Exposition | Champigny-sur-Marne | 29/11/2017
Réagir Par

Ils construisent le Grand Paris Express: expo à Champigny

Ils travaillent dans l’ombre sur le chantier du siècle, mais des photographes sont allés leur tirer le portrait. Les Val-de-Marnais qui participent de près ou de loin à la construction du futur métro sont à l’honneur d’une exposition à l’initiative de l’association Orbival. Le vernissage se déroule à la Maison du métro, à Champigny-sur-Marne, ce jeudi à partir de 18 heures.

C’est parce que la construction puis l’exploitation du Grand Paris Express nécessitent une kyrielle de savoir-faire que l’association Orbival (qui rassemble des élus du département en faveur du métro) a décidé de faire la promotion de ces nombreux métiers dans le but de présenter aux Val-de-Marnais les opportunités à venir en matière d’embauche et de formation. Le cycle d’exposition, «  Le métro : des emplois pour les Val-de-Marnais », propose au grand public une plongée au cœur du chantier du Grand Paris Express (GPE), et de faire connaissance avec les femmes et les hommes qui habitent le département et qui construisent le métro de demain.

Cette première série de portraits débute avec les salariés intervenants sur site pour préparer l’arrivée et l’installation en toute sécurité des tunneliers : étude préventive et préparation du terrain, organisation du chantier, installation des équipements. Elle sera enrichie au fur et à mesure que le chantier avancera de nouvelles séries de portraits.

L’exposition ne sera pas uniquement visible à la Maison du métro de Champigny. Elle se transportera les 8 et 9 décembre prochains au Mac Val de Vitry-sur-Seine à l’occasion de la première édition des entretiens d’Orbival. Puis à la Cité des métiers du Val-de-Marne de Choisy-le-Roi, à la Maison des projets de Vitry-sur-Seine ou encore dans quelques parcs départementaux à proximité des chantiers du GPE. La RATP, partenaire de l’exposition affichera les différents portraits dans ses bus roulant en Val-de-Marne, et la SNCF l’accueillera au sein des gares des Ardoines et de Pont de Rungis, en janvier 2018.

A lire aussi :

Travaux du Grand Paris Express: ces petits commerces au bout du rouleau

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *