Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Education | Arcueil | 22/12/2017
Réagir Par

Arcueil revient à 4 jours et pousse un coup de gueule

A Arcueil aussi, on revient à la semaine de 4 jours à la rentrée de septembre 2018.

« Au mois de septembre, les directions des écoles ont toutes exprimé leur souhait d’un retour à la semaine de quatre jours. Au mois de novembre, les conseils d’école ont été saisis de la question et, si dans certains établissements les parents délégués n’ont pas souhaité prendre position faute d’avoir pu au préalable interrogé l’ensemble des familles, une très large majorité de conseils s’est prononcée en faveur du retour à la semaine de quatre jours. Il apparait également d’après un sondage de l’Association des maires de France que plus de 80% des villes prévoient déjà de revenir à la semaine de quatre jours en septembre 2018.
Dans ces conditions, pour permettre aux familles, aux enseignants d’avoir une visibilité sur leur emploi du temps à la rentrée prochaine et aux services municipaux de s’organiser, la municipalité d’Arcueil a pris la décision d’un retour à la semaine scolaire de quatre jours à compter de septembre 2018″, indique la ville dans un communiqué, tout en faisant état de sa consternation concernant la manière dont a été menée la réforme des rythmes scolaires.

« En 2008, la réforme Darcos décide de fixer la semaine scolaire à quatre jours. En 2013, la réforme Peillon rétablit la semaine de quatre jours et demi, à charge pour les communes d’organiser les temps d’activité périscolaire (TAP) et de fixer la demi-journée d’école supplémentaire le mercredi ou le samedi matin. Enfin, en juin 2017, un décret du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer permet aux communes qui le souhaitent de revenir à la semaine scolaire de quatre jours et ce dès la rentrée de septembre 2017. Ainsi, trois changements majeurs dans les rythmes scolaires sont intervenus en moins de dix ans. Et on peut déplorer que le dernier en date intervienne sans attendre l’évaluation de la réforme Peillon dont la mise en œuvre a posé beaucoup de questions et de problèmes. En effet, l’absence d’un cadre national commun au profit d’une autonomie des communes a révélé des inégalités entre les territoires sur l’organisation du temps périscolaire, même si on peut dire qu’à l’échelle d’Arcueil la mobilisation des équipes d’animation et des associations a su proposé des activités périscolaires de qualité qui ont rencontré l’adhésion des enfants et de leurs parents.  Accompagnée par la Ligue de l’enseignement, la Ville a réalisé un bilan des activités périscolaires. Ce document a été transmis aux représentants de parents d’élèves. La publication du décret Blanquer fin juin 2017 a mis une nouvelle fois les communes  au pied du mur, les obligeant à prendre une décision qui devrait relever uniquement de l’Education nationale, ne serait-ce que pour éviter des disparités incompréhensibles et ingérables pour les parents comme pour les enseignants« , détaille la ville.

2 commentaires pour Arcueil revient à 4 jours et pousse un coup de gueule
  • Le gouvernement ouvre cette possibilité à la veille des vacances d’été, pour interdire les débats. La ville prend sa décision à la veille des vacances d’hiver, pour interdire les débats. Bravo.

  • et les parents qui bossent – payent… les fonctionnaires, par contre, vont aller bosser que 4 jours par semaine… je demande qui gagne dans cette histoire ? les enfants ? euh, je ne crois pas, car ils restent quand même à l’école/ accueil de loisir toute la journée… donc autant fatigués…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *