Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Société | Villeneuve-Saint-Georges | 03/02
Réagir Par

A Villeneuve-Saint-Georges, le conseil citoyen du quartier nord défend la présence symbolique de La Poste

« Ici il y en a qui rêve de faire comme dans le film Banlieue 13. » dénonce Serge Vinet dans un sourire. L’ancien syndicaliste villeneuvois fait référence au film de Pierre Morel, dans lequel les ghettos de la banlieue parisienne sont confinées derrière un mur d’isolement. Lui, a fait de la revalorisation du quartier nord de Villeneuve-Saint-Georges l’un de ses combats.

Dans ce quartier où les petits trafics de drogue ne sont pas absents, faisant fuir un à un les petits commerces, la diminution des horaires de la Poste des Graviers, qui n’est désormais plus en service l’après-midi, est vécue comme un nouvel abandon, que le Conseil citoyen n’a pas envie de laisser passer.

Le Conseil citoyen, c’est cette instance de concertation imaginée dans le cadre de la nouvelle politique de la ville, pour associer les habitants des quartiers aux projets urbains qui les concernent. Dans le quartier nord de Villeneuve-Saint-Georges, ils sont une vingtaine à y participer depuis sa création il y a un an. Ils interviennent sur des sujets qui concernent la population, le vivre ensemble, la présence des médecins, ou encore la rénovation urbaine. « Il y a de plus en plus de jeunes qui s’impliquent dans cet instrument d’Etat, cela fait vraiment du bien » constate Serge Vinet.

En ce moment donc, c’est la fermeture partielle de la Poste des graviers qui mobilise. La Poste se situe dans une galerie marchande, surnommée « la dalle » où tous les commerces ont fermé exceptés la pharmacie.  « C’est assez mortifère, on aimerait en faire un lieu de vie et de développement économique. Cela devrait être une vraie galerie marchande aujourd’hui« , motive Serge Vinet, qui propose de changer l’entrée de la Poste afin de l’ouvrir  côté rue pour faciliter l’accueil des clients et favoriser la visibilité. « On est capable de construire un tunnel sous la Manche, alors faut pas nous la faire! On ne peut pas se permettre d’avoir une Poste qui fermeLe quartier nord compte beaucoup de petits salaires. Les femmes sont en majorité du personnel de nettoyage et les hommes travaillent dans la logistique, souvent comme chauffeur livreur, avec des horaires difficiles. »

 

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags , Villeneuve-Saint-Georges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *