Grands projets | Val-de-Marne | 03/04/2017
Réagir Par

Exposition universelle en Val-de-Marne : les entrepreneurs déjà au taquet

Exposition universelle en Val-de-Marne : les entrepreneurs déjà au taquet © daquin ferriere cd94

« Comment peut-on aider ? Qu’attendez-vous de nous ? «  Ce vendredi 31 mars, les entrepreneurs étaient nombreux à répondre à l’appel de la CCI du Val-de-Marne à se fédérer autour de la candidature du département pour accueillir l’exposition universelle de 2025.

Le projet, situé à la confluence de la Seine et de la Marne jusqu’à Vitry, est en effet en compétition avec quatre autres emplacements, le plateau de Saclay en Essonne, le Canal de l’Ourcq en Seine-Saint-Denis, Gonnesse en Val-d’Oise et Val d’Europe en Seine-et-Marne. Fermé, le site val-de-marnais propose de s’étirer sur 120 hectares le long des berges, depuis les Ardoines qui concentrent le plus d’espace disponible, jusqu’à la pointe d’Alfortville, s’ouvrant alors vers la capitale et la tour Eiffel, construite à l’occasion de l’expo universelle de 1889… Les points forts du projet : le cadre, la symbolique du fleuve dans la continuité des précédentes expos parisiennes avec désormais une dimension Grand Paris, l’accessibilité, l’intégration avec la ville. Les points à conforter : la maîtrise du foncier pour proposer un site totalement clef en main, la sécurisation et les accès intérieurs pour aller d’une rive charentonnaise au coeur des Ardoines… Côté motivation, les habitants seront sollicités dans un second temps, une fois le site retenu, « pour ne pas monter les habitants les uns contre les autres« , indique Gilles Saint-Gal, vice-président du Conseil départemental délégué à ce projet. Les entreprises, elles, ont déjà témoigné de leur envie.

Dès le mois de janvier, une quarantaine d’entreprises allant du groupe Casino à Sanofi en passant par la Sogaris, Pernod Ricard, Haropa, la Semmaris, Mandar, Docapost, Paris Aéroports, et encore des banques, ont affiché leur soutien au projet. Désormais, c’est autour des PME et TPE de participer. Pour ce faire, un site dédié a été mis en place sur le portail de Tourisme Val-de-Marne, pour recueillir tous les soutiens. « Nous avons besoin d’un consensus total pour faire aboutir cette candidature« , a insisté Gilles Saint-Gal. « L’exposition universelle, ce-sont des milliards d’euros de retombée économique pour la région, et quelques 160 000 emplois dédiés », a motivé Gérard Delmas, président de la CCI du Val-de-Marne. Si l’enthousiasme ne manquait pas ce vendredi, les entrepreneurs ont aussi témoigné de leur envie d’être vraiment impliqués et de voir la couleur des retombées économiques. Un souhait présenté par Bernard Benoist, le président du Quinze du Val-de-Marne, ce club d’entreprises qui a déjà réussi à fédérer pour bénéficier des marchés du métro Grand Paris Express et compte bien faire de même pour ce futur grand projet. Sur cette question, le patron du Medef 93-94, Hervé Allart de Hees, a mis en garde en évoquant l’organisation de la Cop 21 à Roissy en 2015, regrettant le peu de mise à contribution des entreprises locales. Motivées mais vigilantes donc.

Les 5 dossiers dont le Val-de-Marnais seront déposés le 19 mai. L’équipe du GIE en charge de préparer la candidature rendra ensuite sa décision le 21 juin. En attendant le 19 mai, peu d’information devrait filtrer concernant les détails du projet, en raison la concurrence entre les sites.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi