Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Politique locale | Villejuif | 17/12/2017
Réagir Par

Après la polémique, les finances 2018 seront rediscutées à Villejuif

Après la polémique, les finances 2018 seront rediscutées à Villejuif © Schuppich

Un nouveau Conseil municipal se tenait à Villejuif ce vendredi 15 décembre, après la suspension de séance de la semaine précédente.

Cette fois, la séance a été au bout et, concernant le débat d’orientations budgétaires, objet de la colère de l’opposition la semaine précédente en raison de la non-mise à disposition des documents de présentation avant la séance, le maire a indiqué qu’il serait à nouveau à l’ordre du jour d’un Conseil municipal en janvier 2018, répondant ainsi au recours gracieux déposé en ce sens par 21 élus d’opposition quelques jours plus tôt.

La séance a par ailleurs fait jaser car le conseiller municipal Alexandre Gaborit, élu sous l’étiquette du FN dont il a depuis démissionné, avait donné son pouvoir à Fadma Ouchard, une adjointe au maire. Le signe d’une alliance droite-extrême droite pour les élus EELV. « Ce n’est pas la première fois que je donne mon pouvoir à un membre de la majorité ou de l’opposition. Je l’ai fait par le passé avec Jean-François Harel et Alain Caporusso. Il ne s’agit pas d’un ralliement à la majorité mais je veux être constructif et voter pour ou contre les délibérations en fonction de mes convictions », se défend l’intéressé.

Parmi les points à l’ordre du jour, le Conseil municipal a voté plusieurs délibérations pour lancer des marchés, a adhéré au GIP Maximilien, un portail des marchés publics franciliens, a attribué une subvention exceptionnelle au théâtre Romain Rolland, une subvention et un local à l’épicerie solidaire, une convention avec l’amicale des médecins de la ville de Villejuif pour le fonctionnement du Sami (Service d’accueil médical initial) et plusieurs rapports d’urbanisme. Voir le détail.

Encore un Conseil municipal suspendu à Villejuif

L’opposition éjectée puis réintégrée en partie à l’OPH de Villejuif

 

Orientations budgétaires à Villejuif: l’opposition fait un recours gracieux

3 commentaires pour Après la polémique, les finances 2018 seront rediscutées à Villejuif
  • L’elus Front national n’a jamais donné un pouvoir à l’opposition, Caparuso n’a jamais fait parti de l’opposition, il et membres de la majorité municipal et Harel à l’époque avait un pied dehors et un pied dedans, moi je me souviens qu’à une cérémonie officielle suite à l’intervention d’un responsable de l’Ulac qui mettait le parallèle des déclarations de Le Pen il s’en et pris en l’insultant au responsable de l’Ulac pour défendre le FN

  • Je confirme CAPORUSO vote au conseil pour toutes les décisions du maire.
    C’est le bal des girouettes qui volent dans le sens du vent!!!
    Vivement qu’ils partent tous,ces gens font trop de mal à la ville…

  • Nous nous réjouissons de la capitulation du maire sur le « débat budgétaire bidon » qu’il avait organisé le 8 décembre (cf http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article829 ).
    21 élus d’opposition avaient alors engagé une procédure vers le tribunal administratif dont la première étape , obligatoire, est un recours gracieux auprès du maire fautif, pour corriger sa « faute de service » (cf http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article835 ).
    Les avocats du maire (payés par les contribuables villejuifois), et sans doute aussi le préfet, lui ont manifestement fait comprendre qu’il allait dans le mur.
    Problème : notre recours portait aussi sur la délibération suivante, les tarifs (plutôt salés) du stationnement. Cette délibération a été votée sans débat par la droite alors que les 21 sortaient ou étaient sortis, indignés par le vote précédent.
    En complément de l’article de C. Dubois : c’est à cette même séance du 15 décembre, passé minuit, et seulement à l’occasion d’un voeu de M. Harel, que la maire a annoncé , sans qu’il n’y ait eu aucun débat en conseil municipal et a fortiori dans la ville, qu’il allait maintenir l’alimentation en eau la Ville dans le Sedif /Veolia, alors que toutes les villes voisines s’orientent vers un retour de l’eau à la Régie publique. Voir notre compte-rendu : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article836

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *