Politique locale | Villejuif | 25/10/2017
Réagir Par

Un Conseil municipal presque serein à Villejuif

Un Conseil municipal presque serein à Villejuif © Fb

Ce lundi 23 octobre, c’est à 1 heure du matin que s’est achevé le Conseil municipal de Villeuif, réussissant à épuiser l’ordre du jour dans sa totalité. 

Un calme qui contraste avec la précédente séance, ajournée suite à une manifestation contre la fermeture de la Bourse du travail. A tel point que le maire LR de la ville, Franck Le Bohellec,  remercie dans un communiqué « l’ensemble des membres du Conseil Municipal pour la bonne tenue de ce Conseil. »

L’opposition réclame plus de temps pour son vote électronique

Serein ne veut toutefois pas dire consensuel, sur la forme comme sur le fond. Sur la forme, les élus d’opposition ont notamment demandé au maire de leur donner suffisamment de temps pour valider leur vote à l’aide de leur télécommande, et aussi regretté que parfois, seuls les votes en faveur des rapports figurent sur les procès verbaux de séance, ce qu’ils considèrent comme un mépris démocratique. «Lorsque nous avons voté l’Anru, qui engage 200 millions d’euros de financement pour un projet d’envergure changeant tous les quartiers sud, il est inacceptable qu’il n’y ait que la mention « adopté à 20 voix pour » quand nous sommes une assemblée de 45 conseillers municipaux et que l’opposition représente une part conséquente des Villejuifois », pointe Franck Perrillat-Bottonet. « A quoi bon tenir un conseil municipal si l’opposition n’a pas voix au chapitre?« , ajoute Jean-François Harel. Alain Lipietz rappelle de son côté que les élus d’opposition pourraient réclamer la mise en place d’un vote à bulletin secret bien plus lourd à mettre en place, mais gageant la prise en compte de l’intégralité de votes. «Nous ne sommes pas contre cet outil de vote électronique mais nous regrettons les dérives. Nous souhaitons que le processus de délibération soit moins expéditif. Nous voudrions également que les résultats affichés sur les écrans géants ne fassent plus apparaître les noms des conseillers municipaux par ordre alphabétique mais par groupes politiques de façon à mieux appréhender les votes », conclut Paulo Nunes.

Pas de front commun dans l’opposition sur les délégations du maire

Paulo Nunes et Philippe Vidal, du groupe Villejuif notre ville, ont également demandé la convocation d’une session de conseil municipal extraordinaire pour mettre au vote le retrait des délégations du maire. «La situation actuelle nécessite que chacun se respecte. La majorité ne doit pas passer en force, et l’opposition ne doit pas jouer l’obstruction coûte que coûte. Nous ne demandons pas la tenue de ce conseil municipal exceptionnel et nous étonnons de cette initiative de la part de personnes qui siégeaient dans la majorité jusqu’à récemment», a toutefois rétorqué Gilles Lafon (PS), rejoint par les communistes et les écologistes.

Rythmes scolaires à Villejuif  : concertation en cours

Parmi les points discutés lors de ce conseil municipal, le maire a signalé avoir reçu des représentants d’enseignants des groupes scolaires de Villejuif au sujet des rythmes scolaires. «Ils ont signé une pétition à 97,5% réclamant le retour de la semaine à 4 jours. Les conseils d’école qui se tiennent actuellement doivent arrêter une position, et, au retour des vacances de Toussaint, nous organiserons une réunion avec l’inspection académique, les directeurs d’écoles, les parents d’élèves, les acteurs périscolaires pour savoir quel scénario se mettra en place en septembre».

Subvention exceptionnelle pour la ressourcerie

Le conseil municipal a également voté à l’unanimité une subvention exceptionnelle de 3000 € au profit de la ressourcerie de Villejuif, victime à plusieurs reprises d’effractions et d’actes de vandalisme au cours des derniers mois.

Vœu municipal pour la libération de Salah Hamouri

Les élus communistes ainsi que Anne Gaelle Leydier ont déposé en fin de séance un vœu pour demander la libération de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, détenu en Israël. Si Franck Le Bohellec et une grande partie de sa majorité ne l’ont pas voté, le vœu à tout de même été adopté grâce aux votes de 22 conseillers municipaux.

D’autres délibérations comme le dispositif  Plan numérique à l’école 2017, l’accompagnement au numérique en direction des personnes âgées, une subvention à la Compagnie de Théâtre de la Jacquerie, un marché pour l’entretien des terrains de sport, l’attribution de subventions aux associations sportives pour l’organisation de stages sportifs pour l’année 2017 et encore l’attribution d’une subvention exceptionnelle à l’USV rugby pour maintenir le projet rugby dans les écoles villejuifoises ont aussi été adoptées.

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Alain Lipietz, Conseil municipal, , ,
Un commentaire pour Un Conseil municipal presque serein à Villejuif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *