Manifestation | Saint-Maur-des-Fossés | 20/03
Réagir Par

De Saint-Maur-des-Fossés à La Bastille, les Insoumis ont sorti les banderoles

Au départ de la gare RER A du Parc de Saint-Maur-des-Fossés, c’est un collectif d’une dizaine de militants qui a rejoint la place de la Bastille pour participer à  la marche pour la VI e République de Jean-Luc Mélenchon ce samedi. A Paris, ils étaient des milliers.

Constitué il y a un an, le groupe d’appui du candidat à Saint-Maur compte une soixantaine de personnes. « Ça fait plaisir ! On n’est pas beaucoup au départ de Saint-Maur mais je pense qu’on sera nombreux à l’arrivée », s’impatiente Sébastien Baudouin, co-animateur du groupe d’Insoumis local. « Aujourd’hui, nous marchons pour une VIe république mais nous essayons aussi d’être présents tous les weekend sur les marchés, à la rencontre de la population. A Saint-Maur, on n’a pas une population majoritairement sensible ou favorable au programme que porte l’avenir en commun, mais on a un accueil plutôt sympathique. Il y a un débat qui s’installe très régulièrement. On sent qu’il y a des choses qui se passent« , espère le militant.

« C’est un moment important qu’on attend depuis longtemps. Nous voulons cette sixième république. C’est totalement indispensable d’être là, de faire des rencontres, de pouvoir parler de nos arguments et de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon. On voit bien que c’est un mouvement populaire et on espère que nous allons pouvoir nous élargir ! » enjoint Claire Giardelli, candidate de la France insoumise aux législatives de la première circonscription à Saint-Maur, en binôme avec Thierry Nkaoua.

Le groupe d’appui de Saint-Maur-des-Fossés

Du coté des citoyens engagés, on marche aussi pour le changement. « Je soutiens un nouveau système politique. Je marche pour que les gens puissent écrire une nouvelle constitution. Je suis engagée depuis l’âge de 14 ans parce que je trouve qu’il y a beaucoup d’injustice. Les politiques mentent en permanence ! » s’agace Hélène, qui travaille dans le social. « Je trouve que la France va bien mal, que les inégalités sociales se creusent de plus en plus, qu’il y a un déficit de la démocratie. Il faut remobiliser tout le monde et donner du sens au collectif , » pointe de son côté Françoise.

« Je veux montrer à la population qu’il y a un mouvement qui est nécessaire. Le programme a été construit collectivement. Y a beaucoup de jeunes« , note Michel, qui a collé ses premières affiches pour cette campagne de Mélenchon.

Le groupe d’appui de Joinville-le-Pont s’achemine également place de la Bastille. « On était que trois en décembre, on est une vingtaine aujourd’huiÇa permet de commencer à s’agiter. Les gens nous accueillent aimablement et discutent quelles que soient les tendances. A nous de leur remonter le moral. La mobilisation est encore à faire« , témoigne Michel, qui a été l’un des premiers à rejoindre le mouvement.

Groupe d’appui à Joinville-le-Pont

Place de la Bastille, trois jeunes étudiants en histoire, dont deux du Val-de-Marne, ont aussi fait le déplacement, nourris d’espoir. « Je viens tout juste de m’engager. Jusqu’ici, je n’ai jamais pris part à l’action politique. Mais cette année, je me suis dit qu’ il y avait quelque chose à faire. Les grands partis sont en train de s’effondrer. Je veux faire en sorte que les gens réfléchissent sur les programmes et les partis, qu’ils aient un esprit critique« , motive Oscar, 23 ans, qui a tracté pour la première fois la semaine dernière à Joinville-le-Pont. « Je viens ici pour voir parce que l’idée de la sixième république me plait« , confie Cyril, qui est venu de Choisy-le-Roi pour manifester avec ses camarades d’université.

Cyril, Oscar et Benjamin

4 commentaires pour De Saint-Maur-des-Fossés à La Bastille, les Insoumis ont sorti les banderoles
  • Superbe publi-reportage pour JLM

    • Merci, n’est-ce pas ?
      Je compte sur vous pour réagir, débattre, et faire appel à votre esprit critique pour discuter de ces propos rapportés dans une mise en récit de manière neutre et objective, caractérisant sans nul doute le traitement médiatique, et la ligne éditoriale dans son ensemble, de 94 Citoyens.
      En vous souhaitant une bonne lecture sur notre quotidien en ligne,
      et en vous remerciant d’y contribuer,
      Cordialement,
      F.Leroy

  • Encore une fois (cf. le précédent constitué par un article sur les groupuscules favorables à l’accueil des réfugiés), cet article offre une caisse de résonance à une dizaine-vingtaine d’individus sans proportion aucune avec leurs poids politique.

    Sur le fond, réclamer une 6ème république montre le gouffre qui sépare ces militants des réelles aspirations du peuple français. Faites un sondage autour de vous et vous verrez comme les gens se contrefichent de changer de constitution ! Rien à voir avec les problèmes liés à l’insécurité, au chômage ou encore à l’islam radical qui travaillent la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *