Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Handicap | Val de Marne | 06/09
Réagir Par

Rentrée chargée pour l’APF Val-de-Marne

Renforcement de son action dans les quartiers prioritaires, recherche de bénévoles, rapprochement avec les entreprises, partenariat avec l’Union départementale des associations familiales (Udaf), opération Handidon… les grands chantiers de rentrée de l’Association des paralysés de France (APF) en Val-de-Marne.

Association d’aide aux personnes handicapés et à leur entourage, l’APF multiplie les initiatives pour défendre leur place dans la société, et c’est du reste par une série de débats entre candidats à la députation que sa représentation départementale avait terminé l’année au printemps 2017. En cette fin d’été, c’est par une conférence de presse que l’APF 94 a démarré la nouvelle saison, afin d’exposer ses chantiers prioritaires et d’inviter à rejoindre ses bénévoles.

Appel à bénévoles pour siéger dans des instances représentatives

Première étape : le renouvellement des représentants de l’association au sein des différentes instances en charge de réfléchir et de prendre des décisions relatives aux personnes handicapés, qu’il s’agisse de la conception des équipements publics,  transports , logements, ou de l’attribution des aides. «Nous sommes maintenant représentés dans 19 commissions locales d’accessibilité, où nous émettons des avis consultatifs sur les projets de travaux. Nous avons également une dizaine de bénévoles qui siègent dans les conseils d’administration des CCAS (Comité communal d’action sociale). Malgré ce réseau dense et les bénévoles qui cumulent les représentations, nous cherchons des personnes souhaitant s’investir en particulier dans certaines villes comprenant des quartiers prioritaires à Villeneuve-Saint-Georges, Villejuif, Champigny-sur-Marne, puis dans une moindre mesure, à Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Charenton-Le-Pont et Maisons-Alfort», détaille Laetitia Ménager, représentante départementale de l’APF. A ces instances, s’ajoutent les comités de pôles créés par la Société du Grand Paris dans chacune des futures gares de la ligne 15 du Grand Paris Express, et qui doivent notamment s’assurer de l’accessibilité des gares, parvis et quartiers voisins.

Opération Handidon

Côté ressources, l’APF organise pour la quatrième année consécutive son grand jeu, le HandiDon, du 1er septembre au 1er décembre. Cette sorte de tombola  permet de financer les actions menées par les antennes départementales de l’APF. «Dans le Val-de-Marne, nous allons utiliser ces fonds pour développer nos comités adhérents,  augmenter nos permanences et nos points d’accès aux droits qui sont essentiels pour aider les personnes en situation de handicap à monter de complexes dossiers administratifs. Ces fonds seront aussi utilisés pour des projets destinés à  sortir de l’isolement nos adhérents comme les repas du groupe amitié qui se réunit régulièrement et que nous souhaiterions voir évoluer en y proposant l’intervention d’une nutritionniste», motive Fazia Dahdah, chargée de mission.

Vous pouvez participer en faisant un don par SMS de 2€ en envoyant HandiDon au 92003, ou sur le site dédié au handidon.

Partenariat APF Val-de-Marne et Udaf 94

Complémentaire de l’Association des Paralysés de France en faveur de l’accès aux droits des handicapés, l’Union départementale des associations familiales du Val-de-Marne développe une boîte à outil destinée aux « aidants », ces personnes qui s’occupent d’une personne âgées, handicapée ou malade afin de leur proposer un annuaire des acteurs et institutions pouvant les assister dans leur tâche, des accompagnements dans des démarches administratives. Cette plateforme doit également permettre aux aidants et aux professionnels un espace de dialogue. L’Udaf et l’APF  prévoient d’officialiser cette collaboration dans une convention prochaine. L’APF doit de son côté faire bénéficier l’UDAF de son savoir-faire en particulier dans les quartiers prioritaires où elle déploie des médiateurs relais depuis plusieurs mois.

Lancement des clubs partenaires et entreprises

«Comme il y a quatre ans lorsque nous avions lancé les comités APF, nous lançons aujourd’hui les clubs partenaires et entreprises APF, annonce Claude Boulanger-Reijnen, responsable de l’APF  en Ile-de-France. L’objectif est de rentrer en contact avec cet univers professionnel pour favoriser l’insertion sociale, susciter du mécénat de compétence et articuler une coordination entre le monde associatif et les entreprises. Ce sont des contacts essentiels pour promouvoir ce que l’on appelle les parcours séquentiels d’insertion. Aujourd’hui, un travailleur handicapé va commencer en ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail) puis il pourra se diriger ensuite vers des entreprise adaptée, des structures hors les murs, voire des entreprises dîtes normales. Nous ne pourrons développer ce type de parcours qu’avec des contacts privilégiés. Enfin, dans un contexte de restriction budgétaire des collectivités territoriales, nous devons réduire notre dépendance aux subventions publiques pour nous tourner vers les entreprises.»

A lire aussi : 

A Choisy, APF Entreprises fait tomber les clichés sur les travailleurs handicapés

L’APF Val-de-Marne met le paquet sur les quartiers prioritaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *