Justice | Orly | 03/11/2017
Réagir Par

10 000 euros pour le pilote ayant décollé malgré une fuite

10 000 euros pour le pilote ayant décollé malgré une fuite
Publicité

Fin septembre, le tribunal correctionnel de Créteil a été conduit à juger une drôle d'histoire, qui aurait pu s'achever en drame, celle d'un pilote de ligne de Royal Air Maroc, en cavale sans le savoir pour avoir décollé d'Orly en août 2010, conscient que son appareil avait une fuite de kérosène...

Une enquête est alors ouverte qui donne lieu quatre ans plus tard à un procès auquel le pilote ne se présente pas, n’étant pas au courant, et continuant même tranquillement à voler, n’ayant pas été informé par sa compagnie qu’il y avait un souci. Finalement, ce n’est qu’en mars de cette année, à l’occasion d’un atterrissage à Nantes, que le pilote est arrêté, à l’occasion d’un contrôle de routine…  Au terme de ce second procès, le pilote a cette fois été condamné à 10 000 euros d’amende, contre 8 mois d’emprisonnement lors de son premier procès.

A lire aussi

En cavale sans le savoir, un pilote de ligne jugé à Créteil

 

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour 10 000 euros pour le pilote ayant décollé malgré une fuite
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi