Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Santé | Créteil | 15/12/2017
Réagir Par

Les défenseurs de l’hépatique ont donné de la voix à Mondor

Du leader de l’opposition Les Républicains de Créteil, Thierry Hebbrecht, à la députée LFI Mathilde Panot, en passant par les sénateurs PCF Pascal Savoldelli et Laurence Cohen et le président du Conseil départemental Christian Favier, les élus de tous bords se sont rassemblées pour le maintien du centre de transplantation hépatique à Mondor ce jeudi 14 décembre.

Sous la pluie, une centaine de personnes ont ainsi manifesté contre le transfert de la greffe hépatique de Henri Mondor à Paul-Brousse à Villejuif. « On ne doit pas raisonner en termes d’offre de soins mais en termes de besoin de la population et un hôpital comme celui-ci répond à un besoin de la population du bassin, il faut le garder dans son entièreté », défend  Olivier Youinou, secrétaire général Sud Santé à l’AP-HP.  «Avec la fermeture de ce service, c’est l’ensemble du secteur qui est menacé, sa disparition déstabiliserai de nombreux services de l’hôpital», affirme Fabien Cohen, porte-parole de la coordination de vigilance Mondor, qui s’est constituée en 2011 à l’époque où c’est la chirurgie cardiaque qui était sur la sellette.

D’ores et déjà, la mobilisation compte se poursuivre le vendredi 12 janvier avec une nouvelle manifestation, devant le siège de l’AP-HP cette fois. La coordination continue également de réunir ses pétitions.  En attendant, les choses pourraient évoluer. « Ce premier rassemblement a fait déjà bouger le ministère qui a demandé ce matin à Martin Hirsch de recevoir les élu-e-s, après avoir proposé un rendez-vous aux syndicats », annonce Fabien Cohen, tout en indiquant que « la Coordination c’est un tout, et c’est toutes et tous ensemble que nous devons être reçus ».

Ce vendredi 15 décembre, un voeu doit être déposé au Conseil de surveillance de l’hôpital par son président, le maire de Créteil Laurent Cathala. Lundi, ce-sont les députés LREM de la circonscription qui viendront visiter le CHU Mondor. Ces derniers doivent aussi rencontrer Martin Hirsch la semaine prochaine.

« Un courrier signé par tous les représentants usagers membre du Conseil de surveillance devrait partir demain à M.Hirsch« , annonce encore Fabien Cohen.

La coordination Mondor devrait également se réunir à nouveau ce lundi 18 décembre et prépare un tractage.

La Commission médicale unanime

Si les médecins n’étaient pas de la manifestation ce jeudi, ils ont en revanche clairement pris position à l’occasion de la Commission médicale d’établissement locale du 24 novembre, en votant à l’unanimité une motion pour préserver  la « vision du GH d’un centre intégré mono-site qui fait de la greffe multi-organe » et la transplantation hépatique. Voir article détaillé.

Voir tout le dossier sur cette actualité

3 commentaires pour Les défenseurs de l’hépatique ont donné de la voix à Mondor
  • Comme d’habitude il son tous la pour la photo plus hypocrite les un que les autres, du CHU il s’en foute totalement.

  • A Chamberio : ridicule votre commentaire. Les deux personnes à gauche sur la photo sont les responsables des syndicats SUD Santé et CGT de l’AP-HP, un infirmier anesthésiste et une infirmière que je connais et qui ont l’un et l’autre très longtemps travaillé à Mondor. Et les élus présents (on en voit trois mais il y en avait beaucoup d’autres) savent bien que la population du Val-de-Marne et de leurs circonscriptions est inquiète d’une éventuelle réduction de l’offre de soins. Les délais pour prendre un rendez-vous de consultation ou subir une intervention sont déjà bien longs, le départ d’une spécialité dans un autre établissement compliquerait sérieusement les choses pour ces patients, actuels ou potentiels. Et oui, pour avoir discuté avec certains des élus présents et participé avec certain.e.s d’entres eux/elles à d’autres actions en faveur des services publics, y compris à Mondor déjà en 2011, je sais leur préoccupation et leur attachement aux services publics de proximité réels.

    • Je ne mais nullement en cause les qualités des Hospitaliers du CHU je les connais mais les bariolé de tricolore toujours la pour la photo ce n’ai pas avec eux que nous les sauveront cela fait des années que l’on détruit des pans entier le milieux hospitalier national et ces toujours les bariolé qui décide pas vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *