Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Politique | Villeneuve-Saint-Georges | 12/04
Réagir Par

En campagne pour Melenchon, Pierre Laurent a trouvé des militants PCF gonflés à bloc

En campagne pour Melenchon, Pierre Laurent a trouvé des militants PCF gonflés à bloc © Fb

Galvanisés par la cote grandissante de Jean-Luc Mélenchon, les militants PCF mettent les bouchées doubles à quelques jours du premier tour des présidentielles. 

Plus de 500 points de rencontre sont encore prévus d’ici le 23 avril. Et cela sans compter la campagne active menée par les Insoumis, dont la caravane était à Créteil pas plus tard que lundi.

Ce mardi, c’est Pierre Laurent, secrétaire national du PCF qui a sillonné le département pour défendre plusieurs causes du parti, le développement du fret depuis Villeneuve Triage, les transports publics et l’emploi depuis le chantier du Grand Paris Express à Champigny…  et supporter au passage les candidats communistes aux législatives.

Devant le restaurant d’entreprise de la gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges, c’est pour le candidat de la 3e circo, Alexandre Boyer, conducteur de train de frêt, que les cheminots communistes tractaient ce mardi matin.  Ici, des centaines d’emplois ont été supprimés au cours des sept dernières années avec la fermeture du triage, rappellent les militants qui misent sur le contrat d’intérêt national proposé par le comité d’entreprise du frêt et le conseil départemental. Ce projet pourrait permettre à la gare de triage de redémarrer son activité en la désenclavant grâce à une voie de desserte probablement reliée à au nœud routier Créteil-Pompadour, et en le dotant d’une structure de logistique urbaine (cross-dock), expliquent-ils. «Le développement économique de la gare de triage va conditionner l’implantation de nouvelles activités sur ce grand site. Cela nous permettrait également de poursuivre les opérations de construction de logement que nous menons déjà dans le quartier de Villeneuve Triage de l’autre côté de la ligne de RER», précise Marc Thiberville, conseiller municipal de Villeneuve-Saint-George délégué aux Transports. Pour l’heure, rien n’est acté toutefois. «Il est temps de prendre en considération le mécontentement grandissant de la population face à des épisodes de pollution réguliers en privilégiant le ferroutage. Comme elle l’a fait avec la COP21, la France doit prendre ses responsabilités et imposer une COP fiscale aux autres pays pour proposer une harmonisation des taxes sur le transport et le développement d’un réseau de frêt ferroviaire européen», estime Pierre Laurent. Le secrétaire national, qui a visité les chantiers du Grand Paris Express aux Ardoines et à Champigny, a également souligné l’importance de se prémunir de la spéculation immobilière provoquée par ses investissements massifs. «Cet investissement public est essentiel, et ce métro va changer le quotidien de beaucoup de gens et créer 12000 emplois. Les collectivités doivent conserver la maîtrise du foncier et construire massivement des logements», enjoint le secrétaire national.

Candidats insoumis et PCF, tout peut encore changer

«Cette visite de Pierre Laurent est une reconnaissance des politiques que nous menons sur ce territoire en matière d’environnement, de transport et de logement. A présent nous allons mettre toutes nos forces dans ces derniers jours de campagne pour faire sortir la gauche de l’isolement et convaincre les électeurs indécis. La situation est exceptionnelle et il est tout à fait possible que nous nous qualifions pour le second tour, juge Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental du PCF qui pense également aux élections législatives, il y a sept députés qui ont voté les lois de la majorité présidentielle et qui ne veulent pas porter le bilan, certains démissionnent comme Jean-Yves Le Bouillonnec, ou Roger-Gérard Scwhartzemberg. D’autres comme Jean-Jacques Bridey, Luc Carvounas ou Jean-Luc Laurent prétendent qu’ils sont d’une autre gauche. Mais les électeurs ne sont pas amnésiques», attaque le secrétaire départemental.

Et même si le Front de Gauche se présente en front désuni à ces législatives, avec des candidats investis par le PCF opposés à des candidats de la France insoumise, le secrétaire départemental estime que rien n’est encore figé.  «Il y a des dynamiques qui sont en train de se créer, nous allons être amenés à dialoguer pour la tenue des bureaux de vote lors des scrutins présidentiels, nous trouverons des solutions. Nous pensons que nos candidatures sont rassembleuses et proposent une alternative crédible à Marine Le Pen.»

 

Cet article est publié dans avec comme tags Cheminots, , , Politique, Villeneuve-Saint-Georges
Un commentaire pour En campagne pour Melenchon, Pierre Laurent a trouvé des militants PCF gonflés à bloc
  • Bravo Monsieur Mélenchon lorsque vous disiez dans les colonnes du Quotidien de Paris (25/12/91), un journal aujourd’hui disparu que : »le seul parti qui réhabilite la politique ,c’est le Front National » un éclair de lucidité ou un péché de jeunesse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *