Grands projets | Ivry-sur-Seine | 21/04/2016
Réagir Par

Siège de la région Ile-de-France: le site candidat d’Ivry-sur-Seine en images

Publicité

Euphorie d'avant match ce mercredi 20 avril à Ivry-sur-Seine. Dans le joli hall 1930 de l'ex-Banque de France, qui abrite désormais la magistrale maquette de la zac Ivry Confluences, un quartier en pleine reconversion urbaine correspondant à un cinquième de la ville,   élus et professionnels sont venus en nombre assister à la conférence de presse organisée par le maire PCF, Philippe Bouyssou, pour présenter le projet immobilier City Seine, l'un des six sites pré-retenus par l'Ile-de-France pour y déménager son siège au-delà du périph.

« Je n’aime pas le mot mais il faut reconnaître que nous sommes en concurrence« , admet l’édile. Pas question toutefois de « dézinguer » les projets en compétition. « Le nôtre a trop d’atouts pour avoir besoin de cela« , prévient l’élu, à la tribune aux côtés de représentants du cabinet d’architecte François Leclercq, de Bouygues immobilier, l’un des trois membres du consortium de promotion constitué également d’Icade Promotion et du Crédit Agricole Immobilier, de l’adjoint en charge de l’urbanisme, Romain Marchand, et du président de la Sadev 94, Pascal Savoldelli. Derrière la scène, un large écran projette des images du site, déjà siglé du logo de la région. Dans la salle, les applaudissements fusent.

bouyssou siege region

Pour défendre cet ensemble d’immobilier de bureaux situé au coeur de la zac Ivry Confluences, face à la Seine et en place d’une partie de l’ancien îlot BHV,  les arguments massue sont le prix, l’animation du quartier, l’accessibilité par les transports et la compatibilité du projet et du calendrier.

Question d’argent

Le prix d’abord. « Nous sommes à 50% des prix pratiqués sur la rive gauche, à moins d’1,5 km d’ici dans le 13ème arrondissement parisien« , indique Eric Mazoyer, directeur général délégué de Bouygues Immobilier. En outre, la région ne sera pas forcément obligée d’acheter tout de suite, elle pourra aussi louer sur la base de tarifs « inférieurs à 250 euros le m2 en valeur économique », précise le promoteur. « Pour le contribuable, ce site est donc le plus intéressant!« , vante Pascal Savoldelli. « Ces prix ont été rendus possibles grâce à la maîtrise du foncier opérée dans le cadre de la zac Ivry Confluences, avec un aménageur public », pointe au passage Philippe Bouyssou, après un hommage à l’ancien maire, Pierre Gosnat,  à l’origine de ce projet de nouveau quartier mais décédé trop tôt pour le voir éclos.

Touche écolo

Non seulement c’est pas cher mais en plus c’est écolo. « City Seine est le seul projet qui sera reconnu par le label Bepos (bâtiment à énergie positive), prévu pour consommer moins de 40 kilowatt-heure (kWh) par m2 par an, et en générer autant », indique Eric Mazoyer. Et bien sûr, ajoute le promoteur, il est aussi certifié Breeam et HQE Excellent.

 

 

3 bâtiments prêts pour 2018

Autre atout développé par les porteurs du projet : sa compatibilité en termes d’espace et de calendrier. Conçu pour être hyper-modulable, le site consiste en un campus de 6 immeubles qui peuvent être ou non entièrement connectés entre eux, au choix des preneurs, permettant de disposer d’une surface de 20 000 à 100 000 m2, le tout face à la Seine, en place d’une partie de l’ancien îlot BHV. Dans le cas de la région Ile-de-France, il s’agit de trouver environ 50 000 m2 pour accueillir 2000 collaborateurs plus l’hémicycle dédié aux séances plénières. Pour répondre à ce cahier des charges, un premier bâtiment en courbe de 20 000 m2 et 7 étages (le B1), dessiné par l’agence François Leclercq, pourra accueillir entre 900 et 1600 collaborateurs  et comprendra également 285 places de parking. Un second bâtiment (le C1) de 27 000 m2 et 5 étages, conçu en rectangle avec un patio intérieur par l’agence Jacques Ferrier, pourra accueillir entre 1300 et 2300 collaborateurs. Il est également doté de 285 places de parking et pourra accueillir une crèche, des restaurants ou autre espace de service. Les deux communiqueront pas des passerelles. Un troisième bâtiment (B2) reste à concevoir de manière spécifique pour accueillir l’hémicycle. Alors que le site a déjà fait l’objet des fouilles archéologiques préalables, qu’aucune mauvaise surprise n’est à attendre en matière de pollution en raison de son ancienne fonction logistique et non industrielle, et que les permis de construire ont été validés, le tout devrait être opérationnel en 2018.

Ensemble du campus City Seine

city seine campus

Bâtiment B1 (Extérieur puis hall d’accueil agents puis hall d’accueil visiteur)

city seine logo IDF

hall immeuble B1autre Hall B1

Bâtiment C1 et son patio

city seine immeuble C1patios C1

Des navettes vers le métro

Concernant l’accessibilité, le site de dispose pas de station de métro devant sa porte mais de plusieurs lignes de bus reliant le RER C en 6 minutes (ou 10 minutes à pied), le métro ligne 7 (station Mairie d’Ivry) en 8 minutes et le métro ligne 8 (Charenton-Liberté) en 7 minutes. Des stations également atteignables en Vélib.  D’ici à 2020, le TZen 5, qui doit relier Paris 13e (Bibliothèque François Mitterrand) et Choisy-le-Roi en une demi-heure en passant par Ivry et  Vitry le long de la RD19, passera également au pied du site, et en 2030, c’est le métro de la ligne 10 prolongée qui s’arrêtera également devant, au niveau de la place Gambetta. Pour compléter l’existant, un service de navettes électriques réservées au Conseil régional est proposé toutes les 8 minutes entre 7h30 et 10h, puis entre 16h30 et 19h30, pour rejoindre la ligne 7 et le RER C.

Logements accessibles et vie de quartier

Alors qu’une délégation du Conseil régional, composée de membres de la direction, du cabinet de la présidence, de délégués du personnel et du cabinet conseil Colliers, qui accompagne la région sur ce sujet, s’est rendue sur le terrain la semaine dernière, l’ensemble du nouveau quartier, ses équipements et ses logements, ont aussi été mis en avant. « C’est un vrai quartier de vie avec des espaces verts, équipements sportifs, commerces, vivant même le soir quand il fait nuit », insiste Elodie Abiade, de Bouygues Immobilier. « Et pour les agents qui souhaitent habiter sur place, Ivry  est aussi une ville qui propose un parcours résidentiel pour tous, des agents de catégorie C aux cadres sup », insiste Pascal Savoldelli. « Nous avons également un dispositif d’accession à la propriété privée qui privilégie les habitants et les salariés de la ville. Ce dispositif sera accessible aux agents du Conseil régional avant même que le siège soit effectivement transféré, afin qu’ils puissent anticiper« , insiste Romain Marchand.

plan animations ivry confluences

ivry confluences quartier

Un premier avis le 17 mai

Reste désormais au Conseil régional de se prononcer. Le CHSCT (Comité hygiène et sécurité) de la région Ile-de-France donnera son avis le 17 mai et la présidente de région prendra sa décision avant l’été, avant validation par le Conseil régional. D’ici là, les échanges se poursuivent entre la région et les six sites en compétition.

Rééquilibrer vers le Sud-Est parisien ?

Rive gauche, on est gonflé à bloc. « Entre la zac Ivry Confluences, les Ardoines à Vitry-sur-Seine, la zone du Lugo à Choisy-le-Roi, la reconversion urbaine de cette rive de Seine, qui a été touchée de plein fouet par la désindustrialisation (Ivry a perdu 20 000 emplois en 20 ans), constitue l’un des plus gros, si ce n’est le plus gros projet urbain de la métropole actuellement, dans le prolongement de la zac rive gauche du 13 ème arrondissement. Y installer le siège de la région constituerait un formidable signal concernant le rééquilibrage du développement économique parisien », insiste Philippe Bouyssou. « Qu’enfin le développement économique se lève à l’Est! » plaide Eric Mazoyer.

Jean-Luc Laurent affiche son soutien

jean-luc laurentDu côté des élus des villes riveraines, difficile à ce stade d’officialiser son soutien à un projet ou un autre, d’autant que le Val-de-Marne a été retenu pour deux sites, celui d’Ivry mais aussi celui de Maisons-Alfort, qui a notamment pour atout une accessibilité en métro immédiate via la ligne 8 et prochainement la ligne 15, et met également en avant un terrain vierge, où tout est encore possible. Au Kremlin-Bicêtre toutefois, le député Jean-Luc Laurent, ancien maire MRC de la ville, a carrément écrit à présidente de région Valérie Pécresse la semaine dernière,  pour soutenir le projet, défendant le rééquilibrage en faveur du Sud-Est. « Je me permets de souligner que le choix du Val-de-Marne et d’Ivry-sur-Seine permettrait d’affirmer qu’il y a une vie en dehors de Paris, et que celle-ci ne se réduit pas à la Seine-Saint-Denis« , insiste l’élu, défendant le dynamisme du département et l’union de ses acteurs, symbolisée par l’accueil des premiers chantiers du Grand Paris Express.

D’après les rumeurs, le principal projet en concurrence avec Ivry serait celui de Saint-Ouen, développé dans la ZAC des Docks de Saint-Ouen, un éco quartier situé entre la mairie et la Seine sur les anciens terrains Alstom.

Voir les six sites pré-retenus pas la région.

Voir aussi article plus ancien sur le site de Maisons-Alfort

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Siège de la région Ile-de-France: le site candidat d’Ivry-sur-Seine en images
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi