Publicité
Publicité : Ordival 94
Santé | Val de Marne | 12/01/2017
Réagir Par

Épidémie de grippe : pas trop de panique dans les hôpitaux du Val-de-Marne

Épidémie de grippe : pas trop de panique dans les hôpitaux du Val-de-Marne
Publicité

Le Val-de-Marne n’échappe pas à l’épidémie de grippe qui frappe la France depuis un mois. Les établissements hospitaliers répondent tant bien que mal à l’afflux des patients.

«Par rapport à l’année dernière sur la même période, nous avons 10 % de passage en plus. Nous avons un dispositif « hôpital en tension » qui a été activé dès la fin du mois de novembre. Ponctuellement, nous sommes passés en niveau 2, nous rappelons du personnel et ouvrons des lits. Cette façon de faire n’a pas demandé un gros investissement mais nous a permis de gérer l’afflux de patients», indique Aurore Latournerie, directrice des affaires générale de l’hôpital intercommunal de Créteil (CHIC). A Villeneuve-Saint-Georges en revanche, où les urgences sont structurellement saturées,  la situation est plus critique.  Une aile de l’hôpital en principe fermée pour travaux a ainsi du être ouverte pour accueillir les malades.

Les hôpitaux val-de-marnais de l’APHP connaissent une affluence habituelle dans leurs services d’urgences. Selon la CGT, le Kremlin-Bicêtre a envoyé des patients dans des cliniques privées, et des lits ont été ouverts à l’hôpital Paul Brousse pour soulager les autres établissements mais n’auraient pas pu recevoir des malades, faute de personnel.

L’Agence régionale de santé (ARS) qui publie des chiffres toutes les semaines, estime que la proportion de recours pour grippe et symptômes grippaux à SOS Médecins (qui intervient sur Paris et la proche couronne) représentait la semaine dernière 20% de l’activité (contre 18% la dernière semaine de décembre). 10% des diagnostics SOS Médecins de grippe concernent des personnes âgées de 65 ans et plus. Dans cette classe d’âge, la grippe représente 13% de l’activité (pareil que fin décembre).

Concernant les passages aux urgences pour grippe. Ils représentent 3 % de l’activité des hôpitaux du Val-de-Marne ce qui est stable par rapport à fin décembre. 14% des passages aux urgences pour grippe sont suivis d’une hospitalisation (contre 12% fin décembre). 24% des passages aux urgences pour grippe concernent des personnes âgées de 65 ans et plus. Dans cette classe d’âge, la grippe représente 3% de l’activité (comme fin décembre).

L’épidémie de grippe qui a démarré il y a un mois sur l’ensemble du territoire devrait atteindre son pic dans les jours à venir.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Épidémie de grippe : pas trop de panique dans les hôpitaux du Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi