Publicité
Publicité: Forum Export 94
Education | Cachan | 10/03/2017
Réagir Par

Carte scolaire en Val-de-Marne : Cachan demande des comptes

Publicité

"Le gouvernement a créé près de 55 000 postes dans l’Education nationale, Ministère qui est le premier budget de l’Etat. L'équipe municipale de Cachan trouve donc très surprenante la nouvelle carte scolaire élaborée par la direction départementale de l'Education nationale", s'agace le député-maire PS de la ville, Jean-Yves Le Bouillonnec, dans un communiqué.

« Cette dernière prévoit seulement l’ouverture de 14 classes alors que dans le même temps, l’Académie s’attend à l’arrivée de plus de 1 600 élèves. Plus précisément, la ville de Cachan s’inquiète que rien ne soit prévu pour les besoins des établissements prioritaires et l’amélioration des conditions de travail des enseignants. Dans ces conditions, elle estime que la qualité de l’enseignement peut s’en trouver impactée de façon importante et assure son soutien – déjà évoqué dans un courrier fin février à la DASEN – aux enseignants et aux parents d’élèves mobilisés pour l’amélioration des conditions de travail dans nos écoles publiques et la gestion de l’ouverture et du maintien des classes. La municipalité demande l’annulation des deux « fermetures conditionnelles » dans les maternelles de La Plaine et de Paul Doumer« , poursuit l’élu.

Ajourné faute de quorum, le Conseil départemental de l’Education nationale qui doit acter la nouvelle carte scolaire du Val-de-Marne  a été reprogrammé au mardi 14 mars.

A lire aussi : 

La confirmation de carte scolaire du Val-de-Marne reportée faute de quorum au CDEN

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi