Publicité
Politique locale | Villeneuve-le-Roi | 29/06
Réagir Par

Didier Gonzales (LR) dégaine sa propre liste à la sénatoriale en Val-de-Marne

« Je veux porter l’espoir et le renouveau du sud Val-de-Marne, secteur qui constitue 25 % du département (en superficie comme en nombre de communes). Un secteur qui n’est plus représenté à la Chambre Haute depuis Alain Poher« , motive Didier Gonzales, maire LR de Villeneuve-le-Roi, parmi ses arguments pour présenter une liste à la sénatoriale du Val-de-Marne,

qui comprendra, selon ses dires, d’autres maires du département, alors qu’une liste LR officielle doit être prochainement actée avec en tête Christian Cambon, sénateur sortant maire de Saint-Maurice et président de LR 94, Catherine Procaccia, sénatrice sortante et Jacques-Alain Bénisti, maire de Villiers-sur-Marne et ancien député.

Une liste dissidente qui, si elle va au bout, risque de peser sur les chances du parti, pourtant représenté en force dans le département depuis les municipales de 2014. « J’animerai une liste de renouveau, pour la droite et le centre. Elle sera complémentaire de celle des sénateurs sortants. Complémentaire et non pas en opposition, en raison de nos profils différents », insiste toutefois l’élu qui estime que la liste actuelle ne fera pas le plein des voix dans le département. « La liste a été arrêtée avant la présidentielle. Il faut tenir compte de l’épisode électoral qui s’est passé« , motive Didier Gonzales, candidat malheureux aux législatives de juin, qui considère ne pas avoir démérité, avec ses « 62% dans sa propre ville ».

Au-delà des complémentarités géographiques, l’élu insiste également sur son positionnement par rapport aux élus minoritaires. « Je ferai de l’aide aux élus minoritaires une priorité car je l’ai moi-même été avant de gagner une ville aux communistes et une circonscription aux socialistes. Cette démarche d’accompagnement des conseillers d’opposition, je la mets déjà en pratique : en appuyant la reconquête des villes d’Ablon et Limeil-Brévannes en 2014 ou en renforçant nos positions sur le Plateau briard, s’engage Didier Gonzales. J’ai été conseiller départemental, maire, député, conseiller régional, et j’ai l’expérience pour aider les élus. » 

« Je regrette bien évidemment une telle décision que je viens d’apprendre. J’ai aidé Didier Gonzales tout au long de son parcours et je comprends que son échec aux législatives ait créé de l’amertume mais il y avait d’autres manières de procéder. Je prends acte de cette candidature mais la règle reste la même: unis on gagne, divisés on perd ! Il serait dommage de perdre les sénatoriales après avoir perdu les législatives, alors que nous aurons besoin d’être nombreux au Sénat pour aider les communes », réagit Christian Cambon.

A lire aussi 

Sénatoriale en Val-de-Marne : candidats pressentis et complications

 

15 commentaires pour Didier Gonzales (LR) dégaine sa propre liste à la sénatoriale en Val-de-Marne
  • Didier Gonzalès toujours prêt à trahir pour obtenir un mandat qui lui rapporte de substentielles indemnités, toujours prêt à abandonner sa ville et ses habitants pour les ors des palais…pitoyable opération après avoir perdu la législative..prêt à faire perdre son propre camp pour son intérêt personnel…triste sire…petit Monsieur… belle démonstration de tripatouillage politicien …tout ce que rejettent les citoyens… j’ai honte pour Villeneuve le Roi

    • N’est-ce pas le même tripatouillage politicien qu’a fait votre ami Daniel Guerin ? Non investi par son Parti le MRC puis délaissé par le PS qui a parachuté une candidate inconnue, le pauvre Guerin, aurait tant voulu représenter ce mouvement En Marche qui remporte quasiment tous les sièges pour se voir élu à l’AN, mais LREM n’a pas voulu de cet élu poussiéreux et opportuniste. Quoique fasse Gonzales ou Guerin pour tenter la dernière chance de se voir parlementaire avec une belle indemnité, personne ne sera dupé leur nez rouge étant bien visible !

      • EM94, votre post injurieux est affligeant.

        Il s’en prend de façon purement gratuite à M. Guerin qui n’est pas partie au débat et n’était pas non plus candidat aux élections législatives.

        Répondez plutôt à la question de fond : est-il normal que le maire de Villeneuve-Le-Roi soit candidat à toutes les élections ? Que, battu par un inconnu aux législatives il y a 10 jours, il poursuive sa course aux mandats en étant maintenant candidat aux sénatoriales ?.

        S’il est à nouveau battu, quelle sera la suite ? Candidat aux élections de délégué de classe ?

        Ces pratiques rabaissent l’action publique.

        • C’est vous qui êtes affligeant tant vous êtes naïf. Guerin n’a pas été candidat aux Législatives parce qu’il n’a pas pu ! Il ne vaut guère mieux que son frère -ennemi Gonzales d’ailleurs ils ont été un temps sur la même liste et ils ont les mêmes initiales. Tous deux sont capables de n’importe quelle bassesse pour obtenir un siège et les privilèges qui vont avec.

    • Mr Chamault serait bien inspiré de commenter déjà au sein de sa famille politique PS (du moins, ce qu’il
      en reste)… « les ors des palais et substantielles indemnités » … certains en vivent joliment au gré des opportunités au PS – parlons des nombreux félin Sur LREM… issus Tout droit du PS ? ! Pas très populaire pour un Parti de gauche, n’est-ce pas Mr Chamault !?

  • La machine à perdre est en marche, DG reconnu dans sa commune mais pas au delà, il perd 2 fois les cantonales, puis les législatives, il est élu Conseiller Régional tout simplement car il s’agit d’une élection de liste. Durant les législatives il a été incapable de faire une réunion publique et a refusé un débat contre le candidat d’en marche.
    S’il a perdu les législatives il ne peut en prendre qu’à lui
    Je rejoins Eric Chamond, dans son analyse.
    Occupez-vous de votre mairie et oubliez le reste

  • Ils sont magnifiques, nos duettistes. Gonzales, mû par son insatiable soif de pouvoir, et Cambon, surtout préoccupé par le maintien de ses petits avantages de sénateur, pour lui et son acolyte féminine du Val de Marne. La machine à perdre est en route !!!!!!!

  • C’est une impression où il veut quitter sa mairie coûte que coûte, après avoir perdu les législatives (avec des scores très préoccupants sur le plateau Briard), il songe au Sénat… Il a été élu à la mairie et au conseil régional, qu’il garde ses mandats et arrête de n’en faire qu’à sa tête au détriment de sa famille politique !

    • Didier Gonzalez quitterait volontiers mais officieusement sa mairie pour obtenir des indemnités plus conséquentes. C’est là sa seule réelle motivation. D’ailleurs on peut observer en direct qu’il est capable de retourner sa veste, trahir sa famille politique peut-être même renier son père et sa mère, pour bouffer dans la meilleure gamelle.

  • Les listes dissidentes (parfois pseudo-dissidentes) sont un des moyens utilisés pour contourner l’obligation de parité sur les listes de candidats pour les sénatoriales.

  • Cette fois-ci, il n’y aura même pas besoin de Lafon pour perdre des postes …

  • source wikipedia,
    Christian Cambon né en mars 1948 (69 ans soit 75 ans en fin de mandat si élu, sénateur depuis octobre 2004)
    Catherine Procaccia née en octobre 1949 ( 68 ans, soit 74 ans enfin de mandat si élue, sénatrice depuis octobre 2004)
    Donc parité respectée dans la fossilisation, à droite .

  • Certain ont tellement de courage qu’ils se donnent des pseudos !!!
    En bref,Gonzales est égal à lui même,cherchant le pouvoir à tois prix,aux détriment des habitants de Villeneuve le roi.
    Pour preuve il vient d’augmenter les indemnités de lui même et de son équipe au dernier conseil municipal,n’oubliant pas d’annuler toutes primes aux nouveaux employés municipaux. La 4 ème ville la plus imposée et là 7ème ville la plus pauvre du Val de Marne à un avenir difficile.
    J’oserai rajouter que les machines à voter sont toujours présentes dans cette ville.
    Machines à voter qui ne font pas l’unanimité auprès des experts informaticiens de notre pays.
    Non,vraiment,il est temps que Didier Gonzales libère de sa présence,cette ville qui à besoin d’un maire détestant les mensonges,et les faux sourires.
    Debout Villeneuve le roi !!!

  • Et voilà : Gonzales a obtenu gain de cause dans son bras de fer avec les LR. Il récupère la 3ème place, au détriment de ce pauvre Bénisti pour qui l’année 2017 est un cauchemar………. L’arrivisme et les rapports de force sont vraiment dans les gènes de LR et de ses vieux apparatchiks…..

  • Bon et bien dégagez moi tout cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *