Festival | Val de Marne | 15/01/2016
Réagir Par

Sons d’hiver : pas d’hibernation pour le jazz

Télécharger dans votre calendrier
  • Sons d’hiver : pas d’hibernation pour le jazz
  • Du 29 janvier au 21 février
  • Val-de-Marne
  • Gratuit 0 EUR
Sons d’hiver : pas d’hibernation pour le jazz © AB
Publicité

25 ans et une forme éclatante ! Le festival Sons d’hiver compte bien rejouer cette année la même partition gagnante : des notes de jazz, de hip-hop et de musiques du monde, dans un esprit créatif et libre, sur fond d’humanisme. A savourer du 29 janvier au 21 février de Maisons-Alfort à Arcueil en passant par Vincennes et Ivry.

« On va s’accrocher à des artistes repères et laisser aussi un espace aux nouvelles générations, annonce le directeur Fabien Barontini, il faut être en même temps dans la continuité et le renouvellement. » Promesse tenue pour Sons d’hiver avec une programmation solide : une soirée d’ouverture avec Muhal Richard Abrams, pianiste américain de jazz et initateur de la Great Black Music. Il délaissera ses musiciens de Chicago pour un solo au piano. A ce compositeur de génie répondra de nouveaux artistes jazzy comme Eve Risser, jeune pianiste et flutiste française à l’influence déjà considérable.

La conception de Sons d’hiver s’appuie également sur la théorie philosophique du poète martiniquais Edouard Glissant « l’identité de relation ». Cette pensée, chère au directeur du festival, reconnaît que les territoires sont des lieux de rencontres entre plusieurs cultures, encourageant la création. « Nous sommes très attentifs à l’interaction des cultures mais aussi, à la définition initiale du Jazz qui se veut une musique démocratique. Il y aura donc une large place accordée à l’improvisation. On veut donner la parole à tous les  musiciens. »  Envolées de jazz, créations de hip-hop, musiques du monde, partitions de blues… Une trentaine d’artistes et de groupes seront adoubés par le parrain de l’édition Michel Portal, qui viendra fêter ses 80 ans sur scène, au saxophone, épaulé par Hamid Drake à la batterie et Bernard Lubat au piano.

 

 

Un concert-débat gratuit à Ivry

La 25ème édition sera sans doute marquée par la soirée du 18 février au Hangar d’Ivry-sur–Seine  « The world is too small for walls » qui accordera notes de clarinette et de contrebasse avec des photographies représentants les murs qui se dressent entre les hommes à travers le monde. Cette expérience musicale sera suivie d’un débat entre universitaires et musiciens. « Les types de musiques représentées au festival sont nées après des chocs culturels et ont donné des outils aux artistes pour dialoguer facilement. La musique a un temps d’avance sur le politique », estime Fabien Barontini.

Du 29 Janvier au 21 Février

Vincennes, Vitry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Arcueil, Villejuif, Choisy-le-Roi, Maisons-Alfort, Fontenay-sous-Bois, Ivry-sur-Seine, Créteil.

http://www.sonsdhiver.org/programme.php

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi