Environnement | Arcueil | 10/05/2017
Réagir Par

Bièvre à ciel ouvert : la métropole met 2,5 millions d’euros

Bièvre à ciel ouvert : la métropole met 2,5 millions d’euros © Eric Legrand
Publicité

Enterrée via la déviation de son lit au début des années 50, la rivière Bièvre a commencé à se découvrir au printemps 2016, sur une longueur de 600 mètres au niveau de l'Haÿ-les-Roses. Alors que la poursuite de cette ouverture 

du côté d’Arcueil et Gentilly nécessite des travaux de quelques millions d’euros, tout le monde s’est mis autour de la table.

Ce mardi 9 mai, le président de la MGP (Métropole du Grand Paris), Patrick Ollier, était sur le terrain aux côtés du président du Conseil départemental et des élus des villes concernées, pour annoncer la participation financière de la métropole à hauteur de 2,5 millions d’euros sur  trois ans aux côtés des autres collectivités (région, département, agence de l’eau Seine Normandie…).

« Le dépôt du dossier loi sur l’eau étant intervenu la semaine dernière, le démarrage des travaux pourrait intervenir en 2018 sous réserve d’un accord financier et de l’obtention des autorisations préalables », annonce le département, maître d’ouvrage du projet.

La Bièvre à ciel ouvert à l’Haÿ-les-Roses

 

 

Un timbre poste collector pour fêter la réouverture de la Bièvre

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Bièvre à ciel ouvert : la métropole met 2,5 millions d’euros
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi