Décès | Accueil Val de Marne (94) Chevilly-Larue |
Réagir Par

Hommages après le décès de Christian Hervy, ancien maire de Chevilly

Hommages après le décès de Christian Hervy, ancien maire de Chevilly

Christian Hervy,  maire honoraire de Chevilly-Larue, ancien maire de la ville et ancien conseiller général, président du Syndicat mixte ouvert d’études de la Cité de la Gastronomie Paris-Rungis et de l’association du Grand Orly, est décédé hier soir dans sa 64 ème année, « à l’issue d’un long et courageux combat contre la maladie ».

« Entouré de sa famille, de ses proches, il s’est éteint paisiblement. La famille et les proches sont très sensibles aux marques de sympathie qui leur sont témoignées et feront part ultérieurement des dispositions qui seront prises pour rendre hommage à sa mémoire », indique un communiqué de la ville.

Des registres de condoléances sont d’ores et déjà à disposition du public à l’accueil de l’Hôtel de ville et à la Médiathèque Boris Vian. Dès lundi, des registres sont à disposition au sein des Relais-mairie et du foyer Gabriel Chauvet.

Hommages

Christian Favier, président du Conseil départemental: « J’ai appris avec une immense tristesse le décès de mon collègue et ami Christian Hervy, à la suite d’une maladie contre laquelle il a lutté avec toute l’énergie dont il était capable. Cette énergie était grande, à la mesure de sa personnalité politique qui aura marqué de son empreinte notre Département. Christian était devenu maire de Chevilly-Larue en 2003, et conseiller général du canton de Chevilly-Rungis en 2004. Il siégea dans notre assemblée jusqu’en 2015. En 2008, il était devenu conseiller général délégué chargé de l’économie sociale et solidaire, du commerce équitable et de l’agriculture responsable. Christian a oeuvré sans compter pour le développement de sa ville et de son canton, et une de ses plus grandes fiertés était d’avoir contribué très activement et opiniâtrement, pendant de longues années, à la bataille pour l’arrivée du tramway T7. Avec le conseil départemental, Christian s’était engagé dans l’aventure de la Cité de la Gastronomie, en étant à la fois l’initiateur puis, une fois la candidature retenue, en devenant le président du syndicat mixte créé pour la réalisation du projet. Je perds un ami, et le Département perd un de ses irremplaçables acteurs. Un hommage lui sera bien évidemment rendu, à la hauteur de sa stature, et les conseillers départementaux honoreront sa mémoire lundi prochain lors d’une minute de silence. J’adresse toutes mes pensées affectueuses et mes plus sincères condoléances à sa compagne, à sa fille, à toute sa famille et à tous ses proches. »

Michel Leprêtre, président de l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre évoque  « un élu sincère, engagé et passionné » « Christian Hervy, Président de l’association des maires du Grand-Orly, a été un des acteurs déterminants de la création de l’EPT, participant activement, avec tous les acteurs politiques du territoire, au processus d’installation de cette nouvelle intercommunalité dans la Métropole du Grand-Paris, en particulier dans les échanges autour de la charte de gouvernance de l’EPT instaurant une coopérative de villes. Ardent défenseur de la démocratie locale et du fait communal, Christian Hervy était connu et reconnu comme un élu sincère, engagé et passionné dans le débat politique, attaché à porter des projets utiles au développement de sa ville, du département et du territoire. Après avoir été maire de Chevilly-Larue et conseiller général du Val-de-Marne, Christian Hervy a été élu Président du Syndicat d’Études de la Cité de la Gastronomie Paris Rungis, projet dont il était à l’origine et particulièrement fier. Il était, depuis la création de l’EPT, Président de la commission d’appels d’offres, s’attachant avec sérieux et responsabilité à cette mission. Sa disparition m’affecte profondément. Nous aurons l’occasion de lui rendre hommage lors du prochain conseil territorial le 11 avril prochain. »

Daniel Guérin, vice-président du Conseil départemental, président du groupe PS et MRC : « J’apprends avec une grande tristesse le décès de Christian Hervy, ancien Maire et Conseiller général
de Chevilly-Larue, après un long et courageux combat contre la maladie. Nos actions au service des Val-de-Marnais se sont croisées depuis de longues années, le plus souvent unis mais aussi parfois opposés dans le combat politique. A Villeneuve-le-Roi d’abord, où il a grandi et dont il fut Adjoint au Maire. Il y est resté fidèle même après son départ, apportant notamment son constant soutien à l’Espace d’Insertion de la « Ferme des meuniers » qu’il avait contribué à créer aux côtés de l’ancien Maire, Michel Herry. Au Conseil départemental ensuite, où nous nous sommes retrouvés et avons siégé ensemble jusqu’en 2015. Par-delà les différences de sensibilité, c’était un homme engagé, chaleureux, ouvert aux autres et d’une remarquable intelligence. Toujours fidèle à ses convictions, déterminé dans tous ses combats, je garde notamment en mémoire son action pour la création de l’association des communes du Grand Orly qui fut, pour partie, la préfiguration du nouveau territoire « Grand Orly Seine Bièvre ». Et, tout récemment encore, son engagement déterminant pour le projet de la Cité de la Gastronomie dont il présidait le syndicat mixte. Je veux lui rendre hommage, en mon nom comme en celui de mes collègues du Groupe Socialiste et Républicain du Conseil départemental et adresser à sa famille, à ses proches comme aux habitants de Chevilly-Larue toutes nos condoléances. »

Laurence Cohen, sénatrice : « C’est avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le décès de Christian Hervy, ancien Maire de Chevilly-Larue. Elu reconnu et respecté, Christian était un homme de coeur, attaché aux valeurs de partage, d’égalité, de solidarité, qu’il a fait vivre dans sa ville. Combattant infatigable de la justice sociale, il aimait le débat et cherchait à convaincre. J’ai eu la chance de partager sa force de conviction et son soutien indéfectible quand j’étais secrétaire départementale. Depuis, nos échanges étaient toujours des moments privilégiés. Son combat contre la maladie a été intense, à son image. Je tiens à exprimer mes condoléances fraternelles à tous les siens, à Stéphanie et à tous les êtres qui lui étaient chers. Nous perdons un camarade précieux, un frère de combat, un ami. »

Vincent Jeanbrun, conseiller régional-maire de L’Haÿ-les-Roses : « Je veux rendre hommage à Christian Hervy, avec lequel j’ai pu échanger et travailler autour de plusieurs projets dont la Cité de la gastronomie Paris-Rungis, qu’il a initiée, le Grand Orly, dont il était le Président, ou encore au sein du Syndicat de géothermie qui dessert nos deux communes. Dès mon élection en tant que Maire en 2014, il a fait preuve de bienveillance à mon égard et m’a ouvert des portes, notamment celles du MIN de Rungis, où nous nous retrouvions régulièrement et toujours avec plaisir. Bien que nous ne partagions pas la même orientation politique, c’était un homme pour lequel j’avais un profond respect et de grande valeur. Il manquera à nos territoires. Une minute de silence sera observée à sa mémoire au prochain Conseil municipal de L’Haÿ-les-Roses le 30 mars 2017. »

Yacine Ladjici, conseiller municipal PS de Chevilly-Larue : « C’est avec émotion que nous avons appris la disparition de Christian Hervy, ancien Maire de Chevily-Larue. Malgré nos désaccords qui ont pris forme à travers différents combats politiques menés depuis 15 ans, nous avons toujours eu pour Christian Hervy le plus profond respect : celui que l’on doit à un homme de conviction engagé pour un certain idéal et pour sa ville. Le Parti Socialiste de Chevilly-Larue Rungis, ses élus actuels et passés expriment leurs plus sincères condoléances à la famille de Christian Hervy, à sa compagne ainsi qu’à ses camarades du Parti Communiste. »

Dominique Giry, président du Conseil de développement du Val-de-Marne et André-Laurent Parodi, président du Conseil scientifique, culturel et éducatif de la Cité de la gastronomie de Paris-Rungis : « Christian Hervy était une personnalité de conviction, éminemment respectable et très attachante. Il a fait preuve, tout au long de sa carrière, d’un engagement peu commun au service de ses projets et dans l’exercice de ses responsabilités : en tant qu’élu départemental, avec entre autres, la mise en œuvre de politiques novatrices et engagées sur l’agriculture urbaine ; en tant que maire de Chevilly-Larue, ville qu’il a mise sur la voie d’un nouveau développement ;  enfin, à la présidence de la Cité de la gastronomie de Paris-Rungis , à laquelle il aura consacré ses dernières énergies, parvenant à mettre ce projet majeur sur des rails désormais solides. Nous avons été très honorés de la confiance qu’il nous a témoignée en proposant au Codev de créer et d’animer le Conseil scientifique de la future Cité. Nous souhaitons rendre à sa mémoire, un hommage ému et respectueux. »

André Deluchat, maire-adjoint Chevilly-Larue : « Le parti de gauche de Chevilly-Larue et ses élus sont affectés par la disparition de Christian Hervy qui se trouvait encore parmi nous il y a peu de temps. Le combat qu’il a mené pour tenter de terrasser la maladie n’aura pas suffi. Nombreux sont nos concitoyens qu’il a marqué par son empreinte et son charisme. Il avait une vision réelle et objective de la société et inscrivait son action dans l’émancipation collective et individuelle. Sa clairvoyance et sa pugnacité ont imprégné Chevilly Larue, tout comme elles ont imprégné le canton et le département par les réalisations qu’il a impulsées et les valeurs progressistes qu’elles portent. Les échanges, les débats, les projets municipaux ont toujours été empreints d’un respect mutuel tout en étant fermes sur le fond. L’intérêt général a sans cesse été notre boussole commune. Nous avons une infinie reconnaissance pour tout ce que Christian a apporté dans ses différentes responsabilités. Nous sommes pour poursuivre son action avec notre maire, Stéphanie Daumin que nous assurons de notre pleine amitié et de notre fraternel soutien. »

Arac (Association des anciens combattants et victimes de guerre) : « Nous apprenons la disparition d’un ami, d’un combattant de la cause humaine, Christian Hervy, maire honoraire de Chevilly-Larue, décédé dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 mars 2017. Combattant, il l’a été contre la maladie. C’est avec une énergie décuplée qu’il s’y est opposé. Malheureusement il n’a pu gagner cette bataille. De sa prime jeunesse aux jeunesses communistes, ou élu à Villeneuve-le-Roi, maire de Chevilly-Larue et conseiller général du Val de Marne, il laissera l’exemple d’un homme attaché avec fougue, caractère, détermination à défendre la cause humaine. Féru d’histoire, il s’attache à comprendre les événements qui ont marqué la France pour mieux peser et agir sur les enjeux d’aujourd’hui. Christian était attaché aux valeurs républicaines, celles de 1789, celles qui avec la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, permis à la France d’entrer dans l’histoire de l’Humanité. L’ARAC a perd un ami qui nous a toujours soutenu. Un homme épris de paix, engagé dans le combat antifasciste, le combat pour une France démocratique. Dans ces moments douloureux, nous voudrions dire notre affection à sa compagne, à sa fille, à sa famille et vous dire que les militants de l’ARAC, la direction nationale, vous assurent de tout leur soutien et de toutes leurs pensées. »

Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry-sur-Seine : « C’est avec une profonde douleur que j’apprends le décès ce jour de Christian Hervy. Ancien Maire de Chevilly-Larue, Christian Hervy s’était mis en en retrait fin 2013 pour mener un combat courageux contre la maladie. Chacun lui reconnaissait une intelligence vive. Homme de culture, il était un des artisans qui a façonné le département du Val-de-Marne. Militant communiste, il portait les valeurs d’humanisme et de progrès que l’on retrouvait dans toute son action. Fier et exigeant pour le Val-de-Marne, il n’eut de cesse, comme Maire et comme Conseiller général, de défendre le développement économique, culturel, social et humain de sa ville de Chevilly-Larue et de son département du Val-de-Marne. On le trouvait encore récemment comme l’artisan rigoureux et déterminé de la future cité de la gastronomie de Paris-Rungis. Ma première pensée va vers les Chevillais, dont il était proche. Il n’avait de cesse de défendre ses concitoyens, et d’adapter l’action publique pour répondre aux nouveaux besoins de chacun au sein de chacune des collectivités et lors des nombreux combats qu’il a menés. Je veux retenir de lui la leçon de courage et d’intelligence qu’il nous a donnée tout au long de son engagement pour les autres. J’adresse à Stéphanie Daumin, maire de Chevilly-Larue, mon soutien chaleureux pour surmonter son immense douleur. Au nom des Vitriots, au nom du Conseil municipal, au nom de l’exécutif de Vitry-Sur-Seine, je présente à sa famille, à ses proches, à ses nombreux amis, aux habitants de Chevilly mes condoléances les plus sincères et amicales. »

Pascal Savoldelli, vice-président et président du groupe Front de gauche (PCF-PG-Citoyens) du Conseil départemental  : « Je viens d’apprendre la terrible nouvelle, Christian Hervy vient de nous quitter à l’issue d’un long et courageux combat contre la maladie. Le Val-de-Marne et ses habitants, la municipalité et la population de Chevilly-Larue perdent un militant infatigable du bonheur humain, un ardent défenseur du service public et de l’intérêt général, un élu déterminé à apporter réponses aux besoins des populations et de nos territoires, extrêmement attentif au partenariat entre sa ville de Chevilly-Larue et le Département du Val-de-Marne. En prenant le relais de Guy Pettenati comme Maire de Chevilly-Larue, puis comme Conseiller général du canton de Chevilly-Larue/Rungis de 2004 à 2015, Christian Hervy a marqué de son empreinte la réflexion et l’activité du groupe des élu-e-s communistes et républicains du Conseil départemental, avec sa profonde acuité politique et toujours une approche exigeante des préoccupations et des dossiers à faire avancer. Je veux en particulier rappeler sa détermination pour gagner l’arrivée du tramway T7, ainsi que son action inlassable comme administrateur de la SEMMARIS, pour contribuer aux cotés des salarié-e-s, de leurs organisations syndicales et des entreprises du MIN de Rungis à préserver le formidable atout et potentiel du plus grand marché mondial alimentaire. Encore très récemment, j’ai en mémoire ma dernière visite amicale à l’hôpital pour s’enquérir de sa santé. A cette occasion, il avait tenu à ce que nous échangions sur l’état d’avancement du formidable projet de la Cité de la Gastronomie Paris-Rungis, dont il était le penseur. De fait, il présidait le Syndicat mixte ouvert d’études. Malgré son état de santé, je peux témoigner combien ce projet lui tenait à cœur et combien d’attention il y aura consacrée jusqu’à son dernier souffle. Homme de convictions et de projets, Christian avait une forte personnalité, rebelle et pugnace, au service des valeurs progressistes. Comme ami, j’ai eu plusieurs occasions pour découvrir sa tendresse de la vie. Nous parlions politique bien évidemment. Il avait un attachement à son parti, le Parti Communiste Français, mêlé de critiques mais où la fidélité dominait. En mon nom personnel, au nom des élu-e-s du groupe Front de gauche du Conseil départemental du Val-de-Marne, j’adresse à Stéphanie Daumin sa compagne, à sa famille et à ses proches, aux habitants et à la municipalité de Chevilly-Larue/Rungis ainsi qu’aux nombreux val-de-marnais qui ont côtoyé Christian Hervy, l’expression de notre peine immense et de notre profond chagrin. »

PCF Val-de-Marne : » C’est avec beaucoup de tristesse que les communistes ont appris ce matin la disparition de Christian Hervy, maire-honoraire de Chevilly-Larue. Militant communiste tout au long de sa vie Christian s’est consacré aux autres, à la défense d’un idéal et des gens. Il a exercé de nombreuses responsabilités au sein de notre parti au cours des années. Animateur infatigable des débats et des actions de notre parti, Christian était une personnalité forte qui ne laissait personne indifférent. Comme tous nos militants, il ne taisait jamais ses convictions, ses colères, ses révoltes face aux injustices de la société. La misère, l’exploitation, les inégalités déclenchaient chez lui une colère froide et une détermination inextinguible. Chacun connaissait sa force de travail et de réflexion, ses analyses, parfois iconoclastes, toujours brillantes participaient à notre compréhension du monde, de la vie des habitantes et habitants du Val-de-Marne, de ceux de la commune de Chevilly-Larue qu’il aimait tant. Son action comme Maire et comme Conseiller Général a été précieuse et a participé du développement et de la défense des services publics sur tout le territoire, de sa commune et du département. Ces dernières années, dès que son combat contre la maladie le lui permettait, il se lançait dans de nouveaux combats, de nouveaux projets toujours avec au cœur les besoins de nos concitoyens et la préparation de l’avenir. Dans ce moment douloureux, les communistes adressent leurs condoléances à sa famille, ses proches, ses amis. Ils assurent de leur soutien et de leur affection leurs camarades de Chevilly-Larue ainsi que toutes et tous les habitants de la ville. Ils adressent une pensée particulière à Stéphanie Daumin qui lui a succédé comme Maire de Chevilly-Larue. »

Romain Marchand, secrétaire de l’Adecr 94 (Association départementale des élus communistes et républicains) : « C’est avec une immense tristesse que j’apprends le décès de Christian Hervy dans sa 64e année. Mes premières pensées vont vers sa famille, ses proches et ses camarades de l’équipe municipale de Chevilly-Larue, et tout particulièrement vers Stéphanie Daumin à qui j’adresse mes fraternelles condoléances. Militant communiste, maire honoraire de Chevilly-Larue et conseiller général du Val-de-Marne jusqu’en 2015, Christian Hervy a dédié sa vie au service de l’intérêt général, des Chevillais.es et des Val-de-Marnais.es. Il était un élu engagé pour sa ville, qu’il a servie avec passion, et un ardent promoteur du service public, qu’il savait seul garant de l’égalité d’accès de tou.te.s aux droits fondamentaux, face à l’appétit du marché. C’est ainsi qu’il a notamment initié la création de l’Association des communes et communautés du Grand-Orly dont il était le président, qu’il s’est battu pour l’arrivée du tramway T7, ou encore qu’il a porté le projet de Cité de la Gastronomie dont il présidait le syndicat d’études. Au terme de son dernier combat qu’il aura mené jusqu’au bout contre la maladie, nous garderons en mémoire le camarade, qui nourrissait nos débats de sa puissante capacité d’analyse, l’élu, qui aura marqué de son empreinte notre département, et le militant, dont l’énergie et la force de conviction nous manqueront dans les rudes batailles à venir. »

Eric Chamault, conseiller municipal de Villeneuve le Roi : « Au nom des Socialistes de Villeneuve le Roi et Ablon, je salue la mémoire de Christian HERVY. Militant communiste, élu, il aura marqué le Val de Marne et plus particulièment Villeneuve le Roi, ville dans laquelle il a été adjoint au maire de Pierre MARTIN et de Michel HERRY, durant plusieurs mandats, au plus près des jeunes Villeneuvois notamment. Christian HERVY, c’était avant tout un militant de la gauche, fidèle au Parti communiste qu’il a servi dès son plus jeune age. Il était sans concession avec la droite, mais aussi avec ses partenaires de gauche avec lesquels il était très exigeant. Je puis en attester. Il a mis toute sa force de conviction, son talent oratoire et ses capacités de travail au service des Val de Marnais et la gauche départementale perd l’un de ses fidèles serviteurs. Je veux adresser mes sincères condoléances à sa famille et à tous ses camarades communistes. »

Nora Lamraoui-Boudon, première adjointe au maire de Chevilly-Larue, présidente du groupe communistes et partenaires : « C’est une peine incommensurable que d’avoir perdu notre collègue, camarade et ami très cher, Christian Hervy, conseiller municipal et maire honoraire de Chevilly-Larue, que la maladie a emporté trop tôt, au terme d’une lutte acharnée. Mes pensées émues, et celles de tous-tes les élu-e-s du groupe, vont évidemment en direction de sa famille, de sa fille, et de notre maire Stéphanie Daumin. Nous les assurons de notre amitié et de notre soutien indéfectibles, et nous adressons l’expression de notre profond chagrin. Militant infatigable, Christian aura consacré jusqu’au bout son énergie hors du commun à combattre pour ses idéaux, qu’il a porté avec force et exigence tout au long de sa vie, notamment en tant que maire de Chevilly-Larue de 2003 à 2014, et en tant que conseiller général de 2004 à 2015. Douze années au cours desquelles il n’aura pas épargné sa peine pour développer la ville et œuvrer au bien-être de ses habitants. Jusqu’au bout, il aura défendu avec brio, intelligence et pugnacité les projets qui lui tenaient à cœur. Des projets qui contribuent ou qui contribueront répondre aux besoins des Chevillais, comme la longue bataille pour obtenir le tramway T7. Et comment ne pas évoquer la Cité de la Gastronomie, projet qu’il avait imaginé et qu’il a porté jusqu’à son dernier souffle, tant il savait l’intérêt crucial que cela revêtait pour notre ville et notre territoire. Puits de savoir et de culture, il a voulu pour les Chevillais une médiathèque gratuite et des activités culturelles accessible à tous. Il s’est constamment démené pour défendre les plus fragiles d’entre nous, avec l’humanité qu’on lui connait, en exigeant toujours le meilleur pour les Chevillais-es. Il a veillé au renforcement de notre service publique local, afin que les progrès de notre ville soient partagés par toutes et tous. L’ensemble de son action d’élu local était imprégnée par sa détermination inébranlable à combattre les injustices et les inégalités qui rongent notre société. « La priorité, c’est les gens », répétait-il sans cesse. Cette phrase à elle seule résume son engagement, tourné tout entier vers l’intérêt général, qu’il défendait en y mettant toutes ses forces. C’est pour nous, élus-es du groupe communiste et partenaires de Chevilly-Larue, une immense fierté que d’avoir œuvré dans ce sens à ses côtés. Il nous manquera terriblement. Mais nous continuerons les combats que nous avons initiés ensemble – et ceux à venir – avec la même détermination, sans jamais renoncer. Nous le lui devons, et nous le devons aux Chevillais-es. »

Christian Métairie, maire d’Arcueil, président du groupe EELV/gauche-Citoyenne du conseil départemental : « C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès Christian Hervy. Son énergie était grande, à la mesure de sa personnalité politique qui aura marqué de son empreinte notre Département. J’ai eu l’occasion de le rencontrer pour la première fois dans les années 1980, alors qu’il travaillait à la mairie d’Arcueil, et nos chemins se sont recroisés régulièrement, et à chaque fois j’ai été témoin de la continuité de son engagement Son énergie, il l’a toujours consacrée aux causes qu’il considérait juste. Elu maire de Chevilly-Larue en 2003, il a oeuvré pour le développement de sa ville mais aussi du département, ou en tant que conseiller général délégué chargé de l’économie sociale et solidaire, du commerce équitable et de l’agriculture responsable, il a su apporter une impulsion forte aux initiatives départementales dans ces domaines. Je présente à sa compagne, à toute sa famille et à tous ses proches mes condoléances les plus sincères. »

Patrick Viceriat, conseiller municipal Les Républicains-UDI de Chevilly-Larue : « Le Groupe Les Républicains-UDI tient à rendre hommage à Christian Hervy, ancien maire de Chevilly-Larue. Malgré nos différences politiques, nos différences de vision sur l’avenir de notre commune, nous avons toujours eu pour Christian Hervy un profond respect. A la fois homme de conviction, sincère, très compétent et connaissant bien ses dossiers, engagé pour son idéal, il aimait profondément sa ville, et ses habitants. Il a fait preuve tout au long de ses mandats d’un engagement remarquable au service de ses projets, et récemment dans le Projet de Cité de la Gastronomie, et dans l’exercice de ses responsabilités Christian Hervy s’est battu avec courage et détermination jusqu’au bout, sans jamais se plaindre, contre la maladie qui a fini par l’emporter, tout en poursuivant ses activités politiques jusqu’au dernier moment. »

Sylvie Altman, maire PCF de Villeneuve-Saint-Georges : « Je tiens à t’adresser mes sincères condoléances et toute mon amitié. Ma peine est immense. Christian était un homme avec un grand cœur, un militant infatigable de l’émancipation humaine, un élu reconnu et respecté. J’ai eu un grand plaisir, comme maire, à travailler à ses côtés au sein notamment de l’association des communes du Grand Orly dont il était le président. J’appréciais toujours son intelligence vive, ses capacités d’analyse et la force de ses convictions. Il était soucieux en permanence de défendre l’intérêt général et de porter des projets pour le développement du territoire. Christian était aussi un ami de longue date. J’appréciais en lui l’homme de culture. Je me souviendrais en particulier de nos immanquables rendez-vous au Festival d’Avignon. Nous avons aussi partagé quelques repas entre amis, autour d’un bon vin, de petits plats qu’il savait cuisiner, de beaux moments chaleureux ponctués souvent de grands éclats de rire. Christian va beaucoup nous manquer. »

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags
15 commentaires pour Hommages après le décès de Christian Hervy, ancien maire de Chevilly
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi