Publicité
Publicité : Ordival 94
Associations | Villejuif | 26/01/2017
Réagir Par

A Villejuif, le collectif du Chêne sur le point de disparaître

A Villejuif, le collectif du Chêne sur le point de disparaître
Publicité

Au 131 de l’avenue de Paris à Villejuif, les 2000 m2 d’un ancien garage carrosserie accueillent un collectif d’artisans allant du forgeron au maroquinier en passant par les techniciens du son et de la lumière, ainsi qu’une ressourcerie du spectacle qui récupère du matériel d’éclairage, de son, mais aussi des décors, pour les revaloriser. Ce drôle d’endroit, baptisé Le Chêne, 

accueille aussi régulièrement des artistes en résidence, des expositions, des ateliers, en faisant un lieu de création culturelle tenu principalement par deux associations, La Ressourcerie du spectacle et Les Clefs du feu.

Destiné depuis plusieurs années à être reconverti en foyer de travailleurs, le site fait l’objet d’un portage par le Saf. C’est dans ce contexte de mutation urbaine que les artisans et artistes ont signé une convention d’occupation de trois ans avec l’ancienne municipalité, en juin 2013.  Arrivée à échéance en juillet 2016, la convention n’a pas été renouvelée et en décembre une assignation en justice a donné lieu à une ordonnance de restitution des lieux. L’huissier est passé le 19 janvier et les occupants ont jusqu’au 2 février pour quitter les lieux. Sur les raisons qui ont conduit à ce déménagement précipité et très compliqué à gérer en raison de l’important stock de matériel, occupants et commune ont chacun leur regard.

« Nous aurions aimé pouvoir dialoguer avec la ville pour trouver une solution. Nous souhaitions une convention intercalaire pour poursuivre nos activités et ne pas mettre nos salariés au chômage, jusqu’au début effectif des travaux. Nous n’avons même pas reçu l’assignation pour aller au tribunal en décembre et n’avons donc pas pu nous défendre. Heureusement que nous avons un réseau solidaire pour trouver des lieux de stockage d’urgence mais nous n’avons pas de lieux de travail et c’est cela qui nous préoccupe. Nous avons des pistes à Anthony, Montreuil et Vitry-sur-Seine, mais pas dans l’immédiat et si nous n’avons pas de lieu pendant un an, l’activité ne pourra continuer« , s’inquiète Mathias Ratier, président de la Ressourcerie du spectacle.

« Nous avons  pris le dossier dans les règles et prévenu dès décembre 2015 que la convention précaire arrivait à son terme en juillet 2016. L’ancien foyer Adoma Alexandre Dumas doit être en partie relocalisé sur ce site et un groupe scolaire doit s’installer à sa place, afin d’absorber les créations de logements prévus dans Campus Grand Parc. Tout s’enchaîne donc. Le permis de ce foyer est déposé et les travaux vont commencer dans l’année. En outre, nous n’avons malheureusement pas de terrain assez grand à proposer en contrepartie à ce collectif », indique-t-on au cabinet du maire.

« Le 9 décembre dernier, le conseil municipal a voté, à la demande du maire et du SAF, une prolonguation du portage foncier pour un an : il n’y a donc pas le feu », regrette de son côté le groupe écologiste.

Le collectif du Chêne a lancé une pétition de soutien en ligne qui a déjà obtenu près de 3000 signatures.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags montreuil, squat, , Vitry-sur-Seine
2 commentaires pour A Villejuif, le collectif du Chêne sur le point de disparaître
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi