Associations | Villejuif | 11/05/2016
Réagir Par

Villejuif expurge ses fêtes locales de quatre associations « politiques »

Villejuif expurge ses fêtes locales de quatre associations « politiques »
Publicité

Voilà une nouvelle polémique à Villejuif. Lundi 9 mai, à l'occasion d'une réunion avec les associations, l'adjointe au maire Catherine Casel a annoncé  que la ville n'offrirait plus de stands à plusieurs associations qui avaient leurs habitudes lors de la fête de la ville et du forum des associations, en raison de leur "caractère politique".

Quatre associations sont touchées par cet édit : Le mouvement de la paix, L’association France Palestine Solidarité, Villejuif sans Tafta et Les amis de l’Huma. « La fête de la ville et le forum de rentrée sont destinés aux habitants, aux enfants, aux familles. Nous ne souhaitons pas que les associations à caractère politique ou religieux y aient un stand payé par la ville. Il n’y a pas de raison que les habitants paient des stands pour des associations qui défendent des idées qui ne sont pas forcément les leurs.  Nous souhaitons avoir des vraies associations locales qui font des choses pour les habitants. Nous ne pouvons pas interdire le Secours catholique car ils font vraiment du travail sur la ville. Ils servent des repas et s’occupent des personnes au mois d’août. Il en est de même pour le Secours populaire, même si tout le monde sait que c’est communiste. Ils ont le droit à des subventions et à une tente. Mais nous ne voulons pas d’associations qui ne font que de la politique« s’explique Catherine Casel, adjointe aux associations.

Du côté des associations concernées, c’est la consternation. « C’est une décision partiale sans motivation réelle car nous nous proposions de faire une activité qui correspondait en tous points aux demandes de la  mairie. Nous préparions une fresque de paix participative qui s’adressait à l’ensemble des citoyens et pour laquelle notre comité local avait accepté de prendre intégralement en charge le financement car il nous avait d’ores et déjà été signifié que nous n’aurions pas de soutien pour cette journée festive, contrairement à d’autres événements qui seront organisés ce jour là. Nous en avions pris acte et avions fait tous nos efforts pour être présents. Cette exclusion nous porte préjudice car il y a peu d’occasions de rencontrer l’ensemble des citoyens. Pour une association comme la nôtre, qui est portée sur les questions de culture de paix et du vivre ensemble, c’est l’occasion la plus importante de l’année et jusqu’ici, cela a toujours été une très belle réussite. Le Mouvement de la paix est une association pacifiste, qui promeut la culture de paix défendue par l’Onu et les engagements de la France dans le sens du maintien de la paix« , réagit Guillaume du Souich, co-président du Mouvement de la paix, qui regrette également un désengagement de la commune sur cette question. « Depuis l’arrivée du nouvel exécutif, la Journée de la paix du 21 septembre n’est plus portée par la ville et la commune a décidé de sortir de l’Association française des communes, départements et régions pour la Paix (Afcdrp), qui compte pourtant plusieurs villes LR, donnant l’impression de surtout chercher à se distinguer de la précédente majorité. »

Parmi les associations sur la touche, on s’agace aussi du fait que le caractère « communiste » de certaines associations aurait été pointé lors de la réunion, par le mari de l’adjointe, Michel Bentolila. « Voila l’anticommuniste primaire qui se développe sur Villejuif. Nous ne laisserons pas faire », prévient Jean-Louis Giraudou, des Amis de l’Huma, sur la page Facebook des élus FG de Villejuif. « Mon mari a simplement répondu aux Amis de l’Huma qui indiquaient que c’était une association culturelle et non politique, que c’était bien une association à caractère politique car ils sont communistes », répond Catherine Casel.

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags
101 commentaires pour Villejuif expurge ses fêtes locales de quatre associations « politiques »
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi