Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 06/02/2017
Réagir Par

Duel PCF-MRC dans la 10ème, Pascal Savoldelli répond à Jean-Luc Laurent

Duel PCF-MRC dans la 10ème, Pascal Savoldelli répond à Jean-Luc Laurent
Publicité

Parmi les circonscriptions qui devraient rester à gauche, vague bleue ou pas, aux législatives de 2017, la dixième circonscription (Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly Est, de Vitry-sur-Seine Nord, Ivry-sur-Seine), fait l’objet d’une âpre concurrence entre le PCF d’un côté,  qui fut à sa tête de 1988, date de la création de la circonscription, à 2012, 

avec Jean-Claude Lefort puis Pierre Gosnat, l’ancien maire d’Ivry-sur-Seine disparu en 2015, et le MRC de l’autre côté. En 2012, c’est en effet Jean-Luc Laurent, président du MRC et à l’époque maire du Kremlin-Bicêtre, qui a enlevé la circonscription aux communistes la faveur d’une alliance avec le PS. Une victoire qui a donné des ailes à la suppléante PS du nouveau député, Sandrine Bernard, laquelle a tenté sa chance en solo aux municipales de 2014 à Ivry-sur-Seine, en menant une liste PS contre la majorité PCF, puis en restant dans l’opposition, n’ayant pas conclu d’alliance au second tour. « Nous souhaitions discuter sur un certain nombre de points pour élaborer un programme commun mais ces propositions avaient été rejetées, c’est pour cela que nous avons présenté une candidature avec une partie des écologistes« , précise-t-on au PS d’Ivry-sur-Seine.

Alors que se préparent les législatives 2017, chacun entend bien mener et gagner la bataille. Le PCF souhaite reconquérir la circonscription et le MRC la conserver. Pour le mouvement de Jean-Luc Laurent, la première condition sera de conclure à nouveau une alliance avec le PS, ce qui n’est pas encore acté mais semble en bonne voie. Une alliance qui rendra d’autant plus impossible une union entre MRC et PCF en parallèle.

C’est dans ce contexte que Pascal Savoldelli, vice-président du Conseil départemental, a démarré sa campagne dès le mois de décembre, irritant le MRC qui a réagi dans un communiqué la semaine dernière, déplorant une candidature de division et un PCF qui se trompe d’adversaire, et rappelant les combats communs entre le PCF et le MRC, plusieurs fois aux côtés des frondeurs, ces dernières années.

 

 

De quoi irriter à son tour le candidat PCF, qui a souhaité faire une mise au point. « Tout d’abord, ma candidature n’émane pas seulement du PCF mais aussi du Front de Gauche et d’un appel de 120 personnalités qui comptent dans la vie locale,  désormais rejointes par beaucoup d’autres. Il ne s’agit ni d’une aventure personnelle, ni d »une candidature qui émane des seuls partis politiques« , pose le candidat communiste. « Le MRC doit aussi comprendre que nous n’avons pas envie d’une candidature qui incarne le bilan Hollande- Valls. Je n’ai jamais vu Jean-Luc Laurent se réclamer des frondeurs. Il siège au sein du groupe PS et a été élu avec le PS. Quant au reproche d’une « candidature de division », il semble qu’il s’agisse là d’une approche nouvelle du MRC. Car lorsque la droite était en situation de gagner le département, ils ont soutenu des candidats dans plusieurs cantons, qu’il s’agisse du Kremlin-Bicêtre, d’Ivry-sur-Seine… Je n’ai alors jamais parlé de candidature de division, alors laissons les citoyens choisir!  J’incarne le rassemblement de la gauche et ce qui m’importe est de mobiliser sur le terrain. Car le rôle d’un député est d’intervenir sur la difficulté des gens. A Ivry, 1600 personnes ont besoin d’une aide pour payer leur facture d’énergie. Il faut un député qui défende les intérêts des populations, et aussi des commune, un député qui construise sa politique avec les gens. C’est pourquoi nous organisons des ateliers législatifs, qui serviront aussi après l’élection, pour redonner confiance aux habitants, à leurs idées. Nous ne souhaitons pas adopter un comportement électoraliste, en  recherche de soutiens nationaux liés au futur président. »

Dernière élection locale avant les législatives, celle du premier tour des régionales 2015 donne une idée du rapport de force entre PCF et PS-MRC dans les villes concernées, et laisse présager d’un jeu serré.

A lire aussi 

Président du MRC, Jean-Luc Laurent regrette les divisions à gauche

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Duel PCF-MRC dans la 10ème, Pascal Savoldelli répond à Jean-Luc Laurent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi