Orientation | Choisy-le-Roi | 13/12/2017
Réagir Par

La Cité des métiers installe son collège des entreprises

La Cité des métiers installe son collège des entreprises
Publicité

C'est une nouvelle étape dans la transformation de la Cité des métiers du Val-de-Marne du statut associatif à ce lui de GIP (Groupement d'intérêt public), inauguré fin septembre. Ce lundi 11 décembre, l'institution d'orientation et de conseil autour de l'emploi, a installé son collège des entreprises.

La Cité dispose en effet désormais de quatre collèges, celui des partenaires, qui préexistait et correspond au comité stratégique, celui des publics, celui des entreprises et celui des collectivités. Les 4 collèges disposent chacun de 2 voix consultatives au Conseil d’administration.

Le collège des publics a été initié dès le printemps, à l’occasion de plusieurs sessions. « Nous souhaitions rendre nos publics acteurs en leur demandant non seulement leurs attentes mais aussi des propositions concrètes. Il en est ressorti des demandes fortes sur les ateliers collectifs et le travail sur le savoir être, la posture, la confiance en soi, notamment durant la phase des entretiens« , explique Fabien Le Mao, directeur de la Cité des Métiers.

Ce lundi 11 décembre, c’est le collège des entreprises qui a été installé, à l’occasion d’une réunion menée en partenariat avec la CCI du Val-de-Marne. Une occasion d’impliquer et de faire se rencontrer ces acteurs, ainsi que d’identifier leurs problématiques prioritaires. « Ce qui est fortement ressorti est la demande d’une valorisation des métiers, quelque soit les secteur, qu’il s’agisse de BTP, affichage ou transport. Les entreprises indiquent être confrontées à une mauvaise représentation des métiers et souhaitent inviter à dépasser la première impression et faire mieux connaître la réalité de leurs professions« , détaille Fabien Le Mao. Parmi les propositions qui pourraient venir compléter les ateliers déjà existants de présentation de familles de métiers : les visites virtuelles d’usines ou de chantiers, pour donner à ressentir plus complètement l’environnement de travail en évitant les risques, dans le cadre de formules plus innovantes ou décalées. La question du recrutement est aussi apparue comme une priorité, que ce soit en poste ou en apprentissage.  « Les grandes entreprises nous ont fait part de leur difficulté à trouver les bons profils, notamment dans le BTP« , souligne le directeur de la Cité. Actuellement, environ 80 entreprises sont partenaires de la Cité des métiers, dont une dizaine de mécènes.

 

 

« Nous allons partager ces messages au sein du Conseil d’administration pour constituer notre feuille de route, en les conjuguant avec les avis des autres collèges. L’objectif est d’éviter de cloisonner. »

A lire aussi :

En GIP, la Cité des métiers renforce ses partenariats

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi