Gouvernance | Grand Paris | 07/07/2017
Réagir Par

Christian Favier s’inquiète pour l’avenir du département Val-de-Marne

« Osons les expérimentations, ne décrétons pas depuis Paris la fin du millefeuille territorial, mais incitons les territoires à adapter localement leur organisation pour que partout où c’est possible nous puissions tendre vers deux niveaux seulement d’administration locale en-dessous du niveau régional« , a invité le Premier ministre Edouard Philippe lors de sa déclaration de politique générale, ce mardi 4 juillet.

Et le chef du gouvernement de suggérer également de  permettre « sur la base du volontariat à certaines collectivités d’exercer des compétences pour le compte d’un autre niveau comme par délégation » ainsi que de développer des communes nouvelles ou de regrouper des départements « dès lors que les fusions ne sont pas contraires à l’intérêt général ». Pas question donc de trancher explicitement pour la suppression des trois départements de la petite couronne ou d’autres formules comme la fusion entre les Hauts-de-Seine et les Yvelines qui attend désormais l’adoubement du gouvernement, mais une incitation à supprimer des échelons.

Pour Christian Favier, président PCF du Conseil départemental du Val-de-Marne, cette annonce sonne néanmoins comme un glas pour les départements de petite couronne, « avec comme méthode la fusion massive de départements, entre eux, et avec d’autres échelons ».

« Ces fusions ne constituent ni plus ni moins une suppression des départements qui ne dit pas son nom et qui permet au gouvernement d’éviter une modification de la constitution« , dénonce le sénateur communiste. « D’après mes informations, les trois départements de petite couronne seraient parmi les premiers visés par une fusion à marche forcée. Aucun élu, aucun habitant n’a été consulté pour cette réforme préparée en catimini », poursuit l’élu.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Christian Favier s’inquiète pour l’avenir du département Val-de-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *