Transports | Grand Paris | 10/01
Réagir Par

Bateau, bus, pistes cyclables, les annonces 2017 pour l’Est parisien

L’année 2017 démarre en fanfare, en matière d’annonces sur les modalités de circulation dans et aux abords et de Paris, entre une réflexion sur la ligne de Batobus, un trambus reliant l’Est et l’Ouest par les quais haut, et encore une piste cyclable traversant Paris de la Bastille à l’Arc de Triomphe. 

Navigo fluvial et extension du parcours Batobus

Côté fleuve, Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, a annoncé le lancement prochain d’un Navigo fluvial qui permettra aux abonnés Navigo de bénéficier de réduction (40 €/ an au lieu de 60€/an) pour emprunter les navettes Batobus qui desservent 9 stations entre Jardin des plantes et Beaugrenelle. Une convention doit être signée entre le Stif et l’opérateur le 17 janvier. Surtout, le Stif doit lancer dès ce mercredi 11 janvier une étude sur le transport fluvial de passagers.  Après une première expérimentation, un appel d’offres avait été lancé par le Stif il y a quelques années, pour proposer un service de navette fluviale étendu à la banlieue, avec 28 escales de Vitry Maisons Alfort à Suresnes, mais le seul opérateur qui avait répondu, Batobus, ne rentrait pas dans les clous financièrement, pour assurer un équilibre économique. La nouvelle étude devrait tenter de trouver une solution compatible économiquement. Du côté du Val-de-Marne, cette extension du service est très attendue, notamment dans le cadre de la candidature du département à l’accueil de l’exposition universelle 2025 sur ses rives.

Un tram-bus sur les quais haut, de Pont de Saint-Cloud au Val-de-Marne

En haut des quais, c’est la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, qui a annoncé plusieurs projets de nouvelles liaisons douces et transports en site propre, qui concernent l’Est parisien. Ainsi , une ligne de transport en commun à haut niveau de service (LHNS, qui implique une forte fréquence et un tracé en site propre) sera créée sur les quais hauts rive droite, sous forme d’un tram-bus électrique de 18 à 24 mètres de longs. Dans un premier temps, elle empruntera le tracé de l’actuelle ligne de bus 72, qui relie le Pont de Saint-Cloud à l’Hôtel de ville, en le prolongeant jusqu’à la gare de Lyon. Dans un second temps, elle se poursuivra jusqu’à Bercy puis le Val-de-Marne, avec pour terminus des gares du Grand Paris Express. «La concertation et les études de préfiguration se tiendront en 2017, pour une mise en œuvre progressive à partir de 2018. Nous sommes en mesure d’aller vite, car il s’agit d’aménagements légers. Ils sont aussi peu coûteux pour le contribuable : nous avons budgété 35 millions d’euros de travaux sur cette mandature», détaille Christophe Najdovski, adjoint au maire, dans un communiqué.

Pour les cyclistes, une piste cyclable rue de Rivoli et sur les Champs Elysées

Au programme également, la création d’une piste cyclable à double-sens sur la rue de Rivoli, qui relie la Bastille à la Concorde, avec une réduction du nombre de voies automobiles et le passage en double-sens, aussi pour les voitures. Une fois passée la Concorde, une piste cyclable sera inaugurée, dès 2017, le long des Champs Elysées.

Se baigner dans le lac Daumesnil, centrale solaire au bois de Vincennes…

A noter aussi, dans l’Est parisien, le projet de rendre baignable une partie du lac Daumesnil, qui devrait être opérationnel en 2019, la rénovation de la place de la Nation avec plus de verdure et de zones 30, dès 2017, et encore la création d’une centrale photovoltaïque au parc floral.

 

37 commentaires pour Bateau, bus, pistes cyclables, les annonces 2017 pour l’Est parisien
  • Le batobus est plutôt pour les touristes : très lent. A l’époque entre Maisons-Alfort et Paris.

    1 vélo le long de la Seine ou de la Marne va 2 fois plus vite. Ça compte, pour aller travailler. Vidéos de trajets actuels Marne et/ou Seine : http://wp.me/p4cozs-2qH

    Bonnes nouvelles pour Rivoli et les Champs. Espérons cependant que la piste cyclable sera de qualité, large, et que les carrefours seront traités correctement.

    • Une piste cyclable de type bord de Seine (94) permet à 2 cyclistes de se croiser, ou à un cycliste de doubler un piéton. Si affluence, ça va se compliquer, surtout si les rapides veulent multiplier les dépassements…

      Au passage, puisque vous me paraissez évangéliser pour le vélo, ce serait aimable d’informer vos disciples de ce que m’a indiqué une directrice d’auto-école (sensée connaitre le code de la route, donc) : un piéton peut emprunter une piste cyclable, surtout en l’absence de trottoir. Et un piéton est prioritaire sur les passages piétons, et aux feux verts piétons, même si peu de vélos le savent.
      Beaucoup trop ont une conception extensive des priorités vélos aux feux et ailleurs.

      Finalement, comme d’habitude, ce n’est pas tant le véhicule qui est dangereux, mais le conducteur qui peut l’être.

  • J’ai le souvenir de 25 minutes environ d’école Vétérinaire à Bercy. Il n’est pas soumis aux aléas de la circulation comme le bus ni aux aléas techniques comme le métro et il était en tout cas bien plus agréable que les transports en commun classiques!

  • C’est de l’enfumage électoral de la part de Mme Hidalgo.

    Où sont les études techniques qui ne peuvent avancer qu’en concertation étroite avec les collectivités concernées ?
    Pas cher, pas cher qui va le croire ?

    La réalité est qu’aujourd’hui les voies sur berge sont quasiment désertes de pétons, de cyclistes..(j’y suis allé m’y promener en bicyclette la semaine dernière) et que d’autre part les embouteillages, la pollution et les pertes de temps se sont développés de façon importante depuis leur fermeture.

    Au lieu de mettre la charrue avant les bœufs, il aurait mieux valu prendre le temps d’étudier les projets et de les chiffrer en concertation avec toutes les instances concernées.

    Il s’agit d’un projet de clientélisme partisan qui a toutes les chances de coûter cher, d’être sans efficacité et d’aggraver la situation.

    • Sur le point précis de Voguéo, c’est M.Herbillon qui est très en demande, en fait.

      • Et il n’est (heureusement) pas le seul !

        • Mouais.
          Y’a des moyens de transports + rapides, et pas réservés qu’aux touristes et aux oisifs. La Métropole du Grand Paris fait quand même 7 millions d’âmes ou 1 carré > à 30 km de côté.
          Faut des choses rapides aussi.
          Dont du ferré lourd.
          Parait qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses.

          Des trucs qui se traînent à moins de 10 km/h, bof.

          • Personne ne dit le contraire. Mais comme vous le savez sans doute, les transports sont d’autant plus chers qu’ils sont lourds, d’où certains réarbitrages au niveau des types de métros retenus pour le Grand Paris Express. À nouveau, attendons les résultats de l’étude du STIF avant de spéculer.

        • M.Auzannet est 1 ancien de la RAPT : Il n’a donc remis en cause le GPE qui n’est qu’une manigance très onéreuse pour piquer les usagers de la SNCF {rénovation des RER remis aux Calendes Grecques puisque les maires PCF refusent la 3è paire de voies en surface, désireux qu’ils sont d’imiter la gauche parisienne [Chirac inclus] en lotissant les infrastructures ferroviaires (voir le démentiel projet de construction Seine Amont … en pleine zone inondable, 1 commissaire enquêteur m’a expliqué en aparté que vu la rareté du phénomène de crue, les édiles municipaux refusent d’envisager la probabilité de l’inondation tant qu’ils sont en poste = Après moi, le déluge !)} tout en repoussant la reconstruction sine die du réseau des trams dans la Métropole de Paris ; Je suis le précurseur de la liaison tramviaire Séquanienne que je proposai en alternative à la ligne rouge sud, imposée à la population par l’UMPCF du Val de Marne Martin Favier : En effet, jamais lors du soi-disant débat public, n’a été présentée de solution autre que « l’orbival » resucée du métrophérique du mégalomane christian blanc et ses séides …

  • Serait-ce envisageable de créer une station de batobus au port de Nogent jusqu’à Bercy par exemple ?

  • Je me réjouis de ce que le rétablissement d’une liaison fluviale de personnes entre Paris et la banlieue soit de nouveau d’actualité.

    Lors de la réunion d’ouverture de la concertation publique organisée par Haropa, et relative au projet de port urbain à Vitry-sur-Seine, j’avais exprimé toute l’utilité d’une liaison complémentaire pour le transport de passagers par la Seine. Cet atout fluvial étant, hélas, bien trop inutilisé à ce jour.

    Je m’étonne que cette proposition ait, lors de cette réunion, déclenché l’ironie des élus écologistes et l’indifférence totale des élus communistes et socialistes… comme si nos territoires pouvaient se passer d’un outil permettant d’en développer l’attractivité.

    Le rétablissement d’une liaison fluviale pour passagers permettrait entre autres de :
    – valoriser l’image de la région, particulièrement auprès de nos touristes : circuit bien plus agréable que par nos routes ou transports en commun régulièrement surchargés ;
    – donner un autre visage aux ports urbains qui, aujourd’hui, sont dédiés à une activité industrielle et dont l’esthétique des lieux reste perfectible.

    L’équilibre économique reste néanmoins impératif et je n’oublie pas que c’est ce point qui a remisé Vogueo aux oubliettes. Peut-être qu’une expérimentation sur des créneaux bien ciblés avec une connexion impérative au coeur du réseau de transport, permettrait de relancer ce beau projet. Cela permettrait notamment d’utiliser les ports urbains en heures non ouvrées (soirs et week-ends), c’est-à-dire pendant les périodes où ces équipements sont inutilisés. Ce qui aurait le mérite de dynamiser ces secteurs.

    Quoi qu’il en soit, je félicite la Région Île-de-France de remettre ce sujet du transport fluvial de personnes à l’étude, pour la banlieue francilienne.

    • Voguéo Batobus où quelques soit le nom,
      Soit on fait des lignes touristiques, et dans ce cas là, ce n’est pas au STIF de financer, mais plutôt sur le budget du tourisme…
      Soit on fait du transport urbain inutile car il sera déficitaire.
      J’explique mon raisonnement :
      Pour qu’un transport urbain soit « à l’équilibre socio-économique » et attractif, il doit :
      -être en interconnexion
      -être rapide
      -avoir une fréquence de passage attractive

      Hors à 12km/h, sans compter le passage de l’écluse, il n’est pas rapide
      Il sera en interconnexion à distance
      La fréquence de passage sera restreinte au temps de parcours et aux traffic fluvial

      En plus, le RER C sera metronisé et devrait gagné en régularité
      Il aura le Tzen 5
      Il y aura le prolongement ( projet stupide dans le tracé proposé ) du M10 aux Ardoines
      2 transports de masse et 1 BHNS dans une zone de moins de 500 mètres en moyenne de large

      En tant qu’usager, les choix seront vite fait, il y a déjà assez de perte de temps dans les transports

      • Je partage totalement avec vous l’impératif d’équilibre budgétaire, c’est pourquoi j’ai rappelé les raisons de l’arrêt de Voguéo. Je n’ai pas spécialement envie, pour ma part, de me voir ajouter une énième taxe spéciale pour financer un mode de transport autant exotique que coûteux. Néanmoins avant de conclure que ce mode de transport serait « inutile », peut-être devrions-nous attendre que le STIF ait au moins démarré son étude ?

        Concernant l’extension de la ligne 10 aux Ardoines, c’est semble-t-il un voeu pieux puisque la gare du Grand Paris Express ne prévoira vraisemblablement pas des quais, dans cette attente. Or il semblerait que ce soit la condition sine qua non pour envisager ce prolongement du M10 au-delà d’Ivry-sur-Seine.

        Concernant l’interconnexion avec le reste du réseau, le BHNS qui verra le jour le long de la Seine, entre Bibliothèque François Mitterrand et Choisy-le-Roi, me paraît précisément être un atout pour envisager une desserte fluviale. Mais là encore, je resterai attentif aux conclusions de l’étude du STIF… tout en rappelant au syndicat l’intérêt que nous avons, à Vitry-sur-Seine, pour une telle desserte (cf. mon précédent commentaire).

        • Y’ a déjà le retour d’expérience entre Maisons-Alfort et Paris, et il est peu glorieux.

        • Je vous rejoins pour l’utilité du TZen5.

          En revanche, exemple d’argent qui serait mieux inverti, à Vitry qu’un tortillard de bateau :

          – Pont des Ardoines ouvert à tous
          – Ouverture de la Passerelle GRT Gaz vers Alfortville
          – Continuité cyclable le long du futur T9 (non assurée en l’état)
          – Accès cyclables notamment aux gares, actuelle et futur
          – Subvention à l’achat d’un vélo électrique (comem ça existe à Fontenay) :
          http://wp.me/p4cozs-4yQ
          – Du stationnement vélo sécurisé en habitat collectif (1 article 12 du PLU à la hauteur donc)

          Avec M.Herbillon vice président de la Métropole du Grand Paris, y’ p’tet moyen que l’étude à venir conclut à l’utilité d’un transport fluvial 🙂

      • 12 c’est la vitesse en naviguant.
        (et vitesse maxi dans Paris sur la Seine).
        Faut prendre en compte les arrêts, ralentissements, et le temps d’attente.

        Même les voitures vont + vite 🙂
        Tout comme les bus, métro, RER, vélo, téléphérique etc…

        Mettre de l’argent là dedans, quand on voit l’état des vrais transports en commun et du réseaux cyclable, c’te une honte.

        • La « honte » se situe plutôt dans l’état de saturation, de fiabilité et de propreté des autres moyens de transport en commun, ce qui rend tout autre moyen de transport « alternatif » désirable…

          • Je partage votre point de vue, d’autant plus que selon le rapport Auzannet de 2014 sur le Grand Paris Express, la ligne 15 serait saturée dès sa mise en service;

          • Bonjour,

            Avez-vous un lien vers ce rapport ?

          • Je suppose que si vous me demandez un lien vers le rapport de Pascal Auzannet, c’est parce que vous ne l’avez pas retrouvé avec les moteurs de recherche.

            Voici donc un lien où il peut être téléchargé :
            http://www.jaubert.eu/rapport-auzannet-grand-paris-express/

          • En effet, je n’avais pas trouvé ce rapport de 2014 puisqu’en fait il date de 2012…

            Sauf erreur de ma part (j’avoue avoir lu rapidement ce rapport), il n’est pas fait mention de saturation puisque, sur les tronçons principaux, le trafic est prévu entre 12 000 et 28 000 personnes par heure au moment de l’heure de pointe du matin (page 27) alors que la capacité de la ligne 15 sera d’environ 35 000 personnes par heure (page 17 de ce rapport : http://cpdp.debatpublic.fr/cpdp-grandparis/site/DEBATPUBLIC_GRANDPARIS_ORG/_SCRIPT/NTSP_DOCUMENT_FILE_DOWNLOAD500D.PDF).

            Aurais-je loupé quelque chose ?

          • Bonjour,

            Apparemment, c’est ma mémoire qui me ferait défaut : je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ces approximations.

            Déjà parce qu’effectivement, ce rapport date de 2012 et non de 2014. Je ne sais absolument pas pourquoi j’étais persuadé qu’il datait de 2014.

            En outre parce que, alors que j’y ai passé une bonne partie de la soirée, je n’arrive effectivement pas à retrouver cette information. La seule mention ressemblante que j’aie pu trouver ce soir figure dans un rapport de la DRIEA IdF (source : https://c-j.fr/2jI0tpQ, page 13). Or il est question non pas la ligne 15 mais la ligne 14 :
            « Le tronçon dimensionnant, situé entre Gare de Lyon et Châtelet, est relativement proche de la saturation (39000 voy/h/sens pour une capacité estimée à 42000-45000 voy/h/sens). »

            Concernant la ligne rouge, ce même document précise :
            « Au sud, le sens est-ouest est prépondérant sur le sens ouest-est, le tronçon le plus chargé, situé entre Bagneux et Chatillon/Montrouge est de 29500 voy/h/sens »

            Je n’arrive néanmoins pas à me défaire du sentiment d’avoir explicitement lu que la ligne 15 serait quasiment saturée lors de sa mise en service, du fait de la croissance démographique et économique envisagées d’ici les années 2020. Si toutefois je retrouve des éléments sur le sujet, je ne manquerai pas de compléter notre discussion ici. Je viens en parallèle de poser la question à la SGP, histoire d’en avoir le coeur net.

            Bien à vous.

  • Il faut diversifier les modes de transport, ceux existants, sont saturés. C’est une solution parmi tant d’autres que je trouve intéressante Quand est-ce que l’on arrêtera de courir après le chrono?

  • Il y a déjà une navette très rapide sur la Seine dont le départ est à Bercy. C’est dommage, elle est réservée aux seuls ministres !
    Piétonnisation de la VGP, tramway sur la quai haut, réduction de la largeur de chaussée sur l’avenue de Rivoli, la pollution due aux embouteillages ne va pas diminuer, surtout pendant les travaux, mais c’est vrai que les électeurs de Mme HIDALGO sont des parisiens donc très peu motorisés. J’aurai tout de même attendu la construction du tramway avant de supprimer les voiture sur la VGP, mais c’est trop logique pour un politique. Il faut prendre les transports en commun hyper saturés. Le RER A me fait pense à une boîte de sardines aux heures de pointes, mais sans huile !

    • Le problème c’est que cet article occulte les 2roues .IL est bon de rappeler les propos de la FFMC : ». La pollution aux particules fines, est due au diésel. Or, un 2 roues motorisé, fonctionne essentiellement à l’essence et n’émet pas de particules fines. Sa faible consommation et sa fluidité, sont une plus-value dans le trafic urbain. Son taux d’occupation, est de 50% avec son conducteur et de 100% avec un passager. Son impact écologique tant à la construction qu’à la destruction, sont bien moindres que celui d’une voiture … « A l’occasion de ces propos de bon sens une grande manifestation va se dérouler dans Paris le 16 janvier RDV à 14heures esplanade du château de Vincennes. Il est nécessaire de prendre en compte les 2 roues motorisés comme solution à la congestion urbaine et à la pollution.

      • dans les transports il faut ramener les choses par personne transportée dire qu’un deux roue ne rejette pas de particule fine parce qu’il fonctionne à l’essence la je ne serais pas affirmatif, encore une fois je pense que c’est les transports collectifs et les déplacements doux(vélo, piéton…) qu’il faut favoriser dans le cadre d’une cité, revoir le logement/travail en effet, des gens habitent à 100kms de paris pour y aller travailler, pareil pour la concentration des commerces qui implique l’utilisation d’un véhicule, on s’appercoit la encore que l’on touche au facteur temps, plus de temps pour vivre c’est toute une façon de vivre qu’il faut changer

  • Le transport fluvial utilisé comme transport en commun nécessite, comme le soulignent plusieurs contributeurs d’être fiable, sécurisé et surtout rapide.
    Or, le facteur « vitesse » doit s’appréhender à l’aune de 2 éléments primordiaux que sont la vélocité et les étapes chronophage du type arrêts aux escales et passage des écluses.
    Si la configuration des arrêts peut améliorer passablement le temps d’appontage et de débarquement-embarquement des passagers, le passage des écluses, lui, demande un temps incompressible sans des investissements lourds en infrastructure.
    Ce qui revient à limiter le réseau de transport fluvial au seul bief (zone entre deux écluses) parisien ou jouxtant celui-ci.
    Côté ponctualité, les règles de navigation et de priorité de passage aux écluses sont à elle seule des facteurs impactant l’exploitation et la fiabilité de la desserte en terme de régularité.
    Dernier point, et non des moindres, limiter l’exploitation des ports urbains pour le trafic passager aux heures de non utilisation industrielle risque de laisser des plages d’utilisation extrêmement limitées. La Seine étant un axe fluvial de catégorie 1, c’est a dire non soumis au limitation de navigation entre le lever et le coucher du soleil….
    Pas sur que les périodes de nuit soit les plus aptes à trouver un grand nombre de passager pour du transport fluvial, et dans ce cas il s’agirait de création d’un flux de transport. Par conséquent il n’aurait aucun impact sur le transport et la circulation aux heures de pointe.

  • Je suis désolé de constater que de nouveau , suite à une modération qui n’est pas justifiée ,vous me discriminez et ne publié pas mon commentaire sur un sujet que je maitrise en tant qu’expert en automobiles.

    • Ajoutons ,est ce justifié qu’à travers moi d’occulter les prises de positions de la FFMC ?

    • Merci de ne plus faire de copier/coller dans « vos » commentaires. Cela pose notamment des problèmes de propriété intellectuelle (contrefaçon / plagiat), et surtout ça n’a aucun intérêt. Les commentaires du site sont censés véhiculer vos réactions personnelles en rapport avec l’article que vous commentez. Si vous vous contentez de copier/coller des bouts de textes de propagande ou des commentaires identiques postés sur d’autres sites comme vous le faites trop systématiquement avec vos différents comptes, ces commentaires « copier/coller » (qu’on retrouve parfois à l’identique mot pour mot sur des dizaines de sites !), sans intérêt, qui nuisent à la qualité de nos pages, seront dé-publiés. Ils cherchent en effet à instrumentaliser les commentaires de notre site à des fins de propagande, ce dont nous nous défendons naturellement. Je pense que vous l’aviez très bien compris tout seul, car vous savez très bien ce que vous faites (ou tentez de faire). Mais parfois cela va mieux en le disant…

      • Ah bon! vous pensez que les propos de la Fédération Française des motards en colère dont je suis adhérent ,n’ont pas le droit d’être entendu au même titre que l’association « il en faut pour tous « qui fait sa propagande. Sachez que concernant la FFMC reprendre entre « guillemets « leurs dires ne posent AUCUN problème de propriété intellectuelle je suis bien placé pour vous le dire .Pour certains commentaires je cite toujours les SOURCES ..Enfin ,je m’aperçois que vous faites allusions à MES différents comptes c’est une grave accusation sans fondement. Si vous avez accès à l’IP (ce que je pense) sachez que l’ordinateur est accessible à d’autres personnes qui commentent LIBREMENT .Sachez aussi que certains commentaires d’autres sites sont ,avec d’autres pseudos ,de moi ,vous voyez je suis très prolixe et je garde en mémoire tous ces commentaires qui peuvent « servir ».Enfin ,vos propos concernant la propagande ,plein de commentaires d’autres personnes ,sur 94 citoyens , sont de la propagande et particulièrement les politiques (avec leurs noms) qui commentent .Vous me faite ,de votre part,un procès d’intentions politisées c’est dommage car un modérateur doit être impartial et mettre ces convictions politiques de coté ou alors c’est que 94 citoyens est un site de propagande.IL était bon de vous recadrer dans votre rôle de modérateur. Maintenant ,libre à vous car vous êtes souverain, de jouer au censeur pour certains et de laisser, pour d’autres ,certains commentaires lamentables avec des attaques personnelles que vous cautionnez sans les modérer. PS :j’espère à vos yeux de ne pas avoir fait de copier /coller .De toute façon sans rancune car à coté de vous certains journalistes de 94 citoyens font du « bon boulot ». contrairement à votre rôle de modérateur.

      • Je tiens à vous remercier d’avoir diffusé mon commentaire de mise au point .

  • Non vous n’avez rien loupé
    Même en faisant des recherches par mots clés
    Saturation
    Mise en service
    Il est indiqué nulle part sur ce rapport de la saturation de la ligne 15 à sa mise en service.

    Est-ce que les prévisions de traffic seront sous estimées comme cela a été pour certains tram ? Ceci n’est en tout cas pas sur le rapport cité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *