Nature | Marolles-en-Brie | 25/04/2016
Réagir Par

Une charte forestière de territoire pour protéger l’Arc Boisé

Publicité

Protéger les continuités écologiques, entretenir la forêt de manière durable, la valoriser auprès des habitants, en faire un lieu de loisirs et de pédagogie... voilà les grands enjeux de charte forestière de territoire de l'Arc Boisé qui vient de signer sa troisième édition entre les associations et collectivités locales.

Pour ce faire, la charte a décliné 30 objectifs comme la poursuite des acquisitions foncières par l’Agence des espaces verts (AEV) qui rend ensuite les parcelles accessibles au public en préservant leurs aspects écologique,  la mise en oeuvre du plan de gestion des mares de la forêt de Notre-Dame, la poursuite de la fête de l’Arc Boisé, la création d’un sentier forestier accessible aux quatre handicaps (moteur, mental, visuel, auditif), la présentation de recommandations aux collectivités pour bien intégrer les lisières dans les documents d’urbanisme, la tenue d’études foncières, techniques et financières pour réaliser un passage à faune entre Grosbois et La Grange, traversant la RN19, pour la faune, la flore et les activités humaines, la mise en place d’un groupe de travail sur les accès au massif par les circulations douces et d’un autre sur les animations nature auprès du grand public, des scolaires et des entreprises.

L’Arc Boisé s’étend sur 3000 hectares entre le Val-de-Marne, l’Essonne et la Seine-et-Marne. Il est composé notamment d’un réseau de 500 mares et ses 52 hectares de landes humides. La signature de la 3e charte, qui s’étend sur la période 2015-2020, fait suite à l’application de deux chartes depuis 10 ans. Parmi les signataires, on retrouve notamment les communes de Boissy-Saint-Léger, de La Queue-en-Brie, de Limeil-Brévannes, Marolles-en-Brie, Noiseau, Santeny, Sucy-en-Brie, Valenton, Villecresnes, Villeneuve-Saint-Georges ; Crosne, Yerres (Essonne) ; Roissy-en-Brie, Lésigny et Pontault-Combault (Seine-et-Marne). Voir l’intégralité de la Charte.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi