Environnement | Villiers-sur-Marne | 17/02/2017
Réagir Par

Ancienne déchetterie sur la Zac Marne Europe : inquiétudes et réponses

L’existence d’une ancienne décharge sur le site qui s’apprête à accueillir le projet Marne Europe à Villiers-sur-Marne a suscité ces derniers jours des inquiétudes de riverains relayées par l’association Codevi et le FN. Des inquiétudes auxquelles répond l’établissement aménageur, l’Epa Marne qui détaille les mesures prises pour dépolluer le site.

C’est au niveau du golfe de Villiers-sur-Marne, face au Bricorama et à la zone commerciale d’Ikéa, que doit s’ériger le nouveau quartier de ville Marne Europe, au pied de la future gare du Grand Paris Express de Bry-Villiers-Champigny qui interconnectera les lignes 15 Sud et E. Ce projet urbain, conduit par l’Epa Marne, projette 220 000 m2 de logements, commerces, centre de congrès, hôtels… et devrait se prolonger à terme par la couverture de l’A4 pour relier Bry-sur-Marne. Depuis quelques semaines toutefois, des riverains s’inquiètent du fait que la friche qui fait l’objet de ce projet accueillait une décharge contenant des produits toxiques. L’association Codevi (Comité de défense des Villiérains) et le FN, ont tous deux publié des communiqués s’inquiétant de cette question.

« Ce projet s’avère très dangereux pour la santé publique. Son emprise est située principalement sur une ancienne décharge d’une surface de 38 000 M2, qui
appartenait à la DDE qui la sous-traitait à un gestionnaire, connu de certains Villiérains pour accepter n’importe quoi (du fibrociment et donc de l’amiante, des carcasses de véhicules, des moquettes, des pneus d’autres déchets toxiques…) C’est ainsi, qu’entre 1982 à 2000, la décharge s’est remplie progressivement, indique l’association Codevi. La SEPV a fait dépolluer le site en surface par la SCREG et l’a recouvert par 30 cm de terres végétales sous le contrôle de la DDE avec interdiction formelle de modifier le profil du site. La réalisation du projet précité ’enlever environ 500 000m3 de déchets pollués, à forte teneur toxique, situés sous le golf en respectant les règles élémentaires de santé publique (à titre d’exemples, arrosage du site, chargement dans des camions bennes bâchés, transport vers une décharge spécialisée et retraitement). Mais il semble que la pollution du site ait été cachée ou minorée lors des différentes étapes de mise en oeuvre du projet et qu’aucun sondage sérieux n’ait été effectué. Nous craignons que ces déchets commencent à être enlevés dans les prochains jours, comme s’il s’agissait de déchets sans danger« ,  poursuit l’association qui a écrit à la ministre de l’Ecologie pour lui demander d’ intervenir afin que le projet soit rapporté et réétudié et qu’une étude de sol approfondie soit diligentée. « Cette ancienne décharge, se présente comme un monticule inquiétant de 38 000 mètres carré, accumulant des déchets jusqu’à 17 mètres de profondeur, soit 500 000 mètres cube qui devront être transportés avec la plus grande précaution et traités dans des décharges spécialisées », dénonce également le conseiller frontiste Jérôme Auvray, exigeant que « toute la transparence soit faite et que les sondages de sols soient rendus publics. » Ce problème concerne des milliers d’habitants de Villiers et Champigny, d’usagers de l’autoroute A4, des clients d’Ikéa, de Bricorama, etc., qui n’ont reçu aucune information sur ce risque grave de santé publique, les travaux devant commencer dans les jours à venir.

De son côté, l’Epa Marne détaille les mesures mises en oeuvre pour achever la dépollution : « Les 11,2 hectares de la ZAC Marne-Europe se situent sur des emprises foncières jusqu’alors essentiellement occupées par un practice de golf qui faisait l’objet d’une convention d’occupation précaire et par deux terrains au sud et à l’ouest du practice de golf, occupés jusqu’il y a peu de temps par des gens du voyage. Pendant de nombreuses années, ces deux terrains ont abrité illégalement des stockages de déchets. En novembre 2016, ces terrains ont été définitivement libérés, permettant à la SGP, avec le concours d’entreprises spécialisées, de procéder à l’évacuation d’une grosse partie des déchets accumulés illégalement. Ces terrains vont désormais servir d’emprise à la future gare du Grand Paris Express. Pendant les phases de travaux à venir, les déblais engendrés par les travaux du futur métro seront directement traités par la SGP. Pour ce faire, un double système d’évacuation va être mis en place : ferroviaire et routier. Pour les déblais qui ne pourront pas être évacués par la voie ferroviaire et afin de limiter les nuisances, une piste traversant l’actuel practice de golf permettra aux camions d’accéder directement à l’A4. En amont, EPAMARNE a transmis à l’autorité environnementale en 2015 une étude d’impact environnemental sur la ZAC de Marne-Europe. Cette étude a été rendue publique et est accessible via le lien Internet suivant : http://www.epa-marnelavallee.fr/Actualites/Dossier-de-Declaration-d-Utilite-Publique-Marne-Europe. En complément, EPAMARNE va réaliser en mars 2017 une série de sondages géotechniques et d’analyses de la pollution sur l’emprise occupée par le practice de golf afin de connaître précisément la nature des déchets enfouis. Cette étude permettra d’établir une cartographie précise du sous-sol et de caractériser finement les types de pollution présents. Ainsi, avant l’été, pourront être mises en place les procédures de dépollution adéquates et en conformité avec la réglementation en vigueur. Le déblaiement de cette zone concerne 130 000 m3 de déchets (et non 500 000 m3). L’intervention de plusieurs maîtres d’ouvrages publics (commune de Villiers-sur-Marne et Société du Grand Paris) dans le périmètre de la ZAC, induit l’application responsable et rigoureuse des réglementations afférentes à la dépollution des sols et au traitement des déblais de chantiers, dans le cadre d’un respect total de l’environnement et de la santé publique. Par ailleurs, EPAMARNE intègre dans ce projet d’aménagement, des prescriptions fortes pour la prise en compte de l’optimisation énergétique, de la réduction du bilan carbone et de l’amélioration de la biodiversité. »

« Ces réactions sont destinées à faire peur à la population alors qu’au contraire, ce projet contribue à assainir le terrain« , réagit-on également du côté du cabinet du maire.

A lire aussi :

Et si le futur quartier de gare de Bry-Villiers-Champigny enjambait l’A4?

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

8 commentaires pour Ancienne déchetterie sur la Zac Marne Europe : inquiétudes et réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *