Politique locale | Alfortville | 12/09
Réagir Par

Finances d’Alfortville: Luc Carvounas estime que la CRC dépasse son rôle

Pour Luc Carvounas, député PS de la 9e circonscription, encore maire d’Alfortville jusqu’à ce dimanche,  la Cour des comptes, qui a publié son rapport sur la gestion d’Alfortville ce lundi, a outrepassé son rôle dans ses appréciations.

« C’est un rapport à charge, très orienté, dont certains passages ne sont pas sans rappeler les lettres anonymes que j’ai reçues au moment des municipales. Je ne vois pas par exemple en quoi la Chambre régionale de la Cour des comptes est dans son rôle lorsqu’elle rappelle que mon DGA (directeur général adjoint) est l’ancien maire d’une commune. Elle sort de son champ, réagit le parlementaire. Ce qui lui est demandé est de regarder la structure financière d’un budget. Ce ne sont pas les magistrats qui vont décider de mes dépenses de communication et événements. Au demeurant, j’ai créé un village associatif comme dans toutes les villes, un marché de Noël comme dans toutes les villes, une fête pour le 14 juillet comme dans toutes les villes… même si cela s’est mis en place dans un temps court. La Chambre me tape sur les doigts car je n’ai pas augmenté les impôts, et juge ce que je fais pour les aînés, le lien social… Je suis très fier de la politique que nous avons menée, qu’il s’agisse des activités gratuites dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, de la création d’une police municipale pour répondre aux questions sécuritaires post-attentat, de la création des écoles, des aménagements de places. Je n’ai eu de cesse d’apporter plus de services publics aux Alfortvillais  tout en désendettant la ville! Je ne comprends pas que la CRC ne voie pas que la ville se désendette. Nous n’avons aucun emprunt toxique, avons diminué la masse salariale depuis deux ans. On me reproche du reste de recourir à des contractuels alors que si je recrute des fonctionnaires, je ne pourrai jamais résorber la masse salariale », poursuit l’élu.  « Je suis par ailleurs étonné que le rapport définitif ne tienne aucunement compte de la réponse de 200 pages que nous leur avons consciencieusement adressée. Nous avons réglé 80% des recommandations depuis le rapport qui nous avait été remis initialement fin décembre« , ajoute encore l’ancien maire. « Ces magistrats se moquent du contexte général. Le seul jugement qui m’importe est celui des 63% d’Alfortillais qui se sont exprimés aux dernières législatives.« 

Une lettre aux habitants pour répondre à la Cour des comptes

Dans une lettre de quatre pages adressée ce lundi aux habitants par le député et le nouveau maire, Michel Gerchinovitz, les élus reviennent sur le rapport de la Cour des comptes, lui reprochant de ne pas tenir compte des « réalités quotidiennes » de la ville. « Disons le d’emblée : chacun doit rester dans son rôle. Ce sont les élus qui sont seuls responsables devant les Alfortvillais. Or, trop souvent dans son rapport, la Chambre a jugé de l’opportunité de nos actions, de nos
recrutements, de notre soutien aux associations, de nos choix en matière de solidarité, de fiscalité, en bref, de notre avenir commun. En effet, alors que la Chambre lit des bilans comptables, nous nous soucions des projets de vie et du quotidien des Alfortvillais« , contre-attaque la lettre aux habitants, dont une page complète est ensuite consacrée aux graphiques financiers pour démontrer sa bonne gestion en s’appuyant sur les comparatifs avec les villes de même strate.

A lire aussi 

La Cour des comptes étrille les finances d’Alfortville

Télécharger le rapport final complet de la Cour des comptes

Télécharger la réponse d’Alfortville, envoyée avant le rapport final

12 commentaires pour Finances d’Alfortville: Luc Carvounas estime que la CRC dépasse son rôle
  • Bonjour,
    Je n’ai pas encore compris ce que faisait la police municipale…
    L.V

  • Comment un Député puisse fustiger l’action de la CRC ? Quel mépris lorsqu’on est pris la main dans le sac.

    • (Libé, 5.12.2016) « le maire d’Alfortville, Luc Carvounas, est un soutien indéfectible de Manuel Valls ». Indéfectible ? il ne l’est plus, son soutien (à Valls) est plus que défaillant, disparu … Alors, que vaut sa parole, contre celle des magistrats de la Cour de comptes ?
      Quel dommage que ce rapport n’ait pas pu être publié avant les municipales 2014 … Cela aurait animé la campagne municipale, à Alfortville.

  • Faudrait gratteur un peu plus…
    Que dire de sa sur pelante aux législatives salariée de la fameuse fabrik ?
    La sœur de Mr Carvounas directice de la petite enfance ?
    Le recrutement fut un temps de la fille de la 1ere adjointe encore à la Fabrik ?
    J’aime le vert asso financée par la Ville… personne ne s’interroge sur le compost organisé ? Alors qu’un élu vert membre de cette association gère une activité commerciale de compostage ! N’y a-t-il pas un conflit d’intérêt ?
    Les chargés de missions recasant les amis du Parti socialiste ! Vérifiez !
    Tellement au bord de faillite, qu’ils viennent de vendre en silence le charmer de Valmorel.

  • L’ex-maire a été pris la main dans le sac et le dernier paragraphe du 1er document est particulièrement stupéfiant car c’est ce qu’on appelle de l’abus de fonds publics. Le nouveau maire aurait intérêt à prendre les dispositions qui s’imposent s’il souhaite conserver son fauteuil en 2020, sans compter le pain béni que cela représente pour les sénatoriales de ce 24/09; M Carvounas est un ancien sénateur…
    https://www.ccomptes.fr/fr/crc-ile-de-france

  • M. Carvounas ayant récemment obtenu la nationalité grecque, si un exil au soleil de Grèce (tellement mieux qu’à l’ombre en France) est nécessaire, ils pourront échanger sur la créativité dans la comptabilité publique (municipale ou nationale).

  • « Le temps de travail annuel dans la commune, de 1 484 heures, est très nettement inférieur à la durée légale de 1 607 heures. Les agents bénéficient d’un régime d’autorisations d’absence généreux, d’une prime annuelle dont le fondement légal n’a pu être établi, ainsi que d’un régime indemnitaire non modulé. » Concrètement, les fonctionnaires municipaux sont même pas aux 35h !!.

  • Voilà où mène l’électoralisme à tout va… on dépense sans compter puis on se sauve vers d’autres fonctions pour ne pas être attrapé par la patrouille !
    M. Carvounas réfute les propos de la CRC ? Que le nouveau Maire fasse faire un audit de la ville par un organisme totalement indépendant et on verra bien.
    De toute façon, il aura besoin de ce document pour démontrer à ses électeurs, s’il se représente en 2020, qu’il a « rectifié » la politique de son prédécesseur. Ah mince, j’oubliais qu’il était précédemment en charge des finances. C’est con, ça !!!!

  • M. Carvounas est plus versé dans la manipulation de l’information que dans la comptabilité.
    « Le seul jugement qui m’importe est celui des 63% d’Alfortillais qui se sont exprimés aux dernières législatives. » En fait seulement 25,4% d’Alfortvillais (% des inscrits)
    Quand au nouveau Maire, il est rassurant de savoir qu’il était l’adjoint aux finances (cqfd)

  • Dire que la seule chose qui importe sont les voix des électeurs de la commune est le même argument sorti par le couple Balkany qui est constamment réélu à la tête de Levallois-Perret. C’est dire si cet argument est recevable !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *