Société | Val de Marne | 20/11/2017
Réagir Par

5600 enfants signalés en danger en Val-de-Marne

5600 enfants signalés en danger en Val-de-Marne © Fb

Ils n’ont pas choisi cette date par hasard. Pour la journée internationale des droits de l’enfant, préfecture, Education nationale, services de la protection judiciaire de la jeunesse, Tribunal de Grande Instance et Conseil départemental signaient ce lundi un nouveau protocole concernant les mineurs en danger en Val-de-Marne.

Ce protocole pérennise le circuit de transmission des informations relatives aux mineurs en danger. Le département, compétent en matière de politiques publiques de protection de l’enfance, travaille ainsi main dans la main avec l’Éducation Nationale, premier relais et témoin de situations méritant signalement. En fonction de la gravité du diagnostic, un accompagnement social pourra être proposé, voire des mesures administratives ou pénales.

« Ratifier des traités internationaux ne suffit pas, ils doivent également trouver matière à s’appliquer. Ces échanges d’information et ces processus que nous maîtrisons nous permettent de répondre de mieux en mieux à des signalements d’informations préoccupants qui se multiplient. En 2014, 3900 jeunes étaient concernés, en 2016, ils étaient 5600 », motive Christian Favier, président du conseil départemental du Val-de-Marne,  rappelant que la France est signataire de la convention internationale des droits de l’enfant.

« Rien n’est plus important qu’une bonne évaluation de la situation de l’enfant pour pouvoir lui apporter une solution qui corresponde à son environnement et son profil. Les juges pour enfants étant subsidiaires, ils ne sont utiles qu’en dernier recours», insiste le président du TGI de Créteil, Stéphane Noël.

« L’actualité nous invite à prendre le sujet au sérieux. Signaler à temps l’enfant en danger, c’est pouvoir lui assurer le plus rapidement possible un avenir paisible, et ces enfants sont aussi notre avenir», note encore le directeur de cabinet du préfet, Pierre Marchand-Lacour. 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *