Initiative | Le Kremlin-Bicêtre | 07/03
Réagir Par

83 projets en lice pour le budget participatif au Kremlin-Bicêtre

Pigeonnier contraceptif, potager vertical à l’école, livre collectif, transformation d’un local EDF en galerie d’art (image de une), location municipale de caméras thermiques, ruches, ressourcerie, jardins partagés, skate parcs, appli pour signaler les problèmes sur voie publique, mini-ferme, terrain de pétanque, bricothèque, studio de musique… 

Invités à proposer des initiatives dans le cadre du budget participatif, les Kremlinois n’ont pas chômé!

Au total, les habitants, qui pouvaient tous participer dès 14 ans, quelque soit leur nationalité, ont proposé 83 projets, allant des envies spontanées aux descriptions chiffrées et détaillées, portés par des associations ou des particuliers.

Vote des citoyens pour départir les projets, dans une limite de 200 000 euros

Lancé en octobre 2016, le budget participatif, doté d’une enveloppe de 200 000 euros, doit permettre de financer des projets proposés directement par les habitants. La seconde phase, qui démarre ce mois-ci va consister à valider la recevabilité des projets qui devront satisfaire l’intérêt général, entrer dans les compétences communales, concerner des dépenses d’investissement, ne pas nécessiter une acquisition de terrain et être suffisamment précis pour permettre son estimation juridique, technique et financière… Une fois validés par les services de la ville et le comité de suivi citoyen, les projets seront soumis au vote des habitants âgés de plus de 14 ans, sur Internet ou dans des urnes déposées dans des lieux municipaux.

Quelques projets

Une galerie d’artistes au passage Carnot
L’une de ses initiative est portée par l’association du Petit Carnot qui propose la création d’un lieu d’exposition permanent mettant en valeur le travail des nombreux artiste résident au Kremlin-Bicêtre. Les membres de l’association ont jeté leur dévolu sur un ancien local EDF à l’entrée du passage Carnot d’environ 15m² cédé à la commune. Ils estiment le coût de la transformation des travaux à 50 000€ et souhaitent travailler avec le service culture de la mairie ou un comité désigné par les membres de l’association pour sélectionner les œuvres à exposer tous les trimestres.

Un livre collectif écrit par des Kremlinois
Idée innovante pour créer du lien social, se réunir autour de l’écriture. C’est ce que propose Hélène Clavreul, une animatrice d’ateliers d’écriture et d’éducation populaire qui propose la réalisation d’un livre collectif en 10 semaines. Le groupe de 5 à 10 personnes réaliserait l’ouvrage au fil des séances, apprenant à travailler ensemble, à se découvrir et à s’exprimer au travers de l’écriture. Le projet serait ouvert à tout le monde, sans se soucier de son niveau intellectuel ou de ses prédispositions à l’écriture. Le coût total du projet (animation des séances et édition du livre) est estimé à 5000€.

Un mur végétal et potager vertical à l’école Jean Zay
L’association Dialogue souhaite installer un mur végétal ou un potager vertical à l’école Jean Zay en accord avec direction la direction de l’établissement. A travers cette initiative, l’association espère sensibiliser petits et grands aux problématiques d’alimentation et de pollution. Le mur pourrait être décoré par les dessins d’enfants. A travers ce projet sur la biodiversité estimé à 20000€, le but est d’encourager la communauté à se mobiliser pour un avenir durable.

Un pigeonnier contraceptif pour réguler les naissances de pigeons
Confrontés à la surpopulation des pigeons, une quarantaine de Kremlinois s’est réunie derrière la proposition de créer un pigeonnier contraceptif. Ce type de structure permet, en secouant légèrement les œufs qu’y déposent les pigeons, de réguler leurs naissances. Les habitants souhaitent la création de deux pigeonniers de ce type sur les toits plats des grandes surfaces, dans les parcs de la ville ou sur le fort. L’auteur du projet estime que la construction de ces deux pigeonniers coûterait 15000€.

Une application pour signaler les problèmes sur la voie publique
Plusieurs projets reprennent la même idée à savoir, la mise à disposition d’une application smartphone signalant aux services de la mairie des anomalies rencontrées sur la voie publique. Grâce à la géolocalisation et la prise de photo, le service de tranquillité urbaine du Kremlin-Bicêtre serait alors directement alerté par les habitants et pourraient intervenir dans les plus brefs délais pour résoudre les problèmes de propreté, de voirie ou de circulation.

Une meilleure signalétique pour les personnes handicapées
L’association ETAI qui oeuvre notamment pour une meilleure intégration des handicapés dans notre société, souhaite améliorer la visibilité et augmenter le nombre de panneaux de signalisation (pictogrammes) au Kremlin-Bicêtre. Des animateurs et des personnes en situation de handicap feront l’état des lieux des panneaux nécessaires et aideront de ce fait la municipalité à optimiser sa signalisation.

Un jardin partagé écolo rue du Professeur Bergonie
Les habitants du collectif KB Comestible et l’association Le Ruche du Kremlin-Bicêtre proposent la création d’un jardin partagé écologique. Ils souhaitent planter arbres fruitiers, potagers, herbes aromatiques dans une friche, rue du Professeur Bergonie, à hauteur du stade. Ce potager doit être animé par des habitants voire une association et des acteurs de l’agriculture urbaine, et devrait proposer des animations toute l’année au rythme des saisons, des plantations et récoltes. Le coût du projet estimé à 50000€ comprend, la remise en l’état du terrain, la construction d’une cabane de jardin, ou encore l’acquisition d’outillage.

Découvrir tous les projets

 

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *