Politique locale | Villeneuve-le-Roi | 29/06/2017
Réagir Par

Didier Gonzales (LR) dégaine sa propre liste à la sénatoriale en Val-de-Marne

« Je veux porter l’espoir et le renouveau du sud Val-de-Marne, secteur qui constitue 25 % du département (en superficie comme en nombre de communes). Un secteur qui n’est plus représenté à la Chambre Haute depuis Alain Poher« , motive Didier Gonzales, maire LR de Villeneuve-le-Roi, parmi ses arguments pour présenter une liste à la sénatoriale du Val-de-Marne,

qui comprendra, selon ses dires, d’autres maires du département, alors qu’une liste LR officielle doit être prochainement actée avec en tête Christian Cambon, sénateur sortant maire de Saint-Maurice et président de LR 94, Catherine Procaccia, sénatrice sortante et Jacques-Alain Bénisti, maire de Villiers-sur-Marne et ancien député.

Une liste dissidente qui, si elle va au bout, risque de peser sur les chances du parti, pourtant représenté en force dans le département depuis les municipales de 2014. « J’animerai une liste de renouveau, pour la droite et le centre. Elle sera complémentaire de celle des sénateurs sortants. Complémentaire et non pas en opposition, en raison de nos profils différents », insiste toutefois l’élu qui estime que la liste actuelle ne fera pas le plein des voix dans le département. « La liste a été arrêtée avant la présidentielle. Il faut tenir compte de l’épisode électoral qui s’est passé« , motive Didier Gonzales, candidat malheureux aux législatives de juin, qui considère ne pas avoir démérité, avec ses « 62% dans sa propre ville ».

Au-delà des complémentarités géographiques, l’élu insiste également sur son positionnement par rapport aux élus minoritaires. « Je ferai de l’aide aux élus minoritaires une priorité car je l’ai moi-même été avant de gagner une ville aux communistes et une circonscription aux socialistes. Cette démarche d’accompagnement des conseillers d’opposition, je la mets déjà en pratique : en appuyant la reconquête des villes d’Ablon et Limeil-Brévannes en 2014 ou en renforçant nos positions sur le Plateau briard, s’engage Didier Gonzales. J’ai été conseiller départemental, maire, député, conseiller régional, et j’ai l’expérience pour aider les élus. » 

« Je regrette bien évidemment une telle décision que je viens d’apprendre. J’ai aidé Didier Gonzales tout au long de son parcours et je comprends que son échec aux législatives ait créé de l’amertume mais il y avait d’autres manières de procéder. Je prends acte de cette candidature mais la règle reste la même: unis on gagne, divisés on perd ! Il serait dommage de perdre les sénatoriales après avoir perdu les législatives, alors que nous aurons besoin d’être nombreux au Sénat pour aider les communes », réagit Christian Cambon.

A lire aussi 

Sénatoriale en Val-de-Marne : candidats pressentis et complications

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

15 commentaires pour Didier Gonzales (LR) dégaine sa propre liste à la sénatoriale en Val-de-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *