Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour
Handicap | Val de Marne | 04/04/2017
Réagir Par

Des candidats aux législatives face aux adhérents de l’Association des Paralysés de France

Des candidats aux législatives face aux adhérents de l’Association des Paralysés de France
Publicité

L'Association des Paralysés de France (APF) du Val-de-Marne organisait ce mercredi 29 mars une table ronde sur le handicap avec les candidats aux législatives qui le souhaitaient. Retour sur ce débat qui devrait être suivi de deux autres en avril et mai.

« Aujourd’hui, une femme sur deux qui est handicapée et qui ne peut pas se déplacer toute seule, développe un cancer du sein parce qu’elle n’aura pas pu se déplacer pour aller dans un cabinet gynécologique« , rappelle Claude Boulanger-Reijnen, responsable de l’APF du Val-de-Marne. Pour illustrer son propos, l’équipe a préparé des petites vidéos humoristiques témoignant du casse-tête au quotidien. On y voit par exemple Robert, en fauteuil roulant, incapable de passer la marche qui mène à la pharmacie. L’association milite aussi pour l’accessibilité des transports en commun et prévoit même de lancer une opération de crowdfunding pour financer deux bus totalement équipés dans le département.

« La  question du handicap s’est posée à plusieurs reprises dans ma vie de députée. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu’il y a des problèmes d’accessibilité aujourd’hui. J’ai vécu au Etats-Unis et là-bas, le bus se penche pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Ce sont les bus qui doivent s’adapter, pas forcément les trottoirs« , indique la députée EELV Laurence Abeille, candidate à sa réélection. « Je suis pour la création d’un ministère du handicap, pour plus de place d’assistantes de vie scolaire et j’encourage le revenu universel qui peut être une réponse au handicap« , poursuit-elle. « Ma fille est atteinte d’un handicap psychique alors je connais le problème », enchaîne Sophie Gallais, conseillère municipale PS de Maison Alfort. Je suis pour la revalorisation des statuts d’auxiliaires sociales et pour un accompagnement individuel à l’école. Aujourd’hui, il n’y a eu aucune adaptation pour ma fille à l’école, à part un tiers temps au brevet, témoigne la candidate. On a besoin d’évoluer dans une société bienveillante et de bientraitance. Il faut être plus moderne dans l’accessibilité universelle, favoriser l’autonomie pour tous, et valoriser la recherche médicamenteuse. »

Sébastien Cataldi, candidat DLF et agent immobilier à  Bry-sur-Marne, témoigne pour sa part des difficultés d’accès au logement qu’il constate au quotidien concernant les personnes handicapées. Lui propose de « revaloriser l’allocation aux handicapés de 200 euros, favoriser les droits d’accès particulier à la culture au même titre que les chômeurs et les étudiants, assurer une meilleure formation des aidants et augmenter le nombre d’instituts médicaux.  »

 

 

Conseiller municipal LR de Saint-Maur-des-Fossés et candidat sans étiquette, Romeo de Amorim se souvient de ses difficultés à circuler avec une poussette.  » Nous avons beaucoup de retard par rapport à d’autres villes étrangères. Je pense que le handicap ne doit pas être une contrainte, mais une force. Les allocations sont nécessaires à défaut d’avoir un emploi, mais il est mieux d’avoir un emploi », insiste l’élu.

Les prochaines tables rondes auront lieu les 19 avril et 31 mai prochain de 11h30 à 13h00, toujours à la délégation APF du Val de Marne. Si vous êtes candidat et que vous souhaitez participer, vous pouvez contacter directement le responsable de l’APF Val-de-Marne, Claude Boulanger-Reijnen, pour participer, à l’adresse mail suivante : claude.boulanger-reijnen@ceseridf.fr

A lire aussi :

L’APF Val-de-Marne met le paquet sur les quartiers prioritaires

A Choisy, APF Entreprises fait tomber les clichés sur les travailleurs handicapés

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi