Education | Val de Marne | 31/08/2017
Réagir Par

CP dédoublés : le point en Val-de-Marne

CP dédoublés : le point en Val-de-Marne © ProdNumerik
Publicité

Parmi les promesses de campagne d'Emmanuel Macron, les CE1 et CP dédoublés dans les écoles des réseaux d'éducation prioritaire (REP), commencera en septembre par le dédoublement des CP situés en REP +  (très prioritaires). 13 écoles sont concernées en Val-de-Marne.

Pour rappel du contexte, la France compte un peu plus d’un millier de collèges tête de pont de réseaux d’éducation prioritaire, depuis leur instauration fin 2014. Lorsqu’un collège est en REP, les écoles qui dépendent de ce collège sont aussi en REP. La qualification REP d’un collège s’établit à partir de quatre critères  : le taux d’élèves issus de classes sociales défavorisées, le taux d’élèves boursiers, le taux d’élèves en retard d’au moins une année à l’entrée de la sixième et le taux d’élèves issus de ZUS -Zones urbaines sensibles. Parmi les REP, il y a aussi des REP +, qui sont considérés comme encore plus prioritaires et qualifiés de prioritaires « renforcés ».

13 écoles concernées par les CP dédoublés

Sur les 104 collèges publics du Val-de-Marne, 36 sont en REP dont 3 en REP + (Desnos à Orly, Elsa Triolet à Champigny-sur-Marne et Ferry à Villeneuve-Saint-Georges) dont dépendent près de 25 écoles primaires dont 13 écoles élémentaires ( Joliot-Curie, Cachin A, Cachin B, Eluard A et Eluard B à Orly, Anatole France A, Anatole France B, Solomon A et Solomon B à Champigny, et Les Poètes, Berthelot, Ferry et Paul Bert à Villeneuve-Saint-Georges).

Au total, 22 enseignants ont été nommés « pour dédoubler les classes, ou pour permettre la co-intervention de deux enseignants dans une même salle de classe » a annoncé la rectrice de Créteil, Béatrice Gille, lors de sa conférence de presse de rentrée ce mercredi 30 août. Sur ces 22 enseignants, 11 étaient auparavant dans le contingent des Plus de maîtres que de classe des REP +. Les 62 autres postes de Pdmqdc basés en REP ont en revanche été maintenus a également indiqué la rectrice.

 

 

Des cloisons installées à Orly

Concernant l’espace dans les classes, tous les élèves concernés devraient disposer de leur propre salle avec leur enseignant. « Des cloisons ont été installées à Orly« , a précisé la directrice académique départementale, Guylène Mouquet-Burtin. A Champigny, plusieurs salles étaient disponibles en raison de la fermeture de classes a aussi précisé la rectrice. Si en Seine-et-Marne, les élèves concernés auront également chacun leur salle, ce n’est en revanche pas le cas en Seine-Saint-Denis, beaucoup plus concerné en proportion de classes et contraint en termes d’espace, où seulement la moitié des classes dédoublées disposeront de deux salles. La rectrice a également indiqué que les enseignants de CP qui enseignent dans des classes dédoublées, par petit groupe d’une douzaine d’élèves, seraient formés en conséquence.

A lire aussi :

Elèves sans affectation au lycée: le point en Val-de-Marne

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour CP dédoublés : le point en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi