Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Mouvement social | Orly | 08/02
Réagir Par

70 manifestants devant APF Entreprises Orly à l’appel de la CGT

Quelques 70 personnes ont manifesté ce mardi devant le site d’APF Entreprises Orly (entreprise adaptée aux personnes handicapées qui dépend de l’Association des paralysés de France), soutenus par la CGT du Val-de-Marne et par un maire adjoint d’Orly, Alain Girard.

Discrimination syndicale, conditions de travail dégradées… Tels étaient les griefs exposés hier par les manifestants, des salariés locaux épaulés par des camarades du département et au-delà. Certains avaient même fait le voyage depuis Strasbourg. « Les conditions de travail ne sont pas dignes de l’Association des Paralysés de France qui a pour objet social de proposer du travail à des personnes qui sont exclues de l’emploi à cause de leur handicap, et non pas de faire des bénéfices et du profit« , dénonce Mathieu Piotrkowski, délégué CGT. « Le message de la direction, c’est « on s’en fout, on veut faire du chiffre », et ça, ce n’est pas possible à entendre. Nous travaillons dans des conditions dégradantes, dénonce une employée administrative. Et l’on s’amuse à regarder ce que font les gens pendant la pause, quand certains fument trop longtemps, on les rappelle à l’ordre pour qu’ils retournent à leur place, alors qu’ils n’ont absolument rien à faire! Ils ne sont pas surveillés ni encadrés. »  Au delà des conditions de travail, Mathieu Piotrkowki déplore le « manque de réflexion » sur le travail adapté au salarié handicapé : « Ils veulent que le travail se fasse vite et que cela ne leur coûte pas cher. Leurs concurrents directs font faire ce travail en Inde, donc forcément ce n’est pas le même coût! »

Alain Girard, adjoint au maire d’Orly avait aussi fait le déplacement pour apporter son soutien au syndicat, appelant au dialogue entre la direction et ses salariés. « J’ai vu cette entreprise se construire en direction des travailleurs handicapés pour reconnaître leur travail. Il faut que les libertés syndicales soient respectées. Il faut pouvoir dialoguer, les travailleurs handicapés sont des citoyens et des travailleurs à part entière. Ils devraient être reçus et entendus par la direction avec leurs délégués syndicaux. Ces entreprises associatives ont une certaine éthique à respecter. »

« 13 personnes de l’établissement ont manifesté sur les 60 salariés, réagit Serge Widawski, directeur d’APF Entreprises au niveau national. Il y a un dialogue social dans l’entreprise, et chaque fois qu’il y a une demande des syndicats pour rencontrer la direction, nous prenons rendez-vous pour rencontrer les délégués syndicaux. La réalité est que l’établissement d’Orly accuse un déficit financier abyssal depuis des années, et que malgré cela, nous avons absolument tenu à ce qu’il n’y ait jamais aucun licenciement. Concernant les conditions de travail, il s’agit du seul établissement où on a mis autant de moyens, avec deux ergonomes, une assistante sociale, un psychologue et un consultant médecin du travail, en lien avec les instances représentatives du personnel. Mais l’absentéisme reste très important, surtout dans l’atelier qui accueille les 13 personnes qui étaient en grève ce matin. Il n’y a en général que 10 à 15 personnes qui y travaillent sur 30 prévues, alors que dans les autres établissement, le taux d’absentéisme tourne plutôt entre 10% et 15%,  à cause des suivis thérapeutiques, maladies dégénératives… hors congé longue maladie. Au niveau national, APF Entreprises est en croissance, et a recruté 150 personnes en 2015, et encore plus d’une centaine en 2016. Nous assistons en effet à un mouvement de relocalisation de certaines activités, comme par exemple les call center et les NPAI (traitement des courriers dont les destinataires n’habitent pas à l’adresse indiquée). Le problème est que l’activité commerciale de cet établissement est portée par un délégué syndical qui diffuse des messages anxiogènes à des salariés fragiles« , répond en retour le directeur.

Entreprise adaptée, APF Entreprises Orly propose trois activités différentes : un atelier avec une activité câblage, le traitement des NPAI, et une activité services prestations sur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *