Entreprises | Orly | 05/10/2017
Réagir Par

Corsair maintient et développe sa maintenance à Orly

Corsair maintient et développe sa maintenance à Orly © Fb
Publicité

Pas de délocalisation mais au contraire une pérennisation en perspective pour la maintenance de Corsair. Après 35 ans de présence sur la plateforme aéroportuaire d'Orly, la compagnie a signé avec ADP un bail de location pour assurer elle-même la maintenance de ses avions.

Réunis vendredi dernier dans le hangar HN7, Pascal de Izaguirre, patron de la compagnie aérienne Corsair et Augustin de Romanet, président du groupe Aéroport de Paris, ont procédé à la signature officielle du contrat.

Bâti dans les années 70, le hangar HN7 était jusqu’à présent occupé par Air France Industrie, à qui Corsair confiait sa maintenance. «Nous avons assisté ces dernières années à une véritable recomposition de la maintenance sur la plateforme d’Orly. A une certaine époque, le marché se destinait à quitter le territoire mais les processus de maintenance permettent aujourd’hui de conserver une activité pérenne en France. Il est donc dans notre intérêt de réaliser les investissements nécessaires pour permettre aux compagnies aériennes basées à Orly de pouvoir offrir de telles prestations», explique Gilles Haudouin, responsable du pôle immobilier d’Orly. Ainsi, avant la prise à bail de Corsair, ADP a dépensé plusieurs centaines de milliers d’euros pour réaliser les aménagements et les reprises nécessaires à la remise au goût du jour du hangar. «Les coûts étant importants pour la compagnie, nous avons convenus d’un bail avec loyer fixe pour la nef nord que leurs appareils occuperont de manière permanente. Les coûts seront variables dans un premier temps pour la nef sud qu’ils souhaitent réserver aux appareils que leurs confieront des compagnies tierces.» 

«La comparaison avec une cathédrale n’est pas excessive. Avec ce hangar composé de deux nefs de 7000 m2 chacune et ses 500 m2 de bureaux, nous allons considérablement améliorer le cadre de travail de nos 150 collaborateurs effectuant des interventions techniques sur la plateforme», se réjouit le PDG de la compagnie aérienne.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi