Publicité
Publicité : Ordival 94
Solidarité | Nogent-Sur-Marne | 29/11/2017
Réagir Par

Aide aux réfugiés: Nogent d’ailleurs a fêté sa naissance

Aide aux réfugiés: Nogent d’ailleurs a fêté sa naissance
Publicité

C’est autour d’un buffet soudanais que la nouvelle association Nogent d’ailleurs, qui accompagne les réfugiés,  a fêté sa naissance ce vendredi à la MJC de Nogent-sur-Marne. En pratique, l’association a commencé à exister bien plus tôt, depuis bientôt un an.

C’est en effet en décembre 2016 qu’un collectif d’habitants s’est constitué pour accompagner les réfugiés arrivés au gymnase Leclerc après l’évacuation d’un campement parisien place de la Chapelle. Très vite, une chaîne de solidarité s’organise pour améliorer l’ordinaire, apporter des habits chauds, des sous-vêtements propres, des tapis de sol, des couvertures supplémentaires, de quoi grignoter, et surtout commencer à s’intégrer, en donnant des cours de Français, en organisant des activités, avec notamment une rencontre sportive. Alors que les réfugiés repartent quelques semaines plus tard, des liens continuent. Pas question de laisser retomber l’énergie. L’accompagnement se structure, avec des cours de Français réguliers prodigués par des bénévoles, accueillis à la MJC. D’autres bénévoles s’activent pour aider dans les démarches administratives, et dans le soutien au quotidien. C’est un vrai réseau social non virtuel qui se crée progressivement. « Nous sommes en contact non seulement avec les réfugiés qui sont venus à Nogent mais aussi leurs amis. Nous constituons un point de repère« , explique Paola Pietrandrea, présidente de l’association, à l’initiative de la chaîne de solidarité dès décembre 2016. Des liens se créent aussi avec le club de football local. « L’activité foot a beaucoup aidé dans l’intégration« , note Paola Pietrandrea.

Au mois de juillet, alors que la ville accueille à nouveau des réfugiés pour quelques semaines, et que Vincennes ausi, un match est même organisé au stade sous la Lune, entre réfugiés et bénévoles nogentais d’une part, vincennois de l’autre.

Ce vendredi, réfugiés et leurs amis, et bénévoles de tous âges des environs étaient réunis autour d’un énorme buffet soudanais préparé avec le soutien d’une supérette locale, pour fêter l’officialisation de l’association. « Nous ne sommes pas isolés, insiste Paola Pietrandrea. En France, nous avons recensé 1500 groupes comme le nôtre« , insiste-t-elle, avant de laisser traduire ses propos en Anglais par une jeune étudiante, repris ensuite en Arabe par Canto, un refugié soudanais. Professionnel du football dans son pays, avant de devoir le quitter, il attend désormais avec impatience ses papiers d’ici quelques semaines pour pouvoir lancer son entreprise de conseil en football. Son projet: aller repérer les bons joueurs dans les d’Afrique les plus pauvres pour les mettre en contact avec les clubs européens.

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2017/une-centaine-de-refugies-a-nouveau-accueillis-a-nogent-sur-marne,07-07-2017.html

https://94.citoyens.com/2016/exceptionnel-elan-de-solidarite-avec-les-refugies-de-nogent-sur-marne,13-11-2016.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Afrique, football, , , Solidarité, Vincennes
3 commentaires pour Aide aux réfugiés: Nogent d’ailleurs a fêté sa naissance
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi