Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Tourisme | Val de Marne | 02/10/2017
Réagir Par

Début d’année record pour l’hôtellerie en Val-de-Marne

Alors que la fréquentation hôtelière avait plongé en 2016 en Val-de-Marne comme dans toute l’Ile-de-France, en raison notamment des attentats de 2015, l’année 2017 commence en fanfare.

Les hôtels val-de-marnais ont ainsi accueilli 940 000 touristes entre janvier et juin, soit presque 100 000 de plus qu’en 2016, “un chiffre jamais atteint depuis 2008”, pointe Tourisme Val-de-Marne, l’office du tourisme départemental.

Par rapport à 2016, le nombre d’arrivées est en hausse de 11,4% et celui des nuitées de 12,5%. Une progression qui est même supérieure à la moyenne régionale (+9,7% d’arrivées et +11,2% de nuitées).

Américains et Chinois sont de retour

Ces chiffres exceptionnels s’expliquent notamment par une hausse simultanée des clientèles étrangères (+15,1% d’arrivées) et françaises (+9,5% d’arrivées). La hausse de la clientèle étrangère est portée par le retour des Américains (+30% d’arrivées) et des Chinois (+12% d’arrivées) qui sont les deux principales nationalités accueillies en Val-de-Marne. Quant aux Européens, on observe un nombre d’arrivées en hausse pour les Allemands (+16%) et les Espagnols (+23%) tandis qu’il baisse pour les Pays-Bas (-8%) et le Royaume-Uni (-4%)”, détaille Tourisme Val-de-Marne.

Le tourisme d’affaire reste dynamique

Le tourisme d’affaires, qui avait évité la catastrophe en 2016, progresse aussi avec une hausse de +9,9% des nuitées au premier semestre. Les premiers mois de l’année, entre janvier et avril, enregistrent même des hausses de plus de 12% du nombre de nuitées affaires.

Effet Brexit ?

Il est évident que l’absence de nouvel attentat d’envergure en région parisienne, et la mise en place de dispositifs de sécurité, ont rassuré les touristes français comme étrangers. Les chiffres record de cette année peuvent d’ailleurs s’expliquer par un report d’une partie des séjours annulés en 2016. Par ailleurs, la baisse significative des arrivées hôtelières en provenance du Royaume-Uni montre que le contexte économique et politique (Brexit) peut également jouer un rôle important dans les déplacements touristiques. Parallèlement à ces tendances globales, il faut noter que le calendrier scolaire du premier semestre a été particulièrement favorable au tourisme, notamment pour les clientèles étrangères. Les ponts, plus nombreux que l’année dernière au mois de mai, et les bonnes conditions météo du mois de juin, ont aussi joué un rôle positif”, analyse l’office du tourisme.

Cet article est publié dans avec comme tags Chiffres, Hôtels, Office du tourisme, Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *