’une unité de traitement de l’eau  et d’installation d’un camp et d’un Poste Médical Avancé.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

12 commentaires pour Sequana 2016 : le Val-de-Marne se prépare à la crue du siècle
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi