Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Mouvement social | Créteil | 01/12
Réagir Par

Les employés de Castorama en grève ce vendredi à Créteil

Ils fustigent un « plan social en catimini ». Les différents syndicats de l’enseigne de bricolage Castorama organisent ce vendredi dans toute la France des manifestations pour protester contre la délocalisation de leurs activités comptables et administratives en Pologne, soit la suppression de 500 emplois. Les employés grévistes des magasins du sud de l’agglomération parisienne se réunissent devant le magasin de Créteil à partir de 9h30.

Stupéfaits d’apprendre au début du mois de novembre que la direction prévoyait la suppression de plusieurs centaines d’emplois, les syndicats de Castorama ont immédiatement réagi, critiquant une décision expéditive, uniquement motivée par le profit. «Quelques jours à peine après avoir eu connaissance du procès verbal de la direction, nous avons su que des salariés avaient déjà été auditionnés dans l’optique de leur licenciement alors que les organismes représentants du personnel n’avaient pas été consultés. Depuis, nous obtenons des informations au compte-goutte. Nous essayons maintenant de négocier un plan de sauvegarde de l’emploi et pour mettre toutes les chances du côté des salariés, nous n’avons d’autre moyen de pression que de faire grève», explique le délégué syndical FO du magasin Castorama Fresnes, Jean-Marc Kopp.

Selon les syndicats, le groupe Kingfisher, propriétaire de Castorama ainsi que de Brico Dépôts, prévoit de confier la comptabilité et la gestion administrative à un prestataire en Pologne, pour rester compétitif. «Nous estimons qu’environ 500 emplois sont directement menacés dont plus de la moitié au siège. Les deux postes de gestionnaire administratif propres à chaque magasins Castorama doivent également disparaître. Ce sont la plupart du temps des employés en CDI âgés d’une cinquantaine d’année, avec 25 d’ancienneté. Au cours des cinq dernières années, ils n’ont reçu aucune formation. Ils sont condamnés au chômage si rien n’est entrepris.», souligne le syndicaliste.

Les représentants du personnel craignent également des suppression de poste chez les assistantes des ressources humaines ainsi que des employés des plateformes logistiques. Ils appellent à une journée de manifestation les salariés des 102 magasins de France, 3 en Val-de-Marne (Fresnes, Créteil et Ormessons) ainsi qu’au siège social du groupe à Templemars dans le Nord. L’ensemble des grévistes des Castorama du sud de Paris se réuniront devant le Castorama de Créteil à partir de 9h30.

En septembre, le groupe Kingfisher avait annoncé une baisse de leur bénéfice net pour le premier semestre de l’année et expliqué ces mauvais chiffres notamment par des ventes de plus en plus faibles en France. L’enseigne de bricolage emploie aujourd’hui environ 13 000 salariés.

 

Cet article est publié dans avec comme tags CGT, consommation, Créteil, FO, Fresnes, , Manifestation, Ormesson-sur-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *