Politique locale | Alfortville | 12/09/2017
Réagir Par

Finances d’Alfortville: Luc Carvounas estime que la CRC dépasse son rôle

Pour Luc Carvounas, député PS de la 9e circonscription, encore maire d’Alfortville jusqu’à ce dimanche,  la Cour des comptes, qui a publié son rapport sur la gestion d’Alfortville ce lundi, a outrepassé son rôle dans ses appréciations.

« C’est un rapport à charge, très orienté, dont certains passages ne sont pas sans rappeler les lettres anonymes que j’ai reçues au moment des municipales. Je ne vois pas par exemple en quoi la Chambre régionale de la Cour des comptes est dans son rôle lorsqu’elle rappelle que mon DGA (directeur général adjoint) est l’ancien maire d’une commune. Elle sort de son champ, réagit le parlementaire. Ce qui lui est demandé est de regarder la structure financière d’un budget. Ce ne sont pas les magistrats qui vont décider de mes dépenses de communication et événements. Au demeurant, j’ai créé un village associatif comme dans toutes les villes, un marché de Noël comme dans toutes les villes, une fête pour le 14 juillet comme dans toutes les villes… même si cela s’est mis en place dans un temps court. La Chambre me tape sur les doigts car je n’ai pas augmenté les impôts, et juge ce que je fais pour les aînés, le lien social… Je suis très fier de la politique que nous avons menée, qu’il s’agisse des activités gratuites dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, de la création d’une police municipale pour répondre aux questions sécuritaires post-attentat, de la création des écoles, des aménagements de places. Je n’ai eu de cesse d’apporter plus de services publics aux Alfortvillais  tout en désendettant la ville! Je ne comprends pas que la CRC ne voie pas que la ville se désendette. Nous n’avons aucun emprunt toxique, avons diminué la masse salariale depuis deux ans. On me reproche du reste de recourir à des contractuels alors que si je recrute des fonctionnaires, je ne pourrai jamais résorber la masse salariale », poursuit l’élu.  « Je suis par ailleurs étonné que le rapport définitif ne tienne aucunement compte de la réponse de 200 pages que nous leur avons consciencieusement adressée. Nous avons réglé 80% des recommandations depuis le rapport qui nous avait été remis initialement fin décembre« , ajoute encore l’ancien maire. « Ces magistrats se moquent du contexte général. Le seul jugement qui m’importe est celui des 63% d’Alfortillais qui se sont exprimés aux dernières législatives.« 

Une lettre aux habitants pour répondre à la Cour des comptes

Dans une lettre de quatre pages adressée ce lundi aux habitants par le député et le nouveau maire, Michel Gerchinovitz, les élus reviennent sur le rapport de la Cour des comptes, lui reprochant de ne pas tenir compte des « réalités quotidiennes » de la ville. « Disons le d’emblée : chacun doit rester dans son rôle. Ce sont les élus qui sont seuls responsables devant les Alfortvillais. Or, trop souvent dans son rapport, la Chambre a jugé de l’opportunité de nos actions, de nos
recrutements, de notre soutien aux associations, de nos choix en matière de solidarité, de fiscalité, en bref, de notre avenir commun. En effet, alors que la Chambre lit des bilans comptables, nous nous soucions des projets de vie et du quotidien des Alfortvillais« , contre-attaque la lettre aux habitants, dont une page complète est ensuite consacrée aux graphiques financiers pour démontrer sa bonne gestion en s’appuyant sur les comparatifs avec les villes de même strate.

A lire aussi 

La Cour des comptes étrille les finances d’Alfortville

Télécharger le rapport final complet de la Cour des comptes

Télécharger la réponse d’Alfortville, envoyée avant le rapport final

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

12 commentaires pour Finances d’Alfortville: Luc Carvounas estime que la CRC dépasse son rôle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *