Emploi | Villejuif | 02/11/2017
Réagir Par

Albane Gaillot propose Villejuif pour tester les emplois francs

Albane Gaillot propose Villejuif pour tester les emplois francs © WCC Alexandre Kamm
Publicité

Abandonnés en 2015, les emplois francs reviennent. Et cela pourrait commencer à Villejuif...

Testé en 2013 et arrêté deux ans plus tard, le principe des emplois francs, qui consiste à verser une prime aux employeurs qui embauchent des habitants de quartiers pauvres, va faire son retour dès 2018 à la faveur du projet de loi de finance (PLF) qui vient d’être adopté. Prévu pour être pleinement opérationnel à partir de 2020, il sera d’abord testé dès 2018 dans un certain nombre de quartiers, afin d’en évaluer le fonctionnement.

La précédente expérimentation, menée de juin 2013 à mars 2015, a en effet tourné court faute de succès. Il s’agissait alors de proposer une aide financière de 5 000 euros, versée en deux fois, aux employeurs qui recrutaient un chômeur de moins de 30 ans habitant dans une des 163 zones urbaines sensibles (Zus) ciblées par le gouvernement de l’époque, à condition de ne pas licencier la personne durant deux années au moins.  2000 recrutements étaient ainsi attendus par an mais seulement 250 avaient été constatés à la fin 2014, soit près de 18 mois après le début de l’expérimentation.

Cette fois, il s’agira d’une prime d’un maximum de 5 000 euros,  versée chaque année pendant trois ans. Et l’embauche concernera à la fois les CDI et les CDD de plus de 6 mois. Les quartiers concernés sont aussi plus nombreux, puisqu’il pourrait s’agir des 1300 quartiers prioritaires de la ville (QPV). Dans un premier temps toutefois, un nombre restreint de quartiers seront ciblés pour évaluer le dispositif test, moyennant un budget de 60 millions d’euros complété de 4 millions dédiés à l’accompagnement et l’évaluation.

 

 

 

C’est dans ce contexte qu’Albane Gaillot, députée LREM de la 11e circonscription, qui fait partie des députés En Marche qui avaient déposé un amendement pour démarrer l’expérimentation dès 2018, a proposé la ville de Villejuif parmi les premiers territoires d’évaluation, citant notamment les quartiers Alexandre Dumas, Lozaits Nord – Grimau– Gouret et Lozaits Sud. « Les indicateurs sociaux-économiques de ces trois quartiers vont en s’aggravant, qu’il s’agisse du taux de ménages vivant sous le seuil de pauvreté, du taux de faibles revenus et bien sûr du taux d’emploi, des jeunes en particulier », motive la parlementaire.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , PLF, quartiers prioritaires,
7 commentaires pour Albane Gaillot propose Villejuif pour tester les emplois francs
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi