Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour
Politique | Ivry-sur-Seine | 14/06/2017
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, Jean-Luc Mélenchon en appelle à l’union de la gauche

A Ivry-sur-Seine, Jean-Luc Mélenchon en appelle à l’union de la gauche © Fb
Publicité

Deux bains de foule pour le prix d'un ce mardi soir en Val-de-Marne pour Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France insoumise a commencé par la place Voltaire d'Ivry-sur-Seine pour soutenir les candidats des 10e et 11e circonscriptions, Mathilde Panot et Djamel Arrouche, avant de tenir un second meeting sur la place de l'Abbaye à Créteil aux côtés de François Coq dans la 2e. 

« S’il vous plaît, ne leur faite pas le plaisir de donner cette circonscription à La République en Marche », lance Jean-Luc Mélenchon à l’adresse des quelques trois cent personnes venues assister à son discours sur la place Voltaire à Ivry-sur-Seine. Mathilde Panot, candidate dans la 10eme circonscription fait huer la foule en soulignant que son opposante n’a pas souhaité débattre, elle cite ensuite un texte engagé du poète turc Nazim Hikmet. Soulef Bergougnoux, suppléante de Djamel Arrouche dans la 11eme circonscription déclame ensuite quelques vers de Victor Hugo. Puis, les candidats locaux laissent le micro au leader de la France insoumise qui manie la formule pour donner un avant-goût du programme d’Emmanuel Macron, validé par une Assemblée Nationale acquise à la cause présidentielle, parlant de « casse du droit du travail », « mépris des classes populaires », « culte de la personnalité ». L’ancien sénateur PS profite de sa tribune pour donner un petit cours de science politique et d’histoire sociale à grand renfort de vulgarisation. Mettant l’accent sur les valeurs de gauche et les luttes pour les défendre, il tente de mobiliser un électorat qui, lorsqu’il ne s’est pas divisé sur les listes PCF et FI, est resté chez lui au lieu d’aller voter.

A quelques mètres de la scène, un noyau d’élus communistes dont Philippe Bouyssou, maire de la ville, s’est rassemblé autour de Pascal Savoldelli, candidat PCF battu à 252 voix, et assistent, stoïques au début du discours, avant de quitter un par un la place Voltaire sans attendre la conclusion, saluant au passage quelques administrés. Si les élus PCF ont appelé à voter FI au second tour, pas question non plus de tendre l’autre joue. Et ils ne seront plus dans l’assistance lorsque Jean-Luc Mélenchon s’exprimera sur les divisions qui ont opposé ceux qui l’ont soutenu durant la présidentielle, appelant à la gauche plurielle. « Il y a eu de la compétition entre nous [communistes et France insoumise], des mots, des mauvaises manières. A présent, il faut tourner la page, cesser de tourner en rond et reprendre le terrain».

Les électeurs de gauche de la 10eme circonscription très partagés

Michèle a assisté un peu par hasard au discours. Cette habitante d’Ivry n’est pas allée voter dimanche dernier. « Je suis en colère contre toutes les formations politiques, du PCF aux Hamonistes. J’ai trouvé insupportable qu’ils ne parviennent pas à trouver des accords sur les circonscriptions. Comment vouliez-vous que l’on choisisse au premier tour entre les candidats qui avaient peu ou prou les mêmes programmes ? Tant pis, je n’ai pas eu à choisir et j’ai préféré les laisser se battre. Peut-être que j’irai voter dimanche si ma colère est retombée entre-temps. Mais vivement que cette campagne se termine parce que ces querelles animent même la vie de famille!». A ces côtés, Marie-Aïssa, sa sœur, engagée aux côtés de FI, reste philosophe. « Je comprends que l’union n’ait pas été possible et ça n’était pas qu’une question d’égo. Après tout, Hamon avait aussi la légitimité d’avoir été élu lors de la primaire. Maintenant je pense que la France Insoumise dépasse les partis et que l’on est qu’au début d’un processus de recomposition de la gauche. »  Ce mardi soir, beaucoup de jeunes se sont en tout cas déplacés pour entendre Jean-Luc Mélenchon. « Déjà en 2012, j’avais voté pour lui. Cette fois encore, je n’ai pas hésité. Il incarne avec son mouvement des valeurs sociales qui me tiennent à cœur. Nous avons des amis qui n’ont pas été voter dimanche dernier parce qu’ils avaient oublié ou qu’ils ne voyaient pas vraiment l’intérêt des législatives. J’apprécie les efforts que fait Mélenchon pour contextualiser et expliquer l’enjeu de l’élection », témoigne Mathieu, qui cherche du travail après avoir tout juste terminé ses études.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour
Un commentaire pour A Ivry-sur-Seine, Jean-Luc Mélenchon en appelle à l’union de la gauche
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi