Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Société | Alfortville | 19/04
Réagir Par

14 blessés suite à une manif de travailleurs sans-papiers en mairie d’Alfortville

14 blessés suite à une manif de travailleurs sans-papiers en mairie d’Alfortville © CTSPV

Ce mardi 18 avril peu avant 9 heures, le collectif de travailleurs sans papiers de Vitry-sur-Seine, qui milite depuis plusieurs années pour faire régulariser ses membres, a investi le hall de la mairie d’Alfortville avec 200 personnes. Un happening dont l’évacuation aux gaz lacrymogènes a fait 14 blessés dont 3 hospitalisés. 

D’ordinaire, c’est devant la préfecture que le collectif manifeste sagement au son des djembés. Mais depuis plusieurs mois, la situation s’est compliquée selon le collectif. « Le titre, soit disant d’une validité pluri-annuelle, peut être retiré à n’importe quel moment si les données nouvellement collectées par les préfectures montrent une différence par rapport aux conditions de délivrance (conjoint décédé, salarié licencié). D’autres régressions sont d’ailleurs vécues dès aujourd’hui (non prise en compte des feuilles de paye avec alias, non prise en compte des relevés bancaires comme preuve de travail, interdiction de territoire de trois ans avec inscription au fichier qui interdit le retour dans l’espace Schengen). Il faut à la préfecture de Créteil, des milliers de connexions sur son site pour obtenir un rendez-vous afin de déposer un dossier de demande de titre « salarié »« , énumère le collectif, qui réclame également l’assouplissement des critères en terme d’établissement de la preuve de travail et de l’ancienneté et « l’extension au « droit commun » des critères concédés par la préfecture de Créteil aux occupants du MIN de Rungis. »

La semaine dernière en effet, l’heure était à la fête pour les 128 travailleurs sans-papiers du MIN de Rungis. Après une occupation d’un mois de la tour Semmaris encadrée par la CGT, et des pourparlers avec les employeurs afin de récupérer les papiers nécessaires pour déposer les dossiers en bonne et due forme, les 128 employés se voyaient remettre chacun des papiers provisoires par les délégués syndicaux. Une victoire spectaculaire après une action spectaculaire, saluée par le collectif… et qui a donné des idées.

A lire : Les ex-travailleurs sans papiers du MIN ont fêté leur régularisation provisoire

Plutôt qu’un énième rassemblement devant la préfecture, le collectif a donc changé sa cible ce mardi. Et la mairie d’Alfortville n’avait pas été choisie au hasard. « Le sénateur-maire qui l’occupe (ndlr Luc Carvounas) est un fidèle de Manuel Valls. Il a voté toutes les lois antiouvrières du quinquennat de Hollande. L’ANI, la loi Macron, la loi El Khomri, le fichage Cazeneuve, l’état d’urgence permanent. Alors il est temps de lui demander des comptes sur sa façon de voir son activité citoyenne », justifie le collectif.

Sauf que l’arrivée des 200 manifestants dans la mairie a provoqué la panique. Et Il n’a pas fallu deux heures pour la police intervienne avec des gaz lacrymogènes pour évacuer les occupants. « A 10h00, les forces de police nous ont évacué très violemment en utilisant les gaz dans l’espace confiné de la mairie. Cela a entraîné une dizaine de blessés, très atteints aux poumons, qui ont été secourus par les pompiers. Après cela, sur l’esplanade, la police nous a chargé une deuxième fois, utilisant encore les gaz. Une personne a été arrêtée« , déplore le collectif.

« Cette occupation illicite a empêché les Alfortvillais d’accéder aux services publics de la commune toute la matinée et a suscité l’inquiétude des agents municipaux et des familles déjà présentes dans l’hôtel de ville. Bien qu’ils aient été reçus pour écouter leurs revendications, les membres du collectif n’ont pas souhaité nouer le moindre dialogue, se contentant de dénoncer la politique du gouvernement, dénonce de son côté Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville qui dénonce « lexploitation à des fins politiciennes de la misère humaine à quelques jours seulement du premier tour des élections présidentielles » et s’interroge « sur les liens existants entre ce collectif et des organisations d’extrême gauche. » Et de dénoncer «  le total mélange des genres d’un collectif qui prétend s’attaquer au problème de la régularisation des sans-papiers en poussant ces derniers à occuper une mairie alors que les municipalités n’ont aucune compétence en la matière. »

 

 

14 commentaires pour 14 blessés suite à une manif de travailleurs sans-papiers en mairie d’Alfortville
  • La France ne peu accueillir toute la misère du monde! Il y a 30 ans MICHEL ROCARD
    Comment peut on avoir le culot de manifester, alors que si on est sans papier on est pour une grande majorité dans ce pays illégalement!
    Es ce que cette association accueille ces gens chez eux pour les héberger? ,,,,,,,,,,???????????

  • Il est évident que la France ne peut plus accepter cette immigration massive. On ne peut pas accueillir indéfiniment toute la planète !!! Cela devient un problème grave que nos dirigeants ne savent plus gérer. Lorsque l’on est un peu lucide, on sait qu’à un moment ou un autre tout cela va exploser. Pauvre France Vendue et colonisée et tout cela à cause de dirigeants qui ne pensent qu’au « fric ». On arrive à un point ou on ne pourra plus faire marche arrière. Peur pour ma famille, mes enfant et petits enfants qui vont vivre un enfer…Je ne vois aucun politique capable de nous sortir de ce « merdier ». Et on cloue le bec à ceux qui osent dirent la vérité…

    • Vous me rejoignez (en partie). Bien sûr que nos dirigeants y sont pour quelque chose. Mais il ne faut être si catégorique (en ce qui concerne « le fric ») c’est trop facile. Nous sommes ce qui s’appel dans le capitalisme, qui bien qu’il ne soit pas rose à le mérite d’être libre, je préfère et loin de là, ce système que les dictatures qui nous entoure avec leur lots, de crime, de persécutions etc… Nous avons une liberté que des millions d’individus se battent et meurt pour avoir cela, et souvent meurt . De même pour le droit de vote, que nous avons par rapport à cette population! Une chose pourrait changer le comportement de nos élus, c’est le vote soit obligatoire, de manière que la personne élu le soit avec une vrai majorité, et, l’obligerait a un comportement plus citoyen!!!

  • Plus spectaculaire que bien inspiré, et sans rapport avec le sujet, d’envahir une mairie.

    Mais sur le fond, une partie du problème vient de l’absence de règles claire, stable et assumée concernant le séjour des étrangers en France : nos politiques ont des discours politiques qui en restent aux grands principes, à gauche, ou se baladent en fonction de l’opinion du moment, et sur le terrain des pratiques peu transparentes qui relèvent de la loterie.

    Les sans-papiers, ne sont pas tous clandestins au départ : des immigrés arrivent légalement en France, obtiennent un travail utile, et puis un jour.. le renouvellement de carte de séjour devient horriblement compliqué
    Il y a des pays (Canada, Australie) qui sont plus francs du collier : il y a sélection (par quota) au départ, ou plutôt pour arriver, mais ensuite pour ceux qui ont un travail on n’y invente pas une multitude d’obstacles administratifs.

  • Il serait intéressant de savoir quels sont les emplois occupés par ces personnes ?
    La plupart du temps se sont des emplois que les français et autres occidentaux se refusent à postuler, à pourvoir…
    Par ailleurs, est-ce une façon de traiter les gens, sans papiers ou non ?
    D’autant plus dans une mairie de gauche, ou le maire se fait le porte parole de Benoît Hamon, pourtant pourfendeur des personnes dans une grande précarité, toute confondue…

    Chapeau bas mr Carvounas d’utiliser ainsi la force, et de vous vanter ensuite d’aider les réfugiés, ou d’utiliser à des fins politiques les restaurants du coeur, l’Abbé Pierre… consternant !

  • Une question doit se poser. Pourquoi les patrons font appel au sans papier ? Réponses :acceptation des emplois sous payés. La plupart ne sont pas déclarés. Conséquence ils coutent moins chers à l’employeur qui ne paie pas de charges sociales. Il faut rappeler qu’il est illégal d’employer des sans-papiers. Ce laxisme se fait au détriment des travailleurs Français qui accepteraient de travailler pour des salaires décents .

  • Au nom d’une politique sécuritaire dont on constate hélas, chaque jour, qu’elle ne produit aucun effet sécuritaire mais bien au contraire attise les haines raciales (dues au chômage massif, à la peur de la disqualification sociale), le pays devient de plus en plus violent dans les actes de tous les jours, dans la répression des manifestations.
    Ces méthodes se rapprochent de plus en plus des pays à visage autoritaire dont le vote masque seulement la possibilité de moins en moins lointaine, hélas, de basculer dans les pires moments de l’histoire des conditions de mise en place de formes dictatoriales de pouvoir.

  • Le Pays s’enfonce dans la permissivité sans limites, le laisser-aller, l’anarchie , l’encouragement au trouble public en toutes occasion .Dimanche réagissons une fois pour toutes .Attention, au second tour de ne pas changer un cheval borgne pour un aveugle en provoquant le retour des avants-derniers ventres mous car, c’est déjà combiné, on nous refera , avec des alliances nauséabondes le coup fourré de 2002 !

  • Et bien voilà. Une bonne chose de faite. La preuve qu’avec un peu de volonté, les autorités peuvent rétablir un minimum d’ordre dans ce pays et ramener des contrevenants à la raison.
    Pourquoi tant de laxisme au MIN de Rungis ? La même solution aurait pu être appliquée dès le début.
    La même solution pourrait probablement être appliquée à Notre Dame des Landes par exemple, à conditions que les français ne choisissent pas d’élire une nouvelle fois un 1er prix de mollesse.

  • Grave ces propos.
    ça pue même le climat de l’Allemagne dans les années 1930/35 … exactement la même haine qui se dégage de mots et de phrases sans pensée, écervelés, juste pour attiser la hargne avec la bave aux lèvres.
    Il vous faut un mentor à la main de fer. Que n’allez vous donc vous exiler dans les pays où règnent les « ventres durs » … Pauvres de vous les biens nommés « dernier des mohicans »… Woop là, la pensée de haine … Horreur de vos propos

    • Bravo pour avoir atteint aussi vite le Godwin Point ! On attendait la comparaison avec l’Allemagne nazie. Vous avez osé la faire ! Pitoyable !

    • Baden je pense que vous faites un amalgame non justifié .Comment pouvez -vous affirmer que le climat est le même que celui de 30/35 ? C’est une méconnaissance complète de l’Histoire .Vous êtes à l’mage de cette gauche Hollandaise/Macronaise et à l’image de cette extrême gauche à la Mélenchon qui prônent le laxisme généralisé et dont le voit de nouveau le résultat dans l’attentat des Champs -Elysées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *