Entreprises | Limeil-Brévannes | 08/02/2017
Réagir Par

Acteur du projet Oneweb, Sodern vise les étoiles depuis Limeil-Brévannes

Ce mardi 7 février, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense était véritablement au firmament à l’occasion de sa visite chez Sodern à Limeil-Brévannes, laquelle a remporté un appel d’offre mondial pour contribuer à l’Internet haut-débit pour toute la planète.  

Nichée avenue Descartes, face au stade Pironi, cette PME de 350 personnes, filiale d’Airbus Safran Launchers  (Joint-venture à 50/50 entre Airbus et Safran), est un fleuron de l’équipement spatial, optique et neutronique, civil comme militaire, et fait notamment partie des plus gros producteurs mondiaux de viseurs d’étoiles.

Ces viseurs donnent une cartographie des étoiles autour d’un satellite afin de lui permettre de diriger ses antennes. Il peut servir à des satellites de communication avec des antennes qui doivent être toujours dirigées vers le sol, ou des satellites de surveillance, de prise de photographies ou de films avec des antennes dirigées vers la Terre ou l’endroit désiré. « Ce sont les champions du monde des viseurs d’étoiles ! Une entreprise de petite taille à la pointe de l’excellence et où l’innovation existe à un très haut niveau », se félicite Jean-Yves Le Drian, venu décorer de la Légion d’honneur le président de Sodern, Franck Poirier.

Internet haut-débit pour toute la planète

En juin dernier, cette filiale d’Airbus Safran Launchers a décroché l’appel d’offre mondial des viseurs d’étoiles du projet Oneweb, une constellation de 900 satellites en orbite basse qui doit fournir un accès Internet à haut débit aux particuliers sur l’ensemble de la planète. Un colossal projet mondial porté par la startup Oneweb de Greg Wyler, soutenue par des fonds apportés par Airbus Group, Hughes Network System, Qualcomm, Virgin ou encore Coca-Cola. Un projet dans lequel Airbus a la part belle, qui a été chargé de construire les satellites tandis qu’Arianespace, également filiale de Airbus Safran launchers, aura pour mission de les lancer. De son côté, Sodern fournira les 1800 viseurs d’étoiles destinés aux 900 satellites. Un beau défi industriel pour Sodern qui a du organiser une nouvelle ligne d’assemblage dédiée pour assurer la cadence. Objectif : des premières livraisons en 2017 pour un déploiement dans le ciel d’ici à 2019.

Cap sur Mars

Au-delà des viseurs d’étoiles, Sodern brille aussi par ses instruments d’optique et d’observation, et par une importante activité neutronique avec notamment des générateurs de neutrons. L’entreprise a également mis au point un sismomètre (voir ci-dessous) qui sera envoyé sur la planète Mars en 2018, dans le cadre d’une mission de la NASA.

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags , , , , ,
2 commentaires pour Acteur du projet Oneweb, Sodern vise les étoiles depuis Limeil-Brévannes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *