Service public | Villeneuve-le-Roi | 02/03/2017
Réagir Par

Délivrance des cartes d’identité : Didier Gonzales dénonce une inégalité devant le service public

Publicité

Depuis le 28 février, plusieurs mairies du département ne peuvent plus accepter les dossiers de demandes de carte d'identité, n'étant pas équipées du dispositif de recueil numérique des empreintes digitales.

Voir article détaillé à ce sujet. Alors que plusieurs communes du Sud Val-de-Marne sont concernées, le maire-conseiller régional LR de Villeneuve-le-Roi, Didier Gonzales, dénonce une inégalité devant le service public.

« Dans le cadre du Titre Electronique de Sécurité, le préfet n’a pas suivi la recommandation des l’association des maires du Val-de-Marne. Ainsi, depuis le 28 février, les habitants de Villeneuve-Saint-Georges, Villeneuve-le-Roi, Valenton et Ablon-sur-Seine ne peuvent plus se rendre dans leurs mairies respectives pour déposer un dossier de carte d’identité. C’est ce que prévoit un arrêté préfectoral signé le 24 février. Ces communes n’ont en effet pas été sélectionnées par le préfet pour recevoir le nouveau dispositif des cartes d’identité sécurisées malgré les demandes en ce sens », dénonce le maire. Concrètement, la demande de Valenton a bien et prise en compte mais le service n’est pas encore opérationnel. « Leurs habitants doivent se tourner vers Orly, qui a décidé de ne pas accueillir les administrés extérieurs avant la semaine prochaine, Athis-Mons, qui n’a pas de place avant le 20 mars, ou d’autres communes situées encore plus loin!.  Il n’y a aucun dispositif entre Orly et Limeil-Brévannes », détaille le maire de Villeneuve -le-Roi.

« Cette  est inacceptable. 70 000 val-de-marnais n’ont ainsi plus la possibilité de déposer leur dossier dans leur propre mairie. Le choix de la préfecture qui prive une bonne partie du sud du Val-de-Marne de cette possibilité est incompréhensible, aucun élément technique ou juridique n’a d’ailleurs été avancé par l’Etat pour justifier cette décision« , s’indigne l’édile qui vient d’écrire au ministre de l’Intérieur « pour que cette situation soit rectifiée au plus vite« . « Villeneuve-le-Roi, à titre d’exemple, a fait la demande d’un dispositif de recueil sécurisé depuis plusieurs années pour gérer le secteur Villeneuve-le-Roi/Ablon. Mais malgré plusieurs lettres, malgré l’avis favorable de l’association des maires du Val-de-Marne, le préfet n’a pas retenu notre demande« , ajoute encore le maire.

 

 

A lire aussi

35 villes du Val-de-Marne peuvent délivrer une carte d’identité à compter d’aujourd’hui

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi