Sécurité | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 20/12/2017
Réagir Par

Caïd protégé par l’immunité: le maire de Villejuif saisit les ministres

Caïd protégé par l’immunité: le maire de Villejuif saisit les ministres

(Voir article plus récent sur le sujet) Au sein de la police nationale, l’affaire a été dure à avaler. Alors qu’elle avait arrêté à Paris jeudi 13 décembre un homme soupçonné de régner sur le deal de drogue villejuifois, précisément dans la cité Duclos, ce dernier a été relâché en vertu de son immunité diplomatique,

étant fils d’un diplomate camerounais. Ceci bien qu’il ait déjà fait l’objet de procédures liées à des stupéfiants. Interpellé par la police sur ce sujet, le maire LR de Villejuif, Franck Le Bohellec, a saisi à son tour les ministres de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères pour leur demander de « réaffirmer l’ordre public« .

« Depuis ces faits, sûr de son immunité, l’individu adopte un comportement parfaitement outrancier et insultant à l’égard des fonctionnaires de police. Les troubles sont importants dans le quartier. Des menaces de mort auraient également été proférées à l’égard des policiers. Vous conviendrez avec moi, Madame et Messieurs les Ministres, que cette situation ne saurait perdurer, tant par respect pour le travail difficile des forces de l’ ordre que pour la tranquillité à laquelle tout citoyen, y compris habitant de Villejuif , a droit. Je sais la sensibilité de la question de l’ immunité diplomatique, aussi je ne me permets pas d’émettre auprès de vous quelques demandes précises que ce soit comme l’ interpellation diplomatique et la demande d’ expulsion du territoire. Cependant je suis certain que le Gouvernement aura à cœur de trouver très rapidement les solutions adaptées pour rétablir la République dans ses prérogatives et réaffirmer l’ordre public« , réclame l’élu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags , , police nationale, stupéfiants,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi